Quels types de cloisons pour les combles.

Un seul mot d’ordre : la légèreté. Il faut impérativement construire des cloisons légères pour ne pas surcharger la structure existante. Nous avons sélectionné trois types de cloisonnements qui répondent à ce critère.

travaux cloison
Cet article fait partie du dossier L’aménagement des combles

Le plus classique

Il s’agit d’un système composé d’une ossature métallique (rails et montants) sur laquelle on vient visser des plaques de plâtre. En intégrant un isolant entre les deux plaques ou en prenant des plaques plus épaisses, on obtient un résultat acoustique très satisfaisant aux bruits aériens.

Le poids varie selon la configuration : une cloison Placostil® 72/48 pèse 21 kg au m2 , une cloison 98/48 (avec 2 plaques BA 13) 41 kg au m2.

 Il arrive parfois que l’aménagement de combles  nécessite la pose de cloison sur une grande hauteur. Les ossatures classiques sont généralement calculées pour une hauteur de cloison de 2.50 m. Pour les hauteurs supérieures, vous allez devoir rigidifier l’ossature en prenant par exemple une ossature renforcée. Inévitablement, le poids de la cloison sera plus élevé.

Le produit le plus connu est le système  Placostil de Placoplâtre (www.placo.fr)

cloison.jpg
Afficher la galerie
cloison.jpg
©DR Placopâtre

Le plus simple et le plus économique 

C’est la pose de panneaux monobloc de 50 mm d’épaisseur, constitués de deux plaques de plâtre reliées entre elles par une structure alvéolaire cartonnée. Les panneaux s’emboîtent en haut dans un rail vissé au plafond et reposent sur une semelle. La liaison entre panneaux est assurée par des clavettes. Rail, semelle, clavette sont en bois. Trois fois moins lourde qu’une cloison maçonnée, une cloison en panneaux monobloc a un poids de 17,3 kg au m2. La surface des panneaux est prête à peindre. L’isolation acoustique est moyenne, mais selon l’usage des pièces que vous envisagez, cela peut être suffisant. La solidité à l’arrachement des objets fixés est très moyenne.

        Chez placoplâtre, les panneaux s’appellent Placoplan

 

Le plus solide mais le plus lourd

Il consiste à monter des cloisons en carreaux de plâtre alvéolés. Un carreau de plâtre alvéolé est 25% plus léger qu’un carreau standard. Chez Placoplâtre, ils existent en 2 épaisseurs : 7cm de 54 kg/m2, et 10 cm  de 69 kg / m2. Ce système permet de réaliser des cloisons plus résistantes aux chocs avec de bonnes qualités acoustiques. Autre avantage, fixer des objets dans ce type de cloisons limite les risques d’arrachement.

cloison legere.jpg
Afficher la galerie
cloison legere.jpg
©DR Placopâtre

Astuce déco

Pour tirer au maximum parti de l’effet esthétique de la charpente, montez votre cloison à l’aplomb des fermes de manière à ce qu’elles soient vues des deux côtés de la cloison.

Vous pouvez choisir un parement bois au lieu de plâtre. Dans ce cas, vous fixez le lambris en bois directement sur l’ossature métallique.

 

Pour plus de conseils et d’astuces, consultez le livre « Aménagez vos combles » de Patricia Louchard aux Editions Eyrolles.

Article publié le 29 mai 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.