Une maison qui concilie vie privée et professionnelle

Conçue par l’architecte belge Sven Mouton, cette habitation offre un lieu de travail complètement séparé de celui de vie donnant la sensation de rentrer chez soi au lieu de rester au même endroit.

La maison sur deux niveaux offre un mur pignon largement vitré. Les murs sont habillés de briques en terre cuite noire qui s’harmonisent avec les châssis et la toiture.

Une double fonction

Ce projet de maison a été réalisé pour deux dentistes spécialisés récemment diplômés, qui voulaient vivre au-dessus de leur cabinet. L’architecte a organisé l’espace pour que les propriétaires vivent et travaillent dans un espace lumineux. « Pour répondre à leur demande, nous avons orienté la maison côté nord pour profiter de l'éclairage naturel diffus plutôt que de choisir le côté trop ensoleillé et éblouissant », explique Sven Mouton. Le cabinet dentaire a été aménagé au premier niveau. La partie habitation, au second niveau qui profite de la hauteur sous toiture. Et chaque espace possède une entrée indépendante.

En habit sombre, la maison fait alterner grandes baies vitrées et murs opaques pour préserver l’intimité de ses occupants.
Afficher la galerie
En habit sombre, la maison fait alterner grandes baies vitrées et murs opaques pour préserver l’intimité de ses occupants.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Des matériaux authentiques

La structure et le toit sont composés d’un squelette en acier avec des murs en maçonnerie traditionnelle. Les matériaux durables et sans entretien ont été privilégiés. Le parement extérieur en brique sombre contraste avec le bardage en Red Cedar. Ce bois n’a pas été traité et il offrira, avec le temps, une belle patine grisée. Le toit a été recouvert de panneaux profilés en zinc qui donne un léger aspect industriel. Outre sa pérennité, ce matériau permet de réaliser des finitions plus soignées avec des détails précis et notamment de cacher la gouttière extérieure. A l’intérieur, au dernier niveau, la charpente métallique est apparente, mais à été peinte en blanc pour se fondre avec le plafond et les murs peints en blanc et atténuer son côté trop industriel. Au sol, dans la cuisine et les zones de communication une pierre naturelle grise (Bluestone) contraste avec les murs immaculés et le parquet réservé à des espaces où le passage est moins intense. On retrouve la pierre naturelle en briquettes qui tapissent les murs de la douche.

L’entrée de la partie privée est latérale et indépendante de celle de la partie professionnelle.
Afficher la galerie
L’entrée de la partie privée est latérale et indépendante de celle de la partie professionnelle.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Un espace résolument ouvert

Seules les chambres sont cloisonnées avec des salles de bains indépendantes pour les parents et les enfants. Le reste de l’espace ouvert est composé d’une pièce à vivre surmonté d’une mezzanine qui permet d’accéder à la partie nuit. Et pas de risque que les patients ne se trompent d’entrée : la partie privée est desservie uniquement par un escalier central intérieur et la partie professionnelle est seulement accessible de l’extérieur. Il n’y a aucune communication commune entre les deux espaces totalement séparés. 

Cru ! Architects
Sven Mouton

Architecte et urbaniste
Rue H 108, bairro Picinguaba
Ubatuba
Brésil
Tél : (055)12 99639-9212
Mail : sven@cru-architecten.be

La grande pièce à vivre profite d’une double et d’une luminosité exceptionnelle.
Afficher la galerie
La grande pièce à vivre profite d’une double et d’une luminosité exceptionnelle.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Le sol de la cuisine qui fait partie de la pièce à vivre a été recouvert d’un carrelage posé en diagonale qui permet d’agrandir visuellement la largeur du passage entre les deux blocs techniques.
Afficher la galerie
Le sol de la cuisine qui fait partie de la pièce à vivre a été recouvert d’un carrelage posé en diagonale qui permet d’agrandir visuellement la largeur du passage entre les deux blocs techniques.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

L’entrée de la maison est totalement indépendante de celle du cabinet dentaire.
Afficher la galerie
L’entrée de la maison est totalement indépendante de celle du cabinet dentaire.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

La cuisine, intégrée dans la pièce à vivre, forme un couloir.
Afficher la galerie
La cuisine, intégrée dans la pièce à vivre, forme un couloir.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Le salon profite d’une double hauteur.
Afficher la galerie
Le salon profite d’une double hauteur.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

La salle de bains des enfants offre une douche à l’italienne.
Afficher la galerie
La salle de bains des enfants offre une douche à l’italienne.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

La maison est revêtue de panneaux en acier peint en noir ponctué de bois qui brise son côté métallique.
Afficher la galerie
La maison est revêtue de panneaux en acier peint en noir ponctué de bois qui brise son côté métallique.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Les zones de circulation ont été traitées pierre naturelle sombre. La pose en diagonale agrandit le couloir.
Afficher la galerie
Les zones de circulation ont été traitées pierre naturelle sombre. La pose en diagonale agrandit le couloir.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

L’habitation a été conçue comme deux maisons indépendantes posées l’une sur l’autre.
Afficher la galerie
L’habitation a été conçue comme deux maisons indépendantes posées l’une sur l’autre.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

La circulation extérieure permet d’accéder au cabinet sans passer par la maison privée.
Afficher la galerie
La circulation extérieure permet d’accéder au cabinet sans passer par la maison privée.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

La pièce à vivre donne sur une terrasse avec une façade presque entièrement vitrée.
Afficher la galerie
La pièce à vivre donne sur une terrasse avec une façade presque entièrement vitrée.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Au dernier niveau, les fenêtres de toit apportent leur luminosité.
Afficher la galerie
Au dernier niveau, les fenêtres de toit apportent leur luminosité.
©Sven Mouton, Cru ! Architects

Article publié le 12 août 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire