Véranda, la marche à suivre

Une véranda est synonyme d'espace en plus, de lumière, d'ouverture sur la nature. Mais il s'agit d'abord d'une construction à part entière qui exige donc une mise en œuvre dans les règles de l'art.

Bien conçue, une véranda offre un agréable espace à vivre baigné de lumière. Technal.
Cet article fait partie du dossier Construire une véranda
Une véranda est une construction unique qui doit s'adapter à l'architecture de la maison et à l'environnement, être bien orientée et bien implantée. Sa mise en œuvre ne s'improvise pas. Pour éviter toute déconvenue, il est indispensable de bien réfléchir à son projet, à son usage, de prendre le temps d'effectuer toutes les démarches et enfin, de s'adresser à un professionnel compétent.

Les professionnels de la véranda
Vers qui se tourner ? Tout dépend du style de véranda choisi. Mais dans tous les cas, la certification Qualibat véranda (certification à jour) est un gage indépendant de compétence et de savoir-faire et l'assurance que l'entreprise est couverte par la garantie décennale.

Les vérandas en acier, héritières des jardins d'hiver d'autrefois, sont le domaine réservé des artisans. Si une véranda en acier est plus chère qu'un modèle en aluminium, il s'agit d'une création vraiment unique. Le matériau étant souple, toutes les audaces architecturales sont en effet possibles.

Les vérandas en aluminium sont l'affaire des "vérandalistes" dont certains affichent des méthodes de vente parfois agressives. Pour ne pas se faire avoir, il est donc indispensable de prendre son temps, de contacter plusieurs professionnels, de visiter des réalisations et de comparer.

Les vérandas en bois occupent une part de marché équivalente à celle des vérandas en acier. Comme ces dernières, elles sont avant tour l'affaire des artisans.

Les démarches à effectuer
Une véranda est une construction à part entière qui augmente la surface habitable de la maison. Avant tout coup de pioche, il est donc nécessaire de se renseigner sur la faisabilité des travaux en consultant en mairie le COS (coefficient d'occupation des sols) qui fixe les possibilités d’extension sur la parcelle.

Si la surface de la véranda est inférieure à 20m2, aucun permis de construire n'est nécessaire. Une déclaration de travaux en mairie suffit.

Si la surface de la véranda est supérieure à 20m2, une demande de permis de construire doit être déposée en mairie.

Par ailleurs, la véranda augmentant la surface habitable, elle accroît la valeur du bien et a donc des répercussions sur la taxe foncière et la taxe d'habitation. Sa création doit donc être signalée à l'administration fiscale.
Article publié le 23 mars 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Marc
    Marc
    Bonjour,
    Je viens de faire une véranda avec Akena sur Lyon. Ils sont vraiment sérieux, je les conseille.

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.