Rénovation et extension d’un triplex parisien

Pour restructurer cet appartement augmenté par une surface supplémentaire répartie sur deux niveaux, l’architecte Philippe Demougeot a déplacé les fonctions nuit à l’étage supérieur, sans tout bouleverser.

Le salon est meublé de façon contemporaine avec une harmonie de couleurs neutres et classiques et de belles matières. Le tabouret en céramique métallisée (création  Philippe Starck pour Xo Design) fait écho à la brillance du mur de l’entrée.

Un double enjeu
Cet appartement, dont l’entrée est située au 5ème  étage, a été agrandi grâce l’achat de deux nouveaux plateaux, au 6ème  et 7ème étage. Il fallait donc relier ces deux niveaux à la surface de base en restructurant l’ensemble, mais aussi restaurer un bow-window vétuste qui offrait une vue magnifique sur les toits de Paris. L’ensemble devait former un triplex de 150 m².  L’escalier de l’ancienne copropriété devait être privatisé. 

Le bow-window restauré à l’identique offre une jolie vue sur les toits de Paris et un coin salon supplémentaire.
Afficher la galerie
Le bow-window restauré à l’identique offre une jolie vue sur les toits de Paris et un coin salon supplémentaire.
©DR

Une redistribution des espaces »
Le 6ème étage occupe aujourd’hui une suite parentale avec une salle de bains attenante. On y accède par l’ancien palier, qui est devenu un bureau. Le 7ème étage a été transformé en chambre d’amis accompagnée d’une salle de bains et de la buanderie. « Le bow-window a été refait à l’identique, avec des façades courbes en zinc mais on a rajouté du double-vitrage pour améliorer l’isolation, » précise Philippe Demougeot. Et dans le salon, le bow-window avec son volume arrondi offre plusieurs ouvertures pour profiter de la vue. Tout le salon a été réorganisé pour composer une seule pièce à vivre  avec une cuisine semi-ouverte, un bar et une vraie table de salle à manger. Murs blancs et rideaux immaculés dessinent une toile de fond neutre, pour laisser s’exprimer les œuvres d’art et les tableaux de maître. Et l’ouverture des pièces, façon grand angle, accentue l’impression d’espace.

Ce rideau aux reflets métallisés, comme une peau de sirène, cache simplement la porte d’entrée.
Afficher la galerie
Ce rideau aux reflets métallisés, comme une peau de sirène, cache simplement la porte d’entrée.
©DR

Une touche de glam !
La décoration, un peu classique, a été personnalisée et enrichie par l’apport de matières insolites aux reflets brillants qui réveillent les tons noir, blanc, marron, beige ou bordeaux choisis. Dès l’entrée, on annonce la couleur : du raffinement et de la sophistication avec un mur recouvert d’une feuille d’aluminium qui offre une couleur patinée argent pérenne et rappelle la teinte du zinc. Même idée avec un rideau irisé et mordoré, pour cacher la porte d’entrée, ou encore du bois précieux en tête de lit. Aimez-vous ce nouveau style contemporain légèrement décalé ?

 

Réalisation :
Philippe Demougeot, Agence People’s Republic of Design
144, rue du Chemin Vert
75011 Paris
Tél. : 01 43 55 22 22
Mail : philippedemougeot@prod.fr
www.philippedemougeot.com et www.prod.fr

Les fenêtres de la chambre principale sont habillées de lourds rideaux en soie élégants comme une robe d’un autre temps. La tête de lit en Palissandre structure l’espace.
Afficher la galerie
Les fenêtres de la chambre principale sont habillées de lourds rideaux en soie élégants comme une robe d’un autre temps. La tête de lit en Palissandre structure l’espace.
©DR

Cette cloison recouvertes de feuilles d’aluminium cache la porte d’entrée, une penderie, une alcôve avec WC, lavabo et rangement, une zone technique.
Afficher la galerie
Cette cloison recouvertes de feuilles d’aluminium cache la porte d’entrée, une penderie, une alcôve avec WC, lavabo et rangement, une zone technique.
©DR

Le mur de la cuisine a été percé de deux ouvertures verticales pour faciliter la communication.
Afficher la galerie
Le mur de la cuisine a été percé de deux ouvertures verticales pour faciliter la communication.
©DR

Article publié le 25 août 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire