Un loft durable dans une maison bourgeoise

Cette restructuration, extension et surélévation située dans le centre historique de Rennes est l’œuvre de l’architecte Claire Dupriez. Un projet d’envergure qui juxtapose des styles anciens et contemporains.

L’aménagement intérieur a consisté à restructurer une maison bourgeoise de la fin du XIXème siècle en un loft contemporain.

Entre passé et présent

« On a tout cassé ou presque pour y faire quelque chose de résolument contemporain », raconte Claire Dupriez, architecte et propriétaire de cette haute habitation. « Une surélévation et une extension côté jardin ont ainsi été créées, deux entités distinctes qui se respectent, se répondent et cohabitent avec le bâti existant. Et la maison d’origine a conservé son identité : des menuiseries bois, des volets intérieurs à battants, des mus intérieurs en pierre apparente, des façades en pierre de schistes au nord, et enduit à la chaux au sud. En contraste, l’extension et la surélévation se caractérisent par une écriture volontairement contemporaine : des menuiseries en aluminium laqué anthracite, du bardage en mélèze à claire-voie non traité, des panneaux stratifiés de couleur rouge brique, et du zinc quartz ». A l’intérieur, les cloisons ont été abattues, les murs porteurs ouverts et repris par des poutres IPN, volontairement conservées apparentes.

L’extension cubique bardée de mélèze accueille la cuisine, côté nord. L’ensemble forme un espace traversant nord (sur cour) et sud (sur rue).
Afficher la galerie
L’extension cubique bardée de mélèze accueille la cuisine, côté nord. L’ensemble forme un espace traversant nord (sur cour) et sud (sur rue).
©Claire Dupriez

Une sélection de matériaux

Les matériaux ont été choisis selon des critères de légèreté et de modernité : le bois offre l’avantage d’un langage contemporain en dialogue avec l’existant. Neutre, sobre et discret, il ne s’impose pas sur l’ancien, ne le galvaude pas non plus. L’extension cubique, bardée de bois, tranchant par son aspect actuel, peut ainsi aisément s’associer à la pierre intemporelle du bâti originel. Par ailleurs, l’alliance du bois, du verre et du métal rend le volume plus aérien et léger en combinant les vides et les pleins, créés par transparence.

Le bâtiment se développe sur 4 niveaux. Une passerelle au 2ème niveau permet de profiter d’une double hauteur. Les circulations ont été fluidifiées et les espaces ouverts facilitent la communication. La surélévation joue la carte de l’indépendance.
Afficher la galerie
Le bâtiment se développe sur 4 niveaux. Une passerelle au 2ème niveau permet de profiter d’une double hauteur. Les circulations ont été fluidifiées et les espaces ouverts facilitent la communication. La surélévation joue la carte de l’indépendance.
©Claire Dupriez

Une démarche environnementale

L’aspect écologique de cette rénovation n’a pas été minoré. Le projet rentre dans une démarche globale de rénovation durable et performante, avec l’emploi de matériaux écologiques tels que la laine de bois et des enduits à la chaux naturelle, nourrie par une réflexion de base, en vue d’une amélioration de consommation énergétique visant la performance énergétique du label BBC Rénovation.

La surélévation abrite le bureau de l’architecte Claire Dupriez, mais aussi un espace salon télé, un coin jeu et un atelier peinture. Les baies vitrées en façade et toiture inondent le lieu de lumière. L’espace intègre l’escalier existant des combles, et conserve le plancher d’origine en sapin.
Afficher la galerie
La surélévation abrite le bureau de l’architecte Claire Dupriez, mais aussi un espace salon télé, un coin jeu et un atelier peinture. Les baies vitrées en façade et toiture inondent le lieu de lumière. L’espace intègre l’escalier existant des combles, et conserve le plancher d’origine en sapin.
©Michel Ogier

Réalisation :
Claire Dupriez, architecte DPLG
28, rue de l’Echange
35000 Rennes
Tél. : 02 99 65 14 40 et 06 19 51 85 90
Mail : clairedupriez@orange.fr et claire@duriez-architecte.fr
Site internet : www.dupriez-architecte.fr

Descriptif technique :
SHON : 235 m² dont 65 m² en surélévation
Année de création : 2010-2011
Durée de l’étude : 6 mois
Durée des travaux : 10 mois
Montant des travaux : 230 000 € TTC (hors honoraires, avec partie en autoconstruction : isolation, peintures, pose des sols et finitions qui ont permis d’économiser environ 100 000 €)
Dispositif énergétique : isolation des murs et plancher bas (cave), chaudière à gaz à condensation. Plancher chauffant hydraulique au RDC et radiateurs en font de récupération avec robinets thermostatiques dans les étages, poêle BBC-étanche et VMC double-flux
Performances énergétiques : niveau BBC Rénovation (88 KWh/m²/an maximum) atteint mais non validé par un label. Soit 75 KWh/m²/an pour cette rénovation.

Le salon est bordé par une longue bibliothèque aux étagères sans fond qui laissent apparaître les murs de schiste et de brique datant de la construction.
Afficher la galerie
Le salon est bordé par une longue bibliothèque aux étagères sans fond qui laissent apparaître les murs de schiste et de brique datant de la construction.
©Michel Ogier

Article publié le 10 décembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire