Un petit agrandissement qui cache bien son jeu

Afficher toute la galerie photos

Greffée côté jardin, cette extension offre une nouvelle envergure à une maison de ville. Maximiser une intervention, c’est le pari réussi de l’architecte DPLG Catherine Leman.

Photo : 1 / 6
L’extension en ossature bois (Douglas) est recouverte d’un bardage en zinc et en lames de bois massif peintes. Elle se poursuit par une terrasse en pin traité, en limite de propriété, à moins de 3 mètres de la maison voisine.

L’extension en ossature bois (Douglas) est recouverte d’un bardage en zinc et en lames de bois massif peintes. Elle se poursuit par une terrasse en pin traité, en limite de propriété, à moins de 3 mètres de la maison voisine.

©Catherine Leman