A Paris, une pièce en plus sans repousser les murs

Pour offrir à cet espace une vraie cuisine, les architectes de l’agence S+D architectures intérieures ont sculpté l’espace et traqué les moindres espaces perdus.

La pièce à vivre a augmenté son volume grâce à l’intégration de l’espace du couloir dans la partie cuisine. Entre les deux fenêtres, applique murale Stone Wall Light de Tom Dixon.

Une refonte totale

Les seules choses qui n’ont pas changé ici ? Le beau parquet au point de Hongrie poncé et mis en valeur, les corniches au niveau du plafond et la cheminée qui a conservé sa place initiale. Dans cet appartement de 65 m², il manquait une pièce. Pour la dessiner, les architectes ont proposé de complètement bouleverser les fonctions des espaces d’origine. La cuisine initiale, en forme de couloir, a été transposée dans le salon et reconvertie en salle de bains. Et la salle de bains d’origine est devenue un espace de circulation. Le volume de la chambre des parents a été réduit au minimum avec un esprit de lit clos breton modernisé, de mur à mur, faisant aussi référence à un lit façon cabine de bateau.

La cuisine a été aménagée, en partie basse, avec des caissons basiques et plan de travail en bois clair (Ikea). Tandis que les placards hauts ont été fabriqués sur mesure. L’espace est personnalisée par un carrelage en carreaux ciment aux motifs graphiques (modèle Hex Artichaut, chez Popham design) et des poignées de placard et tiroirs originales (Anthropoly).
Afficher la galerie
La cuisine a été aménagée, en partie basse, avec des caissons basiques et plan de travail en bois clair (Ikea). Tandis que les placards hauts ont été fabriqués sur mesure. L’espace est personnalisée par un carrelage en carreaux ciment aux motifs graphiques (modèle Hex Artichaut, chez Popham design) et des poignées de placard et tiroirs originales (Anthropoly).
©S+D architectures intérieures

Une nouvelle pièce à vivre

Le mur de l’ancienne cheminée a été réinterprété et réutilisé pour cacher la table de la salle à manger du coin repas. L’ancien trumeau du foyer a été retravaillé en miroir décoratif. Il est devenu une sorte de cadre qui joue à cache avec la cuisine et donne beaucoup de personnalité à l’espace.

La partie haute de la cloison de la chambre, aménagée comme une cabine de bateau, est surmontée de fenêtres en bandeau qui captent de la lumière naturelle.
Afficher la galerie
La partie haute de la cloison de la chambre, aménagée comme une cabine de bateau, est surmontée de fenêtres en bandeau qui captent de la lumière naturelle.
©S+D architectures intérieures

Optimiser l’espace

La priorité a été aussi donnée aux rangements avec deux linéaires de placards en guise de dressing. La chambre cloisonnée par des portes coulissantes permet de gagner de l’espace sur le couloir. Tandis que les cloisons anciennes ouvertes entre la pièce de vie et le reste de l’appartement permettent une meilleure circulation de la lumière.    

Contact :
S+D architectures intérieures, David Duron Stéphane Satorra
104, Boulevard de Clichy
75018 Paris
Tél. : 06 78 89 90 46 et 06 75 79 30 34
Mail : info@splusd-archi.com
www.splusd-archi.fr

Dans la chambre des parents, les architectes de l’agence S+D architectures intérieures ont créé des accès différenciés pour les deux dressings aménagés de part et d’autre du lit double.
Afficher la galerie
Dans la chambre des parents, les architectes de l’agence S+D architectures intérieures ont créé des accès différenciés pour les deux dressings aménagés de part et d’autre du lit double.
©S+D architectures intérieures

Dans le salon, tables basses Lalinde, chez Sentou Galerie. Applique murale Potence de Jean Prouvé, éditée par Vitra.
Afficher la galerie
Dans le salon, tables basses Lalinde, chez Sentou Galerie. Applique murale Potence de Jean Prouvé, éditée par Vitra.
©S+D architectures intérieures

La surface de l’ancien couloir décloisonné a été intégrée dans l’espace de la pièce à vivre. Les espaces de circulation ont été mis en relief par une peinture bleu paon.
Afficher la galerie
La surface de l’ancien couloir décloisonné a été intégrée dans l’espace de la pièce à vivre. Les espaces de circulation ont été mis en relief par une peinture bleu paon.
©S+D architectures intérieures

La forme en couloir de la salle de bains a été exploitée pour aménager un long meuble de rangement.
Afficher la galerie
La forme en couloir de la salle de bains a été exploitée pour aménager un long meuble de rangement.
©S+D architectures intérieures

De l’ancienne cloison, on n’a conservé que la cheminée et un muret à son niveau pour adosser un coin repas invisible du salon. Tandis que le miroir trumeau joue la carte de la modernité graphique.
Afficher la galerie
De l’ancienne cloison, on n’a conservé que la cheminée et un muret à son niveau pour adosser un coin repas invisible du salon. Tandis que le miroir trumeau joue la carte de la modernité graphique.
©S+D architectures intérieures

Article publié le 17 juin 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire