La maison écologique : dossier réhabilitation du bâti ancien

La maison écologique n° 51Dans sa nouvelle parution n°51 de juin/juillet, le magazine "La Maison Ecologique" ouvre le dossier de la réhabilitation du bâti ancien. Il met l'accent sur l'approche très spécifique de ce type d'habitat.

Comme M. Jourdain faisait de la prose, les anciens bâtisseurs faisaient de l'écologie sans le savoir : ils se servaient de la terre et de la chaux mélées à des matériaux pratiquement gratuits issus de l'agriculture et de l'environnement proche et ils savaient placer les ouvertures les plus fonctionnelles possibles en fonction de l'exposition de chacun des murs et bien sûr des faibles performances thermiques et d'étanchéité des menuiseries de l'époque.

Tant de questions se posent lorsque l'on acquiert une maison ancienne, surtout quand le choix est de restaurer avec des matériaux respectueux de l'existant, loin des "rénovations" effectuées en particulier à partir de la seconde partie du XX° siècle. Le souci écologique actuel renoue avec ces techniques ancestrales... L'ancien a de l'avenir !

Les principes à appliquer

Une première démarche, essentielle, consiste à analyser le bâti et ses caractéristiques patrimoniales, à repérer les diverses interventions qui ont scandé sa vie, à considérer l'état de la charpente et des huisseries, à repérer les si fréquents soucis d'humidité, quitte, à juste titre, à s'entourer à cette occasion d'experts compétents, issus du public ou du privé.

Alors peuvent s'envisager les solutions qui consistent à restaurer tout en améliorant les prestations de la maison. L'isolation est un point délicat puisqu'elle doit tenir compte de l'inertie thermique et hygrométrique que ses vieux murs recèlent. Elle est indispensable au toit en combles ou sous toiture, au sol grace à des dalles en chaux isolantes, pour les ouvertures en double voire triple vitrage; elle peut se décliner sous plusieurs formes pour les murs selon leur nature et leur exposition : panneaux ou enduits, isolants ou correcteurs thermiques. A ce sujet, comme nous le disions déjà dans cet article, les performances de ces matériaux sont encore à l'étude et pourraient bien être supérieures à celles qu'on leur attribue de nos jours... A suivre !

Reste la question inhérente à toute maison bien isolée : la ventilation. Les avis sont partagés. D'aucuns prônent une ventilation naturelle, d'autres une ventilation par double flux...

Bref, un article bien documenté et rondement mené qui renvoie à un carnet d'adresses et une bibliographie conséquents. A lire, absolument.

Article publié le 1 juin 2009

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.