Végétaliser sa toiture simplement

Depuis quelques années, la disparition des espaces verts se fait de plus en plus sentir. Cette préoccupation a trouvé un nouveau moyen d’expression grâce aux toitures végétalisées. En évitant la morosité d’un toit classique, le toit dit « vert » allie souci écologique, esthétisme et économie.

Généralement, la couche végétale est composée de Sédum, une plante vivace qui résiste à des conditions climatiques variées. Le Sédum permet également de stocker l’eau en absorbant les eaux stagnantes sur les toits plats.
Voir plus : toit végétalisé

Pour donner à sa toiture une nouvelle esthétique, il est possible d’y faire poser des tapis végétaux, qui viennent valoriser l’ensemble de l’habitation. L’harmonisation est au cœur du toit végétal, qui permet une meilleure intégration du bâti dans l’environnement.

L’installation peut se faire sur tous les supports, que ce soit béton, tôles d’acier nervurées, bois ou panneaux dérivés. En partant du support du toit, une toiture végétale se compose généralement de cinq constituants :

  • Poser une toiture végétale demande une structure solide, pouvant supporter le poids de l’aménagement, qui peut doubler lorsqu’il est gorgé d’eau, en cas d’intempéries. Le toit doit être plat ou présenter une pente douce, ne pouvant excéder les 35°.
  • La couche d’étanchéité est essentielle et ne doit jamais être sous-estimée. Le complexe isolant doit être muni d’une couche anti-racines, afin de résister à leur compression.
  • Il est éventuellement possible de rajouter une couche de drainage et de filtration, en cas d’excédent d’eau.
  • Le substrat de croissance permet d’éviter l’utilisation de terre naturelle, qui viendrait peser sur la toiture. Il est le plus souvent un mélange composé de terre, de compost avec un agrégat de pierres légères et absorbantes.
  • La dernière couche est celle à proprement végétale, mais elle dépend d’une série de facteurs comme le climat de la zone d’habitation ou l’ensoleillement. De ce fait, il est préférable de privilégier les plantes vivaces et indigènes, plus faciles à entretenir.

La pose d’une toiture végétale est facilitée par le kit « prêt à poser » de Vertige. Une solution simple qui permet d’embellir son habitation, en créant un nouvel espace vert.
Afficher la galerie
La pose d’une toiture végétale est facilitée par le kit « prêt à poser » de Vertige. Une solution simple qui permet d’embellir son habitation, en créant un nouvel espace vert.
©Vertige®

Les avantages apportés par un toit végétal sont innombrables. Cette innovation permet de réaliser des économies d’énergie, en offrant une meilleure isolation thermique. En effet, en hiver, le toit végétal réduit sensiblement les pertes de chaleur alors qu’en été, il réduit l’utilisation de climatisation. Il permet également d’éviter les chocs thermiques grâce à une réduction des variations de température allant jusqu’à 40%. Il contribue à la diminution sonore de l’environnement grâce à une isolation phonique exceptionnelle. En outre, la pose d’un toit végétal peut offrir une aire extérieure supplémentaire pour les habitants.

L’intérêt écologique d’une toiture végétale n’est pas négligeable pour la santé. Elle améliore la qualité de l’air, en filtrant un certain nombre de polluants atmosphériques et en créant un apport de dioxygène. En élevant le taux de l’humidité de l’air, les plantes favorisent la formation de rosée, qui vient capturer les poussières atmosphériques et les pollens en suspension dans l'air. Certaines particules ou matières organiques se fixent sur le substrat et viennent nourrir les bactéries, plantes et insectes, qui s’y développent. Le toit devient un milieu naturel dans lequel un véritable écosystème va pouvoir se développer. La filtration et l’épuration des eaux de pluies favorisent la qualité et l’équilibre de l’eau et évitent la surcharge des égouts et des stations d’épuration.

Une toiture végétale offre une solution efficace pour réaliser des économies d’énergie grâce à son isolation thermique.
Afficher la galerie
Une toiture végétale offre une solution efficace pour réaliser des économies d’énergie grâce à son isolation thermique.
©Vertige®

Plusieurs entreprises spécialisées ont mis au point un système simple et performant pour verdir sa toiture. Ainsi, la société Vertige propose des kits de toits végétaux à poser soi-même, dotés d’une nouvelle technologie, qui les rendent trois fois plus fins et légers. Leurs installations sont généralement simples et rapides.

Les kits « prêt à poser » de Vertige sont commercialisés sur palettes pour permettre aux particuliers et aux professionnels une installation simple de l’équipement. Pour les toits en terrasse, il vous faudra poser la couche drainante afin d’éviter la stagnation des eaux pluviales. La couche végétale se déroule comme une moquette ou un tapis. Elle est équipée d’un arrosage automatique au goutte à goutte. Pour assurer un arrosage simple et efficace, les tapis végétaux sont munis d’un arrosage intégré, qui permet de s’adapter aux besoins des plantes, grâce à un dispositif de commande autonome. Les gaines d’arrosage viennent se fixer entre elles, grâce à un simple branchement.

Le système d’arrosage a été étudié pour s’adapter aux besoins des différentes plantes. Grâce à son dispositif de commande automatique, l’arrosage se fait goutte à goutte.
Afficher la galerie
Le système d’arrosage a été étudié pour s’adapter aux besoins des différentes plantes. Grâce à son dispositif de commande automatique, l’arrosage se fait goutte à goutte.
©Vertige®

Etudié pour sa simplicité d’entretien, le tapis est constitué de plantes de Sédum, qui ont la caractéristique de pouvoir résister à des conditions climatiques variées et de stocker l’eau en absorbant la pluie, qui ruissellerait sur un toit plat. Le Sédum se pose sous forme de plaques pré-cultivées, représentant un gain de temps et un rendu esthétique immédiat. Selon les envies, il est possible d’agrémenter son toit végétal d’autres plantes, et de transformer son toit en jardin suspendu. Ainsi, des plantes aromatiques ou des plants de fraisier viendront ravir les plus gourmands.

La pose se fait entre mars et octobre pour éviter les problèmes de gel, et il faut compter un minimum de deux jours de pose pour une toiture d’environ 100 m2. Le coût oscille entre 50 et 100 € le mètre carré, selon la surface et le rajout de plantes spécifiques éventuel. Des techniciens sont également à la disposition des particuliers et des entreprises pour faire des diagnostics ou apporter des conseils d’installation.

Ainsi le toit devient un véritable espace de vie, qui évoluera dans le temps, selon les saisons et la floraison des végétaux. La toiture devient un élément esthétique à part entière, permettant d’exprimer sa créativité tout en respectant son environnement.

www.vert-tige.eu

Article publié le 15 mars 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire