La maison « Red Skin », entre modernité et contraintes régionales

Afficher toute la galerie photos

Soumise à l’esthétique de sa commune, la construction de la maison « Red Skin » oblige l'architecte à faire un compromis, pour faire correspondre les désirs du propriétaires aux règles du plan urbain.

Photo : 5 / 9
Dès l’entrée de la maison, les parements donnent une impression de chaleur, valorisée par les matériaux et les coloris. Afin de garder une certaine intimité, l’entrée présente peu d’ouverture, contrairement à la façade opposée, qui s’ouvre sur l’extérieur grâce à une terrasse.

Dès l’entrée de la maison, les parements donnent une impression de chaleur, valorisée par les matériaux et les coloris. Afin de garder une certaine intimité, l’entrée présente peu d’ouverture, contrairement à la façade opposée, qui s’ouvre sur l’extérieur grâce à une terrasse.

©DR