Une maison verte, en cuivre, entre mer et forêt

Son architecture suit les lignes du port voisin de Plougastel et fait le lien entre l’Océan et le bois limitrophe. Sa couleur, qui rappelle les feuilles, elle l’a doit à la patine du cuivre.

La maison, par ses couleurs et ses formes, crée un lien direct avec la nature.

Une création poétique

C’est une maison verte, à la forme souple et déstructurée, construite en ossature bois. Elle dessine différents modules articulés. Sa partie centrale, légèrement en retrait et sa volumétrie inédite reprend le dessin des arbres. Le jointement aléatoire du bardage en bois et cuivre s’inspire du graphisme des branchages. «Miroir du site et de la nature environnante, la conception et la mise en œuvre de la charpente en bois ont été compliquées. Pour le bardage, après avoir pensé au zinc blanc, j’ai utilisé un cuivre oxydé pré-patiné, vert amande aux nuances acides, qui n’évolue pas dans le temps. Le bardage cuivre est plus cher que le bardage bois mais son espérance de vie est de 100 ans environ, sans entretien particulier. Il se présente sous forme de bobines de 1 mètre de large. Plutôt que de découper des bandes tous les 44 cm, j’ai créé une vêture au dessin aléatoire, avec des bandes parallèles mais espacées de façon différente. Dans la nature, rien n’est droit ni régulier », explique Xavier Goulesque, architecte DPLG.

L’esprit déstructuré se fait sentir sur toutes les faces du bâtiment.
Afficher la galerie
L’esprit déstructuré se fait sentir sur toutes les faces du bâtiment.
©Absys Architecture

Un cœur vert

Mais le vert n’est pas seulement une des ses caractéristiques esthétiques. Derrière sa peau mixte de cuivre et de bois, elle renferme des dispositifs spécifiques pour faire baisser la facture énergétique. Elle est dotée d’une isolation performante en laine de verre et laine de bois qui rajoutent de l’inertie aux mûrs. Un système de récupération des eaux de pluie a été mis en place et les cloisons intérieures sont en Fermacell. Rappelons aussi que le cuivre est un matériau 100 % recyclable à l’infini, car il contient déjà 80 % de matières provenant du recyclage de produits du bâtiment.

Les propriétaires ont fait appel au céramiste Olivier Lapicque pour donner vie aux portes de placards peintes sur verre, dans un esprit prêcheurs bretons.
Afficher la galerie
Les propriétaires ont fait appel au céramiste Olivier Lapicque pour donner vie aux portes de placards peintes sur verre, dans un esprit prêcheurs bretons.
©Absys Architecture

Un espace ouvert

A l’intérieur, des jeux de volumes et de différences de niveaux rythment l’espace. Au rez-de-chaussée, une grande pièce à vivre s’ouvre largement sur l’extérieur et s’accompagne d’une chambre parentale et de sa salle de bains. Dans cette habitation, la hauteur sous plafond varie, selon les endroits entre 5 m, 4 m, et moins de 3 m et les espaces sont distribués en 6 demi-niveaux. Et y on y grimpe comme dans arbre.

Que pensez-vous de cette nouvelle idée de l’architecture vernaculaire ?

Les lignes courbes en périphérie de cette maison restituent, l’idée de la digue du port voisin située à 300 mètres.
Afficher la galerie
Les lignes courbes en périphérie de cette maison restituent, l’idée de la digue du port voisin située à 300 mètres.
©Absys Architecture

Descriptif technique :
SHON : 220 m² habitables
Année de construction : 2011/2012
Durée de l’étude : 6 mois
Durée des travaux : 1 an
Montant des travaux : non communiqué
Dispositif énergétique : poêle à bois principal et aérothermie secondaire (pompe à chaleur)
Performances énergétiques : entre passif et BBC, 37 KWh/m²/par an

Réalisation :
Absys Architecture
Xavier Goulesque, architecte DPLG
110, rue Amiral Jurien de la Gravière, 29200 Brest
Tél. : 02 98 37 81 24
Mail : x.goulesque@yahoo.fr et x.goulesque@absys-architecture.com

Céramiste : Olivier Lapicque, 06 84 87 97 08

Sur la mezzanine, les baies vitrées aux formats différents cadrent des vues inattendues sur l’extérieur.
Afficher la galerie
Sur la mezzanine, les baies vitrées aux formats différents cadrent des vues inattendues sur l’extérieur.
©Absys Architecture

Article publié le 1 mai 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire