A Montpellier, la nouvelle vie du Campus Saint-Charles

Transformé en centre de recherches par l’agence d’architecture Hellin Sebbag, cet ancien hospice offre des espaces d’exception mis en valeur par des aménagements contemporains.

Rénovation du bâtiment du XVIIème siècle.
Voir plus : extension, rénovation

Une seconde tranche de travaux

Cela fait déjà 10 ans que l’agence d’architecture Hellin-Sebbag travaille sur la reconversion du site de l’Hôpital Saint-Charles en campus pour l’Université Paul Valéry. Après avoir achevé la première tranche en 2011, elle vient de livrer la seconde appelée « l’aile des Incurables » en référence aux origines du bâtiment. Construite au XVIIIème siècle, cette partie en pierre de taille offre de nombreux détails décoratifs et contraste avec le premier bâtiment du XVIIème siècle en simples moellons enduits. De même, aux grandes fenêtres de la partie la plus récente s’opposent les façades peu percées de celle plus ancienne. Cette différence a induit une approche particulière du second bâtiment, en termes de rénovation et de conservation des éléments existants.

Amphithéâtre de 100 places créé dans « l’aile des Incurables ».
Afficher la galerie
Amphithéâtre de 100 places créé dans « l’aile des Incurables ».
©Jean-Pierre Porcher

Une architecture intérieure recomposée

Le projet, développé sur une surface 6377 m² et trois niveaux offre, au rez-de-chaussée, des espaces de conférences et destinés aux colloques internationaux pour accueillir le public. A ce niveau, les architectes ont réussi notamment à implanter, malgré les contraintes de l’ancien, un amphithéâtre de 100 personnes qui occupe toute la largeur de l’aile centrale du bâtiment particulièrement étroit et voûté. Et au premier et second étage, ont été aménagés les espaces de travail pour les chercheurs.

Le Campus Saint-Charles est doté d’un jardin recomposé en carrés de végétation et quadrillé en allées.
Afficher la galerie
Le Campus Saint-Charles est doté d’un jardin recomposé en carrés de végétation et quadrillé en allées.
©Jean-Pierre Porcher

Une extension en verre

Et pour distribuer les nouveaux espaces du rez-de-chaussée, on a construit une extension contemporaine en verre qui, comme un jardin d’hiver, s’ajoute au jardin méditerranéen existant. Cet espace de circulation, tout en transparence, apporte sa légèreté à l’ancienne bâtisse reconvertie. 

Contact :
Agence Hellin Sebbag 

www.hellin-sebbag.archi

Le hall d’entrée qui a conservé son escalier d’origine et ses espaces voûtés.
Afficher la galerie
Le hall d’entrée qui a conservé son escalier d’origine et ses espaces voûtés.
©Jean-Pierre Porcher

Mélange d’éléments anciens et contemporains pour une architecture intérieure remaniée et facilitant la circulation.
Afficher la galerie
Mélange d’éléments anciens et contemporains pour une architecture intérieure remaniée et facilitant la circulation.
©Jean-Pierre Porcher

Mise en couleurs des éléments anciens comme les piliers, les voûtes et les corniches avec effets de motifs géométriques bicolores.
Afficher la galerie
Mise en couleurs des éléments anciens comme les piliers, les voûtes et les corniches avec effets de motifs géométriques bicolores.
©Jean-Pierre Porcher

Entrée du Campus Saint-Charles à Montpellier.
Afficher la galerie
Entrée du Campus Saint-Charles à Montpellier.
©Jean-Pierre Porcher

La modernité est apportée par un choix de couleurs actuelles dans le mobilier.
Afficher la galerie
La modernité est apportée par un choix de couleurs actuelles dans le mobilier.
©Jean-Pierre Porcher

Extension et jardin d’hiver avec façade composée de lames en verre mobiles qui permettent de ventiler l’espace sans cacher le bâtiment restauré.
Afficher la galerie
Extension et jardin d’hiver avec façade composée de lames en verre mobiles qui permettent de ventiler l’espace sans cacher le bâtiment restauré.
©Jean-Pierre Porcher

Le nouvel espace de circulation et de repos vitré avec plancher en bois longe la façade de « l’aile des Incurables ».
Afficher la galerie
Le nouvel espace de circulation et de repos vitré avec plancher en bois longe la façade de « l’aile des Incurables ».
©Jean-Pierre Porcher

L’extension vitrée distribue tous les espaces du rez-de-chaussée.
Afficher la galerie
L’extension vitrée distribue tous les espaces du rez-de-chaussée.
©Jean-Pierre Porcher

La légèreté de la charpente métallique de l’extension s’ajoute à la transparence des éléments vitrés magnifiant la lumière du Sud qui vient lécher la façade en pierre.
Afficher la galerie
La légèreté de la charpente métallique de l’extension s’ajoute à la transparence des éléments vitrés magnifiant la lumière du Sud qui vient lécher la façade en pierre.
©Jean-Pierre Porcher

L’extension vitrée ne cache pas les détails architecturaux conservés et restaurés du bâtiment d’origine.
Afficher la galerie
L’extension vitrée ne cache pas les détails architecturaux conservés et restaurés du bâtiment d’origine.
©Jean-Pierre Porcher

Article publié le 22 novembre 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire