Un appartement parisien doté d’un nouvel esprit d’ouverture

Couleurs claires et douces, suppression de portes et cloisons inutiles, cet appartement a gagné en luminosité sans modifier sa distribution initiale. Une rénovation orchestrée par l’architecte Flora Auvray.

Au plafond, une bande de lumière serpente, intégrée dans un profilé en staff découpé. Comme le meuble, elle relie l’entrée à la cuisine et sa géométrie répond au claustra en chêne. Ce matériau chaleureux et aussi décliné dans les niches du rangement et réveille la neutralité du reste de l’espace.
Voir plus : claustra, cuisine ouverte

Sans tout casser

Situé dans une résidence construite dans les années 1970, cet appartement classique de 73 m² a été partiellement décloisonné pour offrir une agréable sensation d’espace, comme s’il avait été agrandi, et le rendre plus lumineux. Aucune cloison n’a été complètement démolie, seule la cloison qui séparait la cuisine du séjour a été légèrement repoussée et l’entrée ouverte. Mais désormais de partout, on bénéficie d’une lumière généreuse grâce aux grandes baies vitrées du salon. « L’appartement démodé et vieillot était décoré avec une moquette défraîchie, un parquet standard et des papiers-peints d’une autre époque. Le budget de la propriétaire était limité. Il a fallu dégager des priorités », explique l’architecte Flora Auvray qui a doté la cuisine d’un claustra ajouré en bois et remplacé les portes battantes qui séparaient le séjour par une porte coulissante qui s’escamote dans la cloison. Une modification qui change radicalement la perception de l’espace.

La porte coulissante, qui peut disparaître dans la contre-cloison, dessine une pièce à vivre en double volume avec vue sur la bibliothèque conservée (Meubles Gautier). Le volume profite ainsi de la lumière apportée par les deux baies vitrées.
Afficher la galerie
La porte coulissante, qui peut disparaître dans la contre-cloison, dessine une pièce à vivre en double volume avec vue sur la bibliothèque conservée (Meubles Gautier). Le volume profite ainsi de la lumière apportée par les deux baies vitrées.
©DR

La porte coulissante sépare le séjour principal de la seconde pièce polyvalente et permet de créer l’intimité nécessaire pour aménager une chambre d’amis, si besoin.
Afficher la galerie
La porte coulissante sépare le séjour principal de la seconde pièce polyvalente et permet de créer l’intimité nécessaire pour aménager une chambre d’amis, si besoin.
©DR

Une base à exploiter

La propriétaire voulait conserver la bibliothèque présente dans la chambre et le canapé existant. Flora Auvray a choisi les teintes de vert aquatique (en camaïeu de trois tons proches) et un beige taupé (parfois métallisé) pour personnaliser l’espace en fonction des couleurs d’origine de ces deux éléments. L’ancien parquet en mosaïque de bois a été revêtu d’un linoléum (revêtement mince écologique) dans l’entrée, le séjour avec cuisine et le coin chambre (derrière la cloison coulissante) pour unifier l’ensemble du sol. Un grand meuble de rangement, intégré du sol au plafond, crée une jonction de l’entrée à la cuisine : des niches ouvertes apportent des touches esthétiques et évitent la sensation de monotonie en attirant le regard.

La cuisine est dotée d’une petite crédence de 20 cm de hauteur et un plan de travail en angle, avec évier moulé dans une pierre reconstituée, aux angles arrondis (Stone Italiana).
Afficher la galerie
La cuisine est dotée d’une petite crédence de 20 cm de hauteur et un plan de travail en angle, avec évier moulé dans une pierre reconstituée, aux angles arrondis (Stone Italiana).
©DR

Une nouvelle cuisine

Le claustra en bois (non vitré) sépare la cuisine sans l’isoler. « Nous avions d’abord évoqué la possibilité d’une verrière façon atelier en acier pour séparer la cuisine du séjour, mais ce type d’aménagement aujourd’hui très usité, risquait d’alourdir l’espace. Et la propriétaire souhaitait, au contraire, un aménagement qui rende les volumes plus fluides et aériens. » Et dans la cuisine, l’évier discret, placé dans un angle, est invisible depuis le salon. Au plafond, l’applique géométrique en plâtre (Atelier Sedap), dessinée sur mesure par Flora Auvray, suit le contour du claustra et apporte de la lumière depuis l’entrée jusqu’à la cuisine. La pose a été délicate car le plafond est en béton. Et aucun faux plafond n’a été posé pour éviter d’encombrer l’espace.

Contact :
Flora Auvray

Mail : floraauvray@gmail.com
Tél. : 06 30 40 20 45

Plan avant travaux : un appartement classique avec une cuisine cloisonnée et deux chambres séparées par une salle de bains commune. Une entrée non exploitée.
Afficher la galerie
Plan avant travaux : un appartement classique avec une cuisine cloisonnée et deux chambres séparées par une salle de bains commune. Une entrée non exploitée.
©Flora Auvray

Plan après travaux : une cuisine qui s’ouvre sur la pièce à vivre. Un séjour séparé par une porte coulissante de 1,80 m de longueur d’un salon TV bibliothèque, à la fois bureau et chambre d’amis. Un dressing réaménagé, une salle de bains vétuste remplacée par un aménagement plus contemporain avec des rangements. Une cuisine remaniée et réorganisée.
Afficher la galerie
Plan après travaux : une cuisine qui s’ouvre sur la pièce à vivre. Un séjour séparé par une porte coulissante de 1,80 m de longueur d’un salon TV bibliothèque, à la fois bureau et chambre d’amis. Un dressing réaménagé, une salle de bains vétuste remplacée par un aménagement plus contemporain avec des rangements. Une cuisine remaniée et réorganisée.
©Flora Auvray

La nouvelle cloison de la cuisine légèrement rétrécie a été dotée à 1,10 mètre de hauteur d’un claustra en bois. Ce type d’aménagement permet de conserver une certaine confidentialité aux activités culinaires et de préparation des repas, tout en profitant du volume de la pièce à vivre et de sa lumière.
Afficher la galerie
La nouvelle cloison de la cuisine légèrement rétrécie a été dotée à 1,10 mètre de hauteur d’un claustra en bois. Ce type d’aménagement permet de conserver une certaine confidentialité aux activités culinaires et de préparation des repas, tout en profitant du volume de la pièce à vivre et de sa lumière.
©DR

Dès l’entrée, la pièce à vivre intégrant la cuisine offre de nouveaux rangements avec un grand linéaire de placards qui cache un vestiaire, l’ancien vide-ordures, un espace pour l’aspirateur…
Afficher la galerie
Dès l’entrée, la pièce à vivre intégrant la cuisine offre de nouveaux rangements avec un grand linéaire de placards qui cache un vestiaire, l’ancien vide-ordures, un espace pour l’aspirateur…
©DR

Le grand rangement créé par Flora Auvray, dissimule notamment tous les appareils de gros électroménager inesthétique. Ses niches décoratives font oublier sa fonctionnalité technique.
Afficher la galerie
Le grand rangement créé par Flora Auvray, dissimule notamment tous les appareils de gros électroménager inesthétique. Ses niches décoratives font oublier sa fonctionnalité technique.
©DR

Percé de niches avec débord ourlé en chêne massif, le rangement offre des façades en mélaminé facile d’entretien (Egger).
Afficher la galerie
Percé de niches avec débord ourlé en chêne massif, le rangement offre des façades en mélaminé facile d’entretien (Egger).
©DR

La salle de bains entièrement rénovée offre des couleurs actuelles avec un carrelage en grès cérame, un grand miroir et plan vasque en pierre reconstituée (Stone Italiana. Derrière sa paroi vitrée qui laisse passer la lumière, la douche optimisée offre un grand bac auquel on accède par une simple marche.
Afficher la galerie
La salle de bains entièrement rénovée offre des couleurs actuelles avec un carrelage en grès cérame, un grand miroir et plan vasque en pierre reconstituée (Stone Italiana. Derrière sa paroi vitrée qui laisse passer la lumière, la douche optimisée offre un grand bac auquel on accède par une simple marche.
©DR

Les anciennes portes KZ du placard de la chambre ont été remplacées par des portes coulissantes en mélaminé couleur taupe à l’aspect métallisé (Egger). Elles s’harmonisent avec la tête de lit qui intègre un éclairage façon liseuse. Les murs de la chambre s’harmonisent avec ceux du couloir et de la bibliothèque en déclinant un subtil dégradé de verts aquatiques.
Afficher la galerie
Les anciennes portes KZ du placard de la chambre ont été remplacées par des portes coulissantes en mélaminé couleur taupe à l’aspect métallisé (Egger). Elles s’harmonisent avec la tête de lit qui intègre un éclairage façon liseuse. Les murs de la chambre s’harmonisent avec ceux du couloir et de la bibliothèque en déclinant un subtil dégradé de verts aquatiques.
©DR

Un balcon file le long des deux pièces à vivre reliées par la porte coulissante. Les tons de beige et de gris taupé offrent une nouvelle modernité à l’espace.
Afficher la galerie
Un balcon file le long des deux pièces à vivre reliées par la porte coulissante. Les tons de beige et de gris taupé offrent une nouvelle modernité à l’espace.
©DR

Article publié le 10 novembre 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire