A Arles, l’architecture des jours meilleurs selon Jean Prouvé

Afficher toute la galerie photos

Jusqu’au printemps 2018, la Fondation Luma présente 12 structures préfabriquées, créées entre 1939 et 1969 par Jean Prouvé, architecte français très engagé socialement.

Photo : 10 / 10
A droite, la  Maison des jours meilleurs (1956) commandée par l’abbé Pierre, fondateur des Compagnons d’Emmaüs. D’une surface de 57m², montée en 7 heures, elle a été jugée trop révolutionnaire pour son époque. Elle n’a pas obtenu les homologations officielles pour une production en série. Les fonctionnaires refusaient notamment qu’une salle d’eau soit installée au cœur de l’habitation. Ce refus a entraîné l’arrêt définitif du projet et sa production industrielle. Seuls quelques exemplaires ont été réalisés.

A droite, la Maison des jours meilleurs (1956) commandée par l’abbé Pierre, fondateur des Compagnons d’Emmaüs. D’une surface de 57m², montée en 7 heures, elle a été jugée trop révolutionnaire pour son époque. Elle n’a pas obtenu les homologations officielles pour une production en série. Les fonctionnaires refusaient notamment qu’une salle d’eau soit installée au cœur de l’habitation. Ce refus a entraîné l’arrêt définitif du projet et sa production industrielle. Seuls quelques exemplaires ont été réalisés.

©Victor Picon