Une maison traditionnelle transformée

Dans l’optique d’une faible consommation d’énergie, une maison dans la pure tradition lorraine connaît une rénovation et une extension, dans un esprit résolument moderne, sans faire fi des exigences thermiques.

La rénovation permet de donner à la maison un aspect résolument moderne, avec un jeu de bichromie en noir et blanc. L’intérieur chaleureux est étudié pour une maîtrise de l’énergie, qui s’inscrit dans une conception BBC.

Une maison conçue dans la modernité

Les propriétaires de cette maison individuelle se sont tournés vers l’architecte Antoine Blanck, pour répondre à leur cahier des charges. Dans l’optique d’un meilleur rapport qualité/prix, ils souhaitaient réinitialiser leur maison dans une conception BBC, pour qu’elle puisse répondre à une faible consommation énergétique. L’accent est mis sur la réalisation d’un bâtiment ne présentant aucun pont thermique, où le confort de vie à l’année soit idéal. Située en Lorraine, dans la Moselle, la maison d’origine se présentait comme une construction traditionnelle, style que les propriétaires souhaitaient gommer. La rénovation prend sa source dans une recherche de modernité, afin de lui donner une esthétique plus en rapport avec le goût du jour. Pour augmenter la surface habitable, une extension est envisagée à l’arrière de la maison, avec la contrainte d’assurer une parfaite intégration, et sans dénaturer le paysage environnant. L’ensemble du bâtiment doit conserver une unité cohérente, comme si aucun ouvrage n’avait été réalisé.

Suite aux contraintes de terrains, les circuits de circulations ont été réinventés, créant une nouvelle entrée, qui fait le lien entre les deux corps de bâtiment. Unité et cohérence sont conservées, comme si aucune modification n’avait eu lieu.
Afficher la galerie
Suite aux contraintes de terrains, les circuits de circulations ont été réinventés, créant une nouvelle entrée, qui fait le lien entre les deux corps de bâtiment. Unité et cohérence sont conservées, comme si aucune modification n’avait eu lieu.
©Internorm

Une enveloppe thermique optimale

Une légère dénivellation du terrain oblige l’architecte à retravailler sur l’ensemble de la maison, pour contourner la différence de niveaux. De ce fait, il propose de revoir les couloirs de circulation, en déplaçant l’entrée principale de la maison, afin de desservir au mieux les deux corps de bâtiment. Ce remaniement permet l’intégration de l’extension à la maison principale, en recréant son unité première. La partie neuve est conçue dans un esprit d’ouverture sur l’extérieur, dont le but est de profiter de la lumière du soleil et d’une vue agréable sur un espace vegétalisé. Pour garantir une isolation thermique performante, l’architecte a proposé une structure en bois, en lui associant de l’aluminium, au niveau des zones susceptibles de présenter un point de rupture dans l’enveloppe de la maison. De ce fait, la maison est préservée des ponts thermiques, avec une maîtrise optimale de la consommation d’énergie. Par ailleurs, les fenêtres Internorm apportent une excellente isolation phonique, grâce à un triple vitrage pour la rénovation, et un quadruple  vitrage pour l’extension.

Dans une recherche d’harmonisation avec l’environnement, des cloisons ont été aménagées autour de la terrasse, où la structure en bois reprend l’esthétique traditionnelle du quartier dans un coloris rouge brique.
Afficher la galerie
Dans une recherche d’harmonisation avec l’environnement, des cloisons ont été aménagées autour de la terrasse, où la structure en bois reprend l’esthétique traditionnelle du quartier dans un coloris rouge brique.
©Internorm

Cohérence et unité

Désormais, la maison s’inscrit dans une esthétique résolument moderne, avec sa bichromie en noir et blanc. L’aspect du bâtiment tranche avec celui du voisinage, apportant un véritable vent de fraîcheur dans ce quartier traditionnel, sans non plus perdre de vue le respect de son environnement. Préservant l’intimité des propriétaires, deux cloisons ont été aménagées autour de la terrasse, dont le bois de couleur rouge est un clin d’œil à l’environnement architectural. Accueillant les chambres, l’extension garantit l’unité de la maison, grâce à l’entrée principale, qui fait le lien entre les deux corps de bâtiment, dans un juste équilibre des proportions. Au rez-de chaussée, un grand séjour fait pendant à celui de l’étage, qui s’inscrit dans un espace dédié au cocooning. Pour garantir le confort de vie, les larges baies vitrées permettent de baigner les pièces d’un océan de lumière naturelle, sans présenter de point de rupture dans l’enveloppe thermique. En été comme en hiver, la maison est agréable à vivre, à tel point que la famille a l’impression d’être en perpétuelles vacances.

Pour conserver une enveloppe thermique sans rupture, l’ossature en bois est renforcée grâce à une alliance avec l’aluminium. Les larges baies vitrées sont largement ouvertes vers l’extérieur, avec une vue imprenable sur le jardin.
Afficher la galerie
Pour conserver une enveloppe thermique sans rupture, l’ossature en bois est renforcée grâce à une alliance avec l’aluminium. Les larges baies vitrées sont largement ouvertes vers l’extérieur, avec une vue imprenable sur le jardin.
©Internorm

Descriptif technique :
SHON : 310 m2
Année de réalisation : 2009

Réalisation :
Antoine Blanck,  architecte
Tél. : 06 32 79 43 79
4, place Arnold
67000 Strasbourg

www.internorm.fr

Article publié le 10 mai 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire