L’agence parisienne Koz Architectes signe l’immeuble 100% bois, le plus haut de France

C’est à l’est que le record a été battu. Une construction exemplaire strasbourgeoise entièrement en bois, qui sera achevée au printemps 2019, accueillera 146 logements et 6 commerces en rez-de-chaussée.

Classé bas carbone et passif, construit avec des matériaux biosourcés, il reposera sur un soubassement en béton qui supportera trois bâtiments avec planchers, façades, noyaux d’ascenseur et escaliers 100% bois.

Dans un nouveau quartier 

Situé le long de la ligne D du tramway, le projet a été baptisé « Sensations ». Et sa structure la plus haute culminera à 38 mètres de haut. Les architectes ont prévu 135 mètres de façade à l’abri des nuisances urbaines et une peau en béton lasuré et percé de larges ouvertures. Au niveau du R+ 1 et R+ 3, la façade et ses nombreux balcons seront recouverts d’un bardage en douglas avec un aspect volontairement grisé du bois, ne nécessitant pas de protection dans le temps et capable d’anticiper son vieillissement naturel. A partir du R+4, le bardage en aluminium offrira ses brillances en gris argenté. La quasi-totalité des logements pourra bénéficier d’une double orientation et de grands séjours panoramiques. Tandis qu’un jardin de 800 m², rythmé par des ambiances différentiées, abritera aussi deux serres pour stocker les vélos des habitants.

Dans ce quartier dit des Deux-rives, 4 bâtiments en bois devraient voir le jour avec un parking silo et une volonté de remplacer la voiture par les vélos et les piétons.
Afficher la galerie
Dans ce quartier dit des Deux-rives, 4 bâtiments en bois devraient voir le jour avec un parking silo et une volonté de remplacer la voiture par les vélos et les piétons.
©Koz Architectes

Des immeubles vertueux

A l’intérieur des bâtiments, seules les volées d’escalier et le rez-de-chaussée sont en béton pour des raisons de réglementation. Avec des besoins qui ne devront pas excéder 15kWh/m², les bâtiments passifs répondront aux exigences Bepas (Bâtiment à énergie passive). Les architectes ont même l’ambition d’obtenir le label Bâtiment bas carbone (BBCA) avec le niveau équivalent Excellence. Un véritable confort thermique est attendu avec l’utilisation d’un plancher réversible chauffant en hiver et rafraîchissant en été de type « Natural Cooling ». Une pompe à chaleur géothermique assurera le chauffage au sol et celle de l’eau chaude sanitaire tandis qu’une chaudière à gaz condensation collective est prévue en appoint.

L’un des bâtiments en bois doit culminer à R +11, une hauteur rarement atteinte en France, alors que les autres s’élèveront déjà à R + 8 étages.
Afficher la galerie
L’un des bâtiments en bois doit culminer à R +11, une hauteur rarement atteinte en France, alors que les autres s’élèveront déjà à R + 8 étages.
©Koz Architectes

Un chantier précurseur

La qualité de l’air intérieur sera améliorée avec des matériaux à faible émission de polluants (murs, plafonds, planchers composés majoritairement de matériaux recyclés et peintures naturelles). La préfabrication des bâtiments va permettre de développer le projet en réduisant les coûts et les délais à seulement 20 mois, avec un chantier propre et sec.  

Contact : www.koz.fr

Les façades, cages d’escaliers, ascenseurs et planchers seront réalisé en panneaux de bois lamellé-crois (CLT) associés à une structure poteaux-poutres.
Afficher la galerie
Les façades, cages d’escaliers, ascenseurs et planchers seront réalisé en panneaux de bois lamellé-crois (CLT) associés à une structure poteaux-poutres.
©Koz Architectes

Le projet est porté par le groupe Bouygues Immobilier et réalisé par Eiffage Construction et Altibois.
Afficher la galerie
Le projet est porté par le groupe Bouygues Immobilier et réalisé par Eiffage Construction et Altibois.
©Koz Architectes

Ce projet fait partie d’une opération plus globale appelée l’îlot bois, situé dans le quartier du Port du Rhin à Strasbourg.
Afficher la galerie
Ce projet fait partie d’une opération plus globale appelée l’îlot bois, situé dans le quartier du Port du Rhin à Strasbourg.
©Koz Architectes

Chaque appartement sera prolongé par un espace extérieur : un jardin privatif pour les logements en rez-de-chaussée, une terrasse sur le toit du socle pour ceux qui sont en R+ 3 ou en R+ 10 pour le triplex, des balcons pour les autres.
Afficher la galerie
Chaque appartement sera prolongé par un espace extérieur : un jardin privatif pour les logements en rez-de-chaussée, une terrasse sur le toit du socle pour ceux qui sont en R+ 3 ou en R+ 10 pour le triplex, des balcons pour les autres.
©Koz Architectes

Article publié le 17 septembre 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire