Knaï Bang Chatt, la retraite au soleil

Knaï Bang Chatt est un domaine privé offrant discrétion et sérénité. Ses maisons construites en 1962 par de Vann Molyvanen l’élève Khmère de Le Corbusier, ont été restaurées par Boris Vervoordt et Jef Moons.

Le nom de Knaï Bang Chatt, est une référence à l’auréole encerclant le soleil.

C’est en 2004 que les deux amis, qui n’avaient pas pris de vacances depuis des années, partirent pour Phnom Pehn. Leurs pas les amenèrent à Sihanoukville où ils louèrent des motos, un excellent mais périlleux moyen de transport pour visiter ce beau pays. A cheval sur leurs machines, ils longèrent la Côte du Golfe du Siam vers le Cambodge tout proche, la route du bord de mer les mena à Kampot située tout près de la base de la « Montagne des Elephants » sur la Rivière Prek Kampong. La capitale de la province de Kampot est très différente de Sihanoukville. Rues calmes, peu de touristes, architecture coloniale française et chinoise ; le tout donne à Kampot un petit cachet et un ambiance particulière.

Puis les deux amis poussèrent jusqu’à Kep, minuscule station balnéaire très à la mode auprès des Cambodgiens dans les années 60 avec ses petits ports pittoresques et ses luxueuses villas réservées à certains privilégiés. De nos jours ces somptueuses villas sont en ruines et la petite ville est plus connue pour son marché aux crabes et sa cuisine de fruits de mer.

Le bâtiment bleu est ouvert sur de larges terrasses qui offrent une magnifique vue sur l’océan. Le jardin planté d’orchidées rares, de fougères arborescentes, de bambous et de palmiers laisse de vastes espaces plantés d’herbes descendant jusqu’à la grève
Afficher la galerie
Le bâtiment bleu est ouvert sur de larges terrasses qui offrent une magnifique vue sur l’océan. Le jardin planté d’orchidées rares, de fougères arborescentes, de bambous et de palmiers laisse de vastes espaces plantés d’herbes descendant jusqu’à la grève
©Pierre-Jean Verger

Les deux amis sont tombés sous le charme de ce pays magique, de ce peuple calme et accueillant au riche passé culturel. A la vue de toutes ses somptueuses maisons oubliées face à l’océan, il décidèrent d’acquérir une propriété et de lui rendre sa couleur d’antan.

Après 2 ans de travaux acharnés où il fallut jusqu’à 150 ouvriers tant la tâche était énorme, le défi fut relevé.

Le nom de Knaï Bang Chatt, est une référence à l’auréole encerclant le soleil qui peut être incroyablement fort au Cambodge. Les maisons face à l’océan ont été restaurées avec détermination, et dotées de chambres spacieuses et de luxueuses salles de bain.

Les bâtiments, ouverts sur de larges terrasses meublées de grands canapés, offrent une magnifique vue sur l’océan. Le jardin est spacieux, planté d’orchidées rares, de fougères arborescentes, de bambous et de palmiers. Il laisse de vastes espaces plantés d’herbes descendant en pente douce jusqu’à la grève.

Le pavillon salle à manger est protégé du soleil par un petit bâtiment à l’architecture locale dont les toitures en paille de riz conservent la fraîcheur de la nuit. Un deck en teck délimite l’espace bar et se prolonge par une allée menant jusqu’aux cuisines.

Tous les matériaux nécessaires à la restauration des bâtiments ont été trouvés sur place comme la grande table de salle à manger. Les murs de pierre entourant la propriété ont été fabriqués avec soin en choisissant la couleur de la terre et de chaque pierre ; à plusieurs reprises des chargements entier de pierres et de terre ont été renvoyés car leur couleur ne convenait pas.

La grande table de la salle à manger a été fabriquée à partir d’un tronc entier de « Kokee » dont une très grosse planche a tout simplement été débitée et laissée brute
Afficher la galerie
La grande table de la salle à manger a été fabriquée à partir d’un tronc entier de « Kokee » dont une très grosse planche a tout simplement été débitée et laissée brute
©Pierre-Jean Verger


La piscine à débordement semble se prolonger dans l’océan, son carrelage de lave provient du Vietnam et laisse à l’eau un coloris tout à fait naturel. Il importait dans un pareil site que tous les détails soient choisis avec la plus grande minutie.
Entourée d’un chemin de teck, la piscine est flanquée de lits de repos en bambou traditionnels, ici revisités en lits de piscine. A chaque pas, de superbes pièces d’antiquités khmères trouvées par Boris et Jef chez les antiquaires de Phnom Pehn ou même de Kampot, mélange savant entre modernité et antiquité.

Knaï Bang Chatt est un fabuleux lieu de retraite en famille ou entre amis où tout est fait pour votre bien être, combiné avec des raids dans la nature ou sur les îles alentours. Sur la plage le petit kiosque permet aux amoureux de se retrouver ou se transforme en lieux de massage idyllique, les pieds dans l’eau. Une permanence de 14 personnes aussi discrètes qu’efficaces sont à la disposition des hôtes, managées avec harmonie par Stéphane qui est prêt à organiser une virée à moto ou un pique-nique sur l’ile aux lapins. Chanti, le chef, prépare de superbes repas à partir de produits locaux spécialement pêchés et sélectionnés pour le domaine, avec la touche exotique qu’il convient dans ce cadre luxuriant.


www.tendance-khmere.com 42, rue Grégoire de Tours - 75006 Paris - 06.87.30.62.52

www.knaibangchatt.com

Voyageurs en Asie du Sud-Est www.vdm.com

Article publié le 17 mars 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.