Un appartement décloisonné sous les combles

A Paris dans le coin de la Bastille, au dernier étage d’un immeuble, l’architecte DPLG Laurent-Olivier Gros a aménagé un petit nid coloré comme une bande dessinée. Dans ce cocon aux teintes pop, comme un puzzle multicolore, l’espace a été métamorphosé.

La salle de bains, ancien bureau,  possède une identité par le choix d’une couleur qui donne le ton. En continuité du meuble vasque, l’architecte a aménagé un placard en carreaux de plâtre avec portes en médium peint puis recouvert de carreaux de verre teinté jaune. Le joint a été confectionné dans la même teinte. Ni vu ni connu, il renferme le lave-linge.
Voir plus : rénovation

Une rénovation de seconde main

Cet appartement avait déjà subi une première transformation, avec une tentative de dessiner un espace ouvert. Ce second remaniement opéré par l’architecte DPLG Laurent-Olivier Gros a introduit un supplément de confort en accord avec les nouveaux choix esthétiques des propriétaires qui souhaitaient notamment jouer la carte de la couleur. « On a choisi des couleurs franches que l’on aimait bien, orange et rouge pour la cuisine, rose pour le salon, bleu pour la chambre, jaune citron pour la salle de bains, vert pomme pour les toilettes. Le gris tempère leur intensité ». Et plutôt que de peindre les murs dans des teintes vives, on a apporté la couleur en touches par les aménagements fixes, les objets et le mobilier.

La gamme chromatique est inspirée du jeu du Rubik’s Cube, fameux casse-tête inventé dans les années 1970.
Afficher la galerie
La gamme chromatique est inspirée du jeu du Rubik’s Cube, fameux casse-tête inventé dans les années 1970.
©DR

Un volume particulier

La zone centrale où la hauteur sous plafond est la plus élevée, a été aménagée en cuisine. Quant aux parties les plus basses (moins de 1,80 m), elles accueillent la salle de bains, le coin bureau, la chambre et d’autres rangements. Portes coulissantes, pliantes ou rideaux assurent une intimité, lorsqu’elle est nécessaire, sans encombrer l’espace. L’appartement permet aussi de profiter d’une vue à 360 ° sur les toits de Paris qui se découpe à travers les différentes fenêtres comme de bien jolies cartes postales.

L’entrée et l’escalier exigus ont été dégagés.
Afficher la galerie
L’entrée et l’escalier exigus ont été dégagés.
©DR

Les plus de l’architecte

L’intervention de l’architecte a aussi permis l’installation d’équipements techniques pratiques et économiques. Au-dessus de la table de repas, la fenêtre de toit déplacée et agrandie a été dotée d’un détecteur de pluie automatique qui la referme dès les premières gouttes. Une pompe à chaleur réversible qui assure le chauffage l’hiver et apporte une vraie fraîcheur en été. Son système est camouflé dans un meuble et sa prise d’air est juchée sur le toit. Côté éclairage, deux bandeaux lumineux avec spots orientables halogène basse tension, semi-encastrés dans le faux plafond, dotés d’un transformateur et d’un interrupteur avec télévariateur.

Pensiez-vous que l’on pouvait allier décoration et haute technologie ?

La chambre bien qu’exigüe est personnalisée par un mur peint, bleu vif, qui fait office de tête de lit. Le miroir d’esprit vénitien offre une belle personnalité à ce petit espace. En l’absence de place pour intégrer le mobilier, les éléments de décoration marquants créent une ambiance et une atmosphère particulières et donnent du style.
Afficher la galerie
La chambre bien qu’exigüe est personnalisée par un mur peint, bleu vif, qui fait office de tête de lit. Le miroir d’esprit vénitien offre une belle personnalité à ce petit espace. En l’absence de place pour intégrer le mobilier, les éléments de décoration marquants créent une ambiance et une atmosphère particulières et donnent du style.
©DR

Descriptif technique :
SHON : 65 m² au sol pour seulement 39 m² en loi Carrez (soit supérieure à une hauteur de 1,80 m sous plafond)
Année de  rénovation : 2008
Durée de l’étude : 2 mois
Durée des travaux : 4 mois
Montant des travaux : 80 000 €, hors honoraires de l’architecte
Dispositif énergétique : pompe à chaleur réversible, fenêtres à double vitrage et fenêtre de toit électrique avec système anti-bruit de pluie (Velux)
Performances énergétiques : non communiquées

Réalisation :
LOGARCHITECTURE LAB
Intérieur&Design, Laurent-Olivier Gros
21, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
Tel : 06 30 21 31 60
Site : www.logarchitecture.fr

Un petit coin bureau, face à l’entrée, créé dans le dégagement de l’entrée opère la transition entre les deux espaces. Il est composé d’une simple tablette d’angle avec retour mais, aménagé à proximité d’une agréable source lumineuse,  offre une place de choix pour s’isoler tout en profitant du dégagement de l’entrée qui permet une communication plus aisée. A cet endroit, autrefois, c’était la place de la salle de bains. Tabourets Tam-Tam, Branex Design.
Afficher la galerie
Un petit coin bureau, face à l’entrée, créé dans le dégagement de l’entrée opère la transition entre les deux espaces. Il est composé d’une simple tablette d’angle avec retour mais, aménagé à proximité d’une agréable source lumineuse, offre une place de choix pour s’isoler tout en profitant du dégagement de l’entrée qui permet une communication plus aisée. A cet endroit, autrefois, c’était la place de la salle de bains. Tabourets Tam-Tam, Branex Design.
©DR

Article publié le 26 mai 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire