Une maison contemporaine qui défie les lois de la gravité

Connue pour être la dernière demeure de Georges Brassens, le domaine des Vautes accueille une centaine de maisons, parmi lesquelles l’œuvre de l’architecte Frédéric Jauvion fait figure d’exception.

Le tour de force de la construction se situe au nord, avec son porte à faux de 13 mètres de long, qui constitue les trois chambres d’enfants en enfilade.

Une maison respectueuse de la beauté du paysage

Considéré comme la banlieue huppée de Montpellier, le domaine de Vautes se situe sur les hauteurs de Saint-Gély-du-Fesc. Le paysage du domaine est à couper le souffle, avec ses 120 hectares de pinèdes, où des chemins rocailleux ondoient le long des collines. Les propriétaires ne pouvaient que tomber sous le charme de ce terrain, afin d’y construire leur maison de rêve. De ce fait, leur priorité essentielle est le respect du paysage, ce qui entraîne un cahier des charges exigeant. Ouverte sur l’extérieur, la construction doit avoir un aspect résolument contemporain, avec un style unique. En outre, le terrain sur lequel la maison doit être bâtie présente une importante déclivité, une contrainte à laquelle l’architecte Frédéric Jauvion apporte une solution ingénieuse.

L’architecte surmonte la contrainte du terrain en déclivité, en évitant un effet de masse. La construction est harmonieuse, avec un style unique et audacieux, qui repousse les limites de la gravité.
Afficher la galerie
L’architecte surmonte la contrainte du terrain en déclivité, en évitant un effet de masse. La construction est harmonieuse, avec un style unique et audacieux, qui repousse les limites de la gravité.
©Demonfaucon

Une structure intelligente

Habituellement, les déclivités de terrain sont un réel problème pour les architectes, qui doivent impérativement éviter un effet de masse. Pour ce faire, Frédéric Jauvion conçoit la structure de la maison dans son horizontalité. Deux parallélépipèdes de tailles différentes se superposent perpendiculairement, offrant une structure d’ensemble dynamique, qui rompt la massivité du bâtiment. L’élément clé de la construction est l’acier, qui défie les règles de la nature. Ce matériau permet de construire sur de longues portées, avec de nombreux décrochements, qui ouvrent largement sur l’espace extérieur. Ainsi, l’architecte a aménagé de magistrales menuiseries en aluminium de 9 x 2,60 mètres (avec une profondeur d’1,20 mètre), où la cuisine et le séjour peuvent se gorger de soleil.

Le squelette du bâtiment se compose d’un système constructif à base de profilés minces en acier galvanisé. Mis au point par Styltech, l’acier possède de hautes performances comme l’élasticité ou la résistance, repoussant les limites de la créativité.
Afficher la galerie
Le squelette du bâtiment se compose d’un système constructif à base de profilés minces en acier galvanisé. Mis au point par Styltech, l’acier possède de hautes performances comme l’élasticité ou la résistance, repoussant les limites de la créativité.
©Jauvion

Un édifice entre équilibre et ouverture

Sur une surface de 190 m2, le premier niveau se compose d’une entrée en patio, permettant l’accès à un séjour spacieux et une cuisine ouverte. Distribuées par un couloir, trois chambres d’enfants en enfilade terminent la distribution de ce niveau, avec une salle de bains et sa buanderie. L’escalier en chêne permet d’atteindre un second niveau, où un bureau en mezzanine joue un rôle transitoire avec la chambre parentale. Cette pièce de 30 m2 s’inscrit en porte à faux sur 4,50 mètres à l’est et 3,50 mètres à l’ouest. Au nord, le porte à faux latéral constitue une vraie performance technique, puisque les 13 mètres de long du bâtiment sont soutenus uniquement par 6 cylindres porteurs en acier. A l’extérieur, le séjour mène à une terrasse en bois lamellé, où une piscine attend d’accueillir tranquillement la famille dans ses eaux limpides. Des panneaux en fibre de bois et de la laine de roche ont servi de revêtement à la maison, afin d’assurer une bonne isolation thermique. Sur la toiture terrasse, des panneaux solaires photovoltaïques sont un moyen supplémentaire de contrôler sa consommation d’énergie.

Grâce à ses larges ouvertures sur l’extérieur, la famille peut profiter à toutes heures de la lumière du jour, mais également du paysage qui se dessine sous ses yeux.
Afficher la galerie
Grâce à ses larges ouvertures sur l’extérieur, la famille peut profiter à toutes heures de la lumière du jour, mais également du paysage qui se dessine sous ses yeux.
©Demonfaucon

Comme le précise Frédérique Jauvion, rien n’aurait été possible sans le système Styltech. L’acier possède des caractéristiques exceptionnelles de résistance et d’élasticité, qui offrent un style unique à cette maison du domaine des Vautes. Le mariage entre bois et acier permet des prouesses techniques qui repoussent les lois de la nature, pour une architecture plus créative et audacieuse.

Descriptif technique :
SHON : 190 m2

Réalisation :
Frédéric Jauvion, architecte DPLG
Tél. : 06 86 72 27 45
Mail : atelier@fredericjauvion.fr
9, rue de la Fontaine de Lattes
34000 Montpellier
www.fredericjauvion.fr

Au nord, un escalier extérieur offre un accès direct à une terrasse, qui borde la façade ouest de la maison.
Afficher la galerie
Au nord, un escalier extérieur offre un accès direct à une terrasse, qui borde la façade ouest de la maison.
©Demonfaucon

Article publié le 16 juin 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire