Agrandissement du siège de PGGM à Zeist aux Pays-Bas

Josep Lluís Mateo a remporté le concours d’architecture portant sur l’extension du futur siège social de la compagnie d’assurances hollandaise PGGM, basé dans la ville de Zeist. Il s’agissait d’agrandir le bâtiment existant de 25 000 m² de bureaux supplémentaires, de créer un parking souterrain de 25 000 m², tout en aménageant un espace pouvant accueillir un parc. L’enjeu de taille était l’intégration de la construction dans le paysage et de concilier le neuf à l’existant. Cette réalisation vient d’être inaugurée, découvrons-la.

Les espaces varient progressivement, allant de la transparence à la lumière.

L’intégration dans le paysage a été possible grâce à la légèreté et la perméabilité visuelle des matériaux utilisés. Un bâtiment en verre réfléchissant et en acier inoxydable a été imaginé. Le parking extérieur converti en parking souterrain libère ainsi l’ensemble du parc pour offrir un paysage de verdure continu. Le nouveau bâtiment s’intègre naturellement à l’existant, qui avait été pensé de façon à ce que les différentes ailes de bureaux se croisent, formant ainsi une sorte de cloître.

Les différentes ailes de bureaux se croisent, formant ainsi une sorte de cloître.
Afficher la galerie
Les différentes ailes de bureaux se croisent, formant ainsi une sorte de cloître.
©Adria Goula

La nouvelle configuration est constituée de deux grandes ailes de bureaux de forme allongée, coupées par de petits bâtiments qui communiquent et relient ainsi le nouveau site avec l’existant. Un volume transparent en forme de croix est superposé afin d’intégrer et de communiquer avec les bâtiments environnants. Une attention particulière a été portée sur le confort acoustique et visuel, le confort de l’environnement de travail, la qualité des espaces extérieurs, l’intégration des systèmes de construction et des procédures durables. La fonctionnalité du site était aussi une préoccupation. Le bâtiment et son mobilier devaient s’adapter aux différentes méthodes de travail (des espaces souples pour choisir le lieu où travailler). Il y a des espaces de détente et de loisirs, mais aussi des zones telles que la Rambla, qui favorisent les rencontres fortuites avec des espaces informels de travail.

Des espaces de détente et de loisirs ponctuent les zones consacrées aux bureaux cloisonnés.
Afficher la galerie
Des espaces de détente et de loisirs ponctuent les zones consacrées aux bureaux cloisonnés.
©Adria Goula

Sur la droite, un restaurant ouvert sur une terrasse avec au-dessus l’aile Sud des bureaux. La façade principale est revêtue de lattes de bois qui protègent des radiations solaires. Sur la gauche, le Grand Café avec l’aile Nord des bureaux qui se caractérise par sa légèreté et ses matières brillantes (acier inoxydable, aluminium, béton et verre peint). Les nouvelles unités et les bâtiments sont reliés par la Rambla. Orientée plein Sud, une baie vitrée permet à la lumière d’inonder l’espace via des verres aux tons chauds. Au Nord, les espaces varient progressivement, allant de la transparence, à la lumière des espaces clos plus sombres, à l’intersection avec le bâtiment existant. Au-delà de la première aile, le patio du bâtiment flotte au-dessus du jardin du cloître déjà existant. En plus de la Rambla, des passerelles en verre favorisent le rapprochement avec les jardins un peu plus loin.

Un bâtiment en verre réfléchissant et en acier inoxydable a été imaginé pour les 25.000 m² d'extension.
Afficher la galerie
Un bâtiment en verre réfléchissant et en acier inoxydable a été imaginé pour les 25.000 m² d'extension.
©Adria Goula

Mateo Arquitectura a reçu le prix NAN du meilleur projet espagnol à l’étranger avec La Factory sur l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt.

 

Fiche technique :
Maître d’ouvrage : PGGM
Maître d’œuvre : Mateo Arquitectura
Designer : Josep Lluís Mateo
www.mateo-arquitectura.com

Surface de planchers brute : 25.000 m2 de bureaux + 25.000 m2 de parking
Budget : 63.800.000 €

Une attention particulière a été portée sur le confort acoustique et visuel pour améliorer le confort de l’environnement de travail.
Afficher la galerie
Une attention particulière a été portée sur le confort acoustique et visuel pour améliorer le confort de l’environnement de travail.
©Adria Goula

www.ndamagazine.com

Article publié le 27 novembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire