Pour l’amour d’un mur

Située à Thomery, en Seine-et-Marne, cette maison neuve en bois a été construite autour d’un ancien mur à vignes. L’identité de la nouvelle construction porte en elle le choix de la conservation de cet élément d’architecture d’autrefois.

Entre l’ancien et le neuf, la frontière n’est pas visible. Les architectes de l’agence Arba n’ont pas choisi de démolir le mur pour réutiliser éventuellement ses éléments dans la nouvelle construction. De l’extérieur, on n’aperçoit que le toit et le cœur de la pièce centrale avec une petite terrasse débordante et perçant le mur existant.

Une contrainte transformée en atout

Une fois de plus, cette habitation s’inscrit parfaitement dans la philosophie de l’agence d’architecture Arba qui « se consacre au développement de nouvelles solutions visant à construire de manière durable, abordable et en étroite relation avec l’environnement naturel et bâti. » Elle a reçu le 1er Prix National de la construction bois en septembre 2018. Le terrain d’origine était divisé en deux par un mur à vignes en pierre à l’appareillage chaleureux. Plutôt que de le détruire les architectes Jean-Baptiste Barache et Sihem Maline de l’agence d’architecte d’Arba l’ont conservé à sa place. La conservation du mur existant sur le terrain a déterminé l’orientation des pièces, à l’intérieur. Et cette contrainte choisie est devenue le point de départ d’une nouvelle réflexion sur les avantages à préserver ce type d’élément architectural. Le mur, pivot d’un écosytème, « génère de l’ombre, emmagasine des calories et les redistribue, devient support pour les plantes, apporte une certaine intimité, s’harmonise avec le bois... que des raisons de ne pas l’abattre.

La maison est entourée d’une terrasse en bois périphérique qui permet d’accéder au jardin derrière le mur.
Afficher la galerie
La maison est entourée d’une terrasse en bois périphérique qui permet d’accéder au jardin derrière le mur.
©D. Moulinet

Une maison qui rayonne

Côté sud, au premier niveau d’habitation, une ouverture a été pratiquée dans ce fameux mur pour relier les trois différentes parties du jardin, l’une donc profite du Sud, la seconde se développe à l’Est et la troisième embrasse l’Ouest. Chaque parcelle de nature possède désormais son moment ensoleillé, à midi, le matin et le soir. Et la lumière pénètre dans cette maison ouverte sur 3 côtés dotée d’une terrasse périphérique.  

Lignes pures et minimalistes, toit imposant en tôle ondulée noire très couvrante pour cette maison. La maison, en bois, est enduite de goudron de pin noir.
Afficher la galerie
Lignes pures et minimalistes, toit imposant en tôle ondulée noire très couvrante pour cette maison. La maison, en bois, est enduite de goudron de pin noir.
©D. Moulinet

Une construction écologique

La charpente de la maison a été fabriquée en sapin du nord avec longrines en béton. Les châssis des fenêtres sont en aluminium. Les sols et les murs sont recouverts de MFP, panneaux de particules de bois dits de « nouvelle génération » (sorte de panneaux de bois aggloméré) qui résistent particulièrement bien à l’humidité et d’une grande solidité mécanique. La maison est isolée avec de la laine minérale et chauffée grâce à un poêle à bois. Un budget de 266 000 € a été nécessaire pour la construire.   

Contact :
Arba

7, rue Burnouf
75019 Paris
Tél. : 06 12 26 00 56
Mail : barache.lamine@gmail.com
www.arba.pro

La pièce centrale de la maison communique avec toutes les parties du jardin.
Afficher la galerie
La pièce centrale de la maison communique avec toutes les parties du jardin.
©D. Moulinet

La cuisine intégrée en bois se confond avec les murs recouverts de panneaux MFP.
Afficher la galerie
La cuisine intégrée en bois se confond avec les murs recouverts de panneaux MFP.
©D. Moulinet

Le poêle à bois central rayonne dans la pièce-à-vivre décloisonnée et baignée de lumière. Les placards de la cuisine, la bibliothèque est tous les rangements en MFP ont été réalisés par Egoïne (Pierre Gourvennec et Léopold Mazoyer).
Afficher la galerie
Le poêle à bois central rayonne dans la pièce-à-vivre décloisonnée et baignée de lumière. Les placards de la cuisine, la bibliothèque est tous les rangements en MFP ont été réalisés par Egoïne (Pierre Gourvennec et Léopold Mazoyer).
©D. Moulinet

Au second niveau, une des chambres monacales avec lit sur podium intégrant des rangements.
Afficher la galerie
Au second niveau, une des chambres monacales avec lit sur podium intégrant des rangements.
©D. Moulinet

Les architectes de l’agence Arba ont travaillé les interactions avec le jardin, le paysage, le site, la lumière, les matériaux. Au second niveau, les ouvertures sont prolongées par des petits balcons protégés par un bardage façon claustra à claire-voie pour profiter des arbres.
Afficher la galerie
Les architectes de l’agence Arba ont travaillé les interactions avec le jardin, le paysage, le site, la lumière, les matériaux. Au second niveau, les ouvertures sont prolongées par des petits balcons protégés par un bardage façon claustra à claire-voie pour profiter des arbres.
©D. Moulinet

Les espaces du second niveau profitent d’un esprit de décloisonnement et des nombreux rangements intégrés qui accentue la sensation d’espace.
Afficher la galerie
Les espaces du second niveau profitent d’un esprit de décloisonnement et des nombreux rangements intégrés qui accentue la sensation d’espace.
©D. Moulinet

L’escalier central permet d’accéder aux deux niveaux supérieurs dont le dernier est aménagé pour les pentes du toit.
Afficher la galerie
L’escalier central permet d’accéder aux deux niveaux supérieurs dont le dernier est aménagé pour les pentes du toit.
©D. Moulinet

La trémie de l’escalier permet une meilleure diffusion de la lumière dans tous les volumes décloisonnés.
Afficher la galerie
La trémie de l’escalier permet une meilleure diffusion de la lumière dans tous les volumes décloisonnés.
©D. Moulinet

Au second niveau, une chambre d’enfants avec un vaste espace libre pour jouer. Des rideaux isolent la pièce du reste du volume.
Afficher la galerie
Au second niveau, une chambre d’enfants avec un vaste espace libre pour jouer. Des rideaux isolent la pièce du reste du volume.
©D. Moulinet

Le mur à mi-hauteur de la chambre des enfants a été recouvert de panneaux en ardoise façon tableau géant pour dessiner à la craie.
Afficher la galerie
Le mur à mi-hauteur de la chambre des enfants a été recouvert de panneaux en ardoise façon tableau géant pour dessiner à la craie.
©D. Moulinet

Les chambres sont dotées de larges baies vitrées et de petits balcons avec rambardes de protection.
Afficher la galerie
Les chambres sont dotées de larges baies vitrées et de petits balcons avec rambardes de protection.
©D. Moulinet

L’espace en soupente a été aussi exploité et aménagé.
Afficher la galerie
L’espace en soupente a été aussi exploité et aménagé.
©D. Moulinet

Le mur pignon de la maison est percé d’une fenêtre avec balcon qui reprend la forme du toit pentu et pointu.
Afficher la galerie
Le mur pignon de la maison est percé d’une fenêtre avec balcon qui reprend la forme du toit pentu et pointu.
©D. Moulinet

Pour conserver l’intimité de la chambre parentale, des rideaux ont été installés.
Afficher la galerie
Pour conserver l’intimité de la chambre parentale, des rideaux ont été installés.
©D. Moulinet

Coupe Est Ouest
Afficher la galerie
Coupe Est Ouest
©Arba Architectes

Coupe Nord Sud. Le second et le troisième niveau accueille les chambres et coins bureaux.
Afficher la galerie
Coupe Nord Sud. Le second et le troisième niveau accueille les chambres et coins bureaux.
©Arba Architectes

Façade Est
Afficher la galerie
Façade Est
©Arba Architectes

Façade Nord
Afficher la galerie
Façade Nord
©Arba Architectes

Façade Ouest
Afficher la galerie
Façade Ouest
©Arba Architectes

Façade Sud
Afficher la galerie
Façade Sud
©Arba Architectes

Plan du rez du 1er étage
Afficher la galerie
Plan du rez du 1er étage
©Arba Architectes

Plan du rez du 2ème étage
Afficher la galerie
Plan du rez du 2ème étage
©Arba Architectes

Cette maison de 108 m² Le plan de rez-de-jardin met en évidence les trois accès vers l'extérieur.
Afficher la galerie
Cette maison de 108 m² Le plan de rez-de-jardin met en évidence les trois accès vers l'extérieur.
©Arba Architectes

Article publié le 14 mai 2019

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire