Changez vos ampoules !

La commission européenne a tranché : les ampoules électriques à filament (dite à incandescence) doivent progressivement être remplacées, sur le marché de l’union européenne, par des ampoules basse consommation (ou fluocompactes). Quels changements pour les consommateurs ?

Osram possède une gamme complète d'ampoules fluocompactes basse consommation.
Voir plus : ampoule fluocompacte

Vers une consommation réduite

Pour 25 Watts consommés, une ampoule fluocompacte éclaire comme une ampoule à incandescence de 80 à 100 Watts. La chaleur émise par le globe est également bien inférieure. La force du flux lumineux d'une ampoule fluocompacte est mesurée en lumens, et non plus en Watts comme pour les incandescentes. Une ampoule basse consommation, éclairant avec une intensité de 200 lumens, correspond à la lumière émise par 200 bougies.

Si, à l’achat, ces ampoules vous paraissent plus chères, l’économie d’électricité est bien réelle sur le long terme. Elles consomment environ 75 % moins d'énergie que les ampoules à filament, et peuvent durer jusqu’à quinze fois plus longtemps, en fonction de leur qualité.

Des inconvénients amoindris

Si les ampoules fluocompactes semblent idéales pour économiser de l’énergie et de l’argent, elles connaissent, aujourd’hui encore, quelques problèmes. En effet, l’allumage peut être lent : l’intensité maximale apparaît après quelques minutes, et non instantanément. De plus, les fluocompactes contiennent, en faible quantité, un gaz riche en mercure (5 mg) ; il les rend donc plus nocives que les ampoules à incandescence.

Toutefois, comme la commission européenne travaille en faveur d’un remplacement complet des ampoules à incandescence d’ici 2020, les fluocompactes sont vouées à s’améliorer.

Un recyclage plus complexe

Si vous brisez une ampoule basse consommation, mieux vaut mettre des gants pour en collecter les morceaux, ou au moins vous laver les mains après le ramassage. Aérez également la pièce. Vous éviterez ainsi tout contact prolongé avec les substances contenues dans le globe.

Pour vous débarrasser des ampoules fluocompactes, vous devez les déposer dans un container de la filière de recyclage adaptée. Les revendeurs disposent désormais de collecteurs, et les déchetteries se doivent de les accepter. Considérées comme des déchets dangereux, elles seront alors traitées pour en séparer les composants. D’un côté, le verre et les métaux (fer, aluminium, cuivre) seront recyclés. Quant aux plastiques, poudres fluorescentes et mercure, ils finiront dans des centres de stockage de déchets ultimes.

Article publié le 21 mars 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire