Rénovation : un duplex à livre ouvert

Pour optimiser ce duplex parisien de 55 m², l’agence d’architecture et de décoration Tony Lemâle a retravaillé l’espace, qui avait déjà subi une première restauration. Un second remaniement qui a métamorphosé le lieu et lui a offert une réelle identité.

Le dessin de l’escalier s’inspire de la forme d’une colonne vertébrale. Le tapis douillet rend l’esprit accueillant, comme un cocon.

Un essai à transformer

« L’appartement n’était pas en mauvais état mais l’espace, sans réelle personnalité, n’avait pas été exploité au mieux. La salle de bains complètement fermée était sombre, recluse et sans confort véritable. Le lieu manquait cruellement de rangement, et il fallait aussi caser 40 m3 de livres ! », raconte Tony Lemâle, architecte d’intérieur et scénographe. Il s’attaque alors au problème principal, l’escalier existant qui alourdissait l’espace. Et il l’allège en enlevant la rampe, le désossant et le redessinant, pour qui devienne une attraction visuelle plutôt qu’une gêne. Dans cet espace divisé en deux plateaux, de respectivement 32 m² et 23 m², on est désormais happé par les 5 mètres de hauteur sous plafond…

Le mur de livres suit la pente du toit et encadre le radiateur.
Afficher la galerie
Le mur de livres suit la pente du toit et encadre le radiateur.
©DR

Design ludique et couleurs vives.

Pour donner du style à l’espace, un fil conducteur est donné : formes géométriques et couleurs vives. La bibliothèque devient le support d’une création graphique inspirée par le jeu du mikado. Le mobilier se compose de petits meubles compacts, qui ponctuent le lieu comme des cubes. Tandis qu’une alternance de pleins et de vides jouent avec l’architecture du lieu.

Pour briser la monotonie des rayonnages, deux couleurs différentes pour les montants, ont été choisies.
Afficher la galerie
Pour briser la monotonie des rayonnages, deux couleurs différentes pour les montants, ont été choisies.
©DR

Astuces à gogo

Pour gagner de la place, Tony Lemâle a supprimé la baignoire existante pour la remplacer par une douche. Le lave-linge a été camouflé dans une table de nuit. Dans la salle de bains, il a fallu couper la poutre pour agrandir la fenêtre de toit. Le toit a été démonté et isolé. On a aussi installé un système de climatisation. Enfin, une rénovation aboutie qui allie sens pratique, gain de place et esthétique. Etude compliquée de 2 mois, et 3 mois de travaux pour tout recomposer avec un budget de 45 000 €.

Et que pensez-vous de la solution trouvée pour intégrer les livres ?

Renseignements :
Agence Tony Lemâle
16, rue Martel, 75010 Paris
Tél. : 01 47 70 35 22 et 06 64 72 58 42-
Mail : contact@agencetonylemale.fr
www.agencetonylemale.fr

La cuisine ouverte et blanche contraste par sa neutralité, avec le reste de l’espace.
Afficher la galerie
La cuisine ouverte et blanche contraste par sa neutralité, avec le reste de l’espace.
©DR

Le second plateau accueille la chambre et la seconde partie du mur de livres.
Afficher la galerie
Le second plateau accueille la chambre et la seconde partie du mur de livres.
©DR

Le mobilier du salon s’exprime autour d’un jeu de formes géométriques et graphiques, qui dessinent des aplats de couleurs. Effet zen et japonisant garanti !
Afficher la galerie
Le mobilier du salon s’exprime autour d’un jeu de formes géométriques et graphiques, qui dessinent des aplats de couleurs. Effet zen et japonisant garanti !
©DR

L’escalier, comme une épine dorsale, s’élève comme une sculpture sur deux niveaux.
Afficher la galerie
L’escalier, comme une épine dorsale, s’élève comme une sculpture sur deux niveaux.
©DR

Article publié le 14 novembre 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire