Réhabilitation d'un appartement de 150 m² à Versailles

Apport de lumière naturelle et ouverture des espaces en diagonale, au programme de cette rénovation quasi-totale. Une métamorphose orchestrée par l’architecte Hortense Reynaud de l’agence Ppil.

La cuisine offre un îlot avec une hotte intégrée dans le plafond qui fait office de séparation entre la zone de préparation des repas et la salle à manger. Le plan de travail en granit noir contraste avec les meubles sans poignée (un modèle personnalisé et adapté de la marque danoise Kvik).

Refonte d’un espace

« Cet appartement a été entièrement restructuré, mises à part les deux chambres des adolescents et enfants de cette famille de 4 personnes. L’accent a été mis sur la salle à manger et la cuisine qui ne correspondaient à un mode de vie actuelle. Pour redessiner un espace convivial, un premier couloir qui ne servait à rien a été supprimé et le second a été reculé pour gagner de l’espace et esquisser, au final, une unique pièce de vie. Et l’ancien palier, situé entre les pièces de vie et les chambres des ados, a été mis à profit pour le transformer en salon de musique et accueillir le piano », raconte l’architecte Hortense Reynaud.

Le salon est ouvert sur le reste de l’espace et la communication avec les chambres est désormais facilitée.
Afficher la galerie
Le salon est ouvert sur le reste de l’espace et la communication avec les chambres est désormais facilitée.
©Ppil

Et la lumière fût

La suppression des couloirs a permis de dessiner un espace traversant avec des pièces en enfilade et des fenêtres des deux côtés, côté rue et cour, de façade à façade. Plus rien à voir avec le cloisonnement classique et la mono-orientation d’autrefois. Le piano est inséré dans une grande niche en bois et profite aussi de la lumière diffusée par une fenêtre existante. « Depuis le salon, on découvre toute la diagonale et la perspective avec un agréable sentiment d’amplitude spatiale. Le travail d’un espace en diagonale, distance la plus longue d’un point à un autre, est une solution optimale pour agrandir les volumes après avoir abattu des cloisons », précise l’architecte Hortense Reynaud qui a également tracé des limites plus subtiles pour les différentes pièces avec une implantation stratégique des meubles.

La salle de bains écrin a été traité comme un cabinet en noir et blanc. La baignoire est insérée dans une alcôve. Carrelage mural et au sol en grès Cérame (Royal Mosa. Vasque de Norman Foster chez Duravit. La porte peinte en bleu s’ouvre sur le domaine des ados. La suppression des couloirs a engendré la mise en place de compléments de parquets.
Afficher la galerie
La salle de bains écrin a été traité comme un cabinet en noir et blanc. La baignoire est insérée dans une alcôve. Carrelage mural et au sol en grès Cérame (Royal Mosa. Vasque de Norman Foster chez Duravit. La porte peinte en bleu s’ouvre sur le domaine des ados. La suppression des couloirs a engendré la mise en place de compléments de parquets.
©Ppil

Des aménagements high tech

Outre une cuisine design hyper-formant, on a installé un système domotique et des stores électriques. Le salon intègre un système de Home Movies avec un vidéo projecteur et un écran camouflé dans le plafond pour projeter des films comme dans une salle de cinéma. Des rangements ont été aussi créés comme une penderie dans l’entrée. On a également agrandi le dressing des parents et rajouté un meuble dans la chambre des parents.

La cuisine est connectée avec la salle à manger. Les chaises de couleur blanche font écho à celle des rangements.
Afficher la galerie
La cuisine est connectée avec la salle à manger. Les chaises de couleur blanche font écho à celle des rangements.
©Ppil

Réalisation : Agence Demont Reynaud PPIL
Architecture et Urbanisme
Hortense Reynaud
6, rue du Vieux Versailles
78000 Versailles
Tél. : 01 30 21 12 68 et 06 61 98 99 78
Mail : h.reynaud@ppil.fr et ppil@ppil.fr
www.ppil.fr

La pièce à vivre en enfilade est rythmée par les meubles qui délimitent les différents espaces et leur fonction respective.
Afficher la galerie
La pièce à vivre en enfilade est rythmée par les meubles qui délimitent les différents espaces et leur fonction respective.
©Ppil

Le piano est inséré dans une alcôve en bois et profite d’une ambiance très lumineuse.
Afficher la galerie
Le piano est inséré dans une alcôve en bois et profite d’une ambiance très lumineuse.
©Ppil

L’espace chambre des parents s’est enrichi d’un nouveau meuble placé devant le dressing.
Afficher la galerie
L’espace chambre des parents s’est enrichi d’un nouveau meuble placé devant le dressing.
©Ppil

La décoration de la pièce à vivre mêle bois clairs et tonalités de blanc soulignés par quelques touches de noir pour dessiner un espace graphique et clair aux fonctions parfaitement lisibles.
Afficher la galerie
La décoration de la pièce à vivre mêle bois clairs et tonalités de blanc soulignés par quelques touches de noir pour dessiner un espace graphique et clair aux fonctions parfaitement lisibles.
©Ppil

Plan du projet de l’appartement repensé mettant en avant les reprises effectuées comme démolition ou renfort structurel au niveau des zones de communication.
Afficher la galerie
Plan du projet de l’appartement repensé mettant en avant les reprises effectuées comme démolition ou renfort structurel au niveau des zones de communication.
©Ppil

Dans cet appartement T5 (3 chambres, un salon, une salle à manger), on a créé une cuisine ouverte sur la salle à manger et des niches de circulation qui viennent séparer les pièces à vivre des pièces de nuit.
Afficher la galerie
Dans cet appartement T5 (3 chambres, un salon, une salle à manger), on a créé une cuisine ouverte sur la salle à manger et des niches de circulation qui viennent séparer les pièces à vivre des pièces de nuit.
©Ppil

Avant : entrée et couloir de distribution pour une configuration traditionnelle.
Afficher la galerie
Avant : entrée et couloir de distribution pour une configuration traditionnelle.
©Ppil

Avant : dans une chambre, des rangements qui datent du siècle dernier.
Afficher la galerie
Avant : dans une chambre, des rangements qui datent du siècle dernier.
©Ppil

Avant : zone de circulation des anciennes pièces de jour.
Afficher la galerie
Avant : zone de circulation des anciennes pièces de jour.
©Ppil

Avant : un salon de style « bourgeois et classique et une décoration choisie par les anciens propriétaires.
Afficher la galerie
Avant : un salon de style « bourgeois et classique et une décoration choisie par les anciens propriétaires.
©Ppil

Avant : une salle de bains encombrée par deux vasques avec une baignoire maladroitement implantée qui ne valorise pas l’espace. Des aménagements pas assez adaptés au volume de la pièce.
Afficher la galerie
Avant : une salle de bains encombrée par deux vasques avec une baignoire maladroitement implantée qui ne valorise pas l’espace. Des aménagements pas assez adaptés au volume de la pièce.
©Ppil

Avant : la cuisine avec son coin repas, des matériaux sans qualité et un plan de travail de dimensions très réduites.
Afficher la galerie
Avant : la cuisine avec son coin repas, des matériaux sans qualité et un plan de travail de dimensions très réduites.
©Ppil

Avant : l’ancien dégagement, côté chambres.
Afficher la galerie
Avant : l’ancien dégagement, côté chambres.
©Ppil

Avant : une salle à manger endimanchée et statique, cloisonnée et sans liaison avec la cuisine.
Afficher la galerie
Avant : une salle à manger endimanchée et statique, cloisonnée et sans liaison avec la cuisine.
©Ppil

Article publié le 15 avril 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire