Un tunnel d’autoroute, ouvrage d’art monumental

Non seulement respectueux de l’environnement grâce au traitement des eaux usées et à un tout nouveau système de dépollution atmosphérique, le nouveau tronçon de l’A86 est aussi l’un des plus sûrs de sa génération.

Un clin d’œil de 162 m de tableaux de part et d’autre du tunnel
C’est l’aboutissement technologique de dix ans de travaux sur dix kilomètres de l’autoroute A86. Ce tronçon en duplex relie Rueil-Malmaison à Vélizy, donnant ainsi un accès direct à Versailles.

La société Vinci a fait appel à la restauratrice italienne Cinzia Pasquali pour réaliser une œuvre innovante qui décore l’intérieur du tunnel. Plusieurs contraintes ont du être prises en compte : la vitesse de 70 km/h à laquelle se déplacent les véhicules, les dégradations plus rapides dans ce type d’environnement et l’identification de motifs décoratifs reconnaissables de tous. Ce sont donc plusieurs mosaïques anamorphiques symbolisant le château de Versailles qui ont été disposées à l’intérieur du tronçon. L’anamorphose est une technique qui distord de façon réversible une image, tout comme un miroir déformant le ferait. De cette manière, vitesse du véhicule et vision de l’automobiliste recréent la forme initiale de l’image.

Une allégorie au roi Soleil, composée d’extraits des jardins de Le Nôtre, de la galerie des glaces et du portrait de Louis XIV attirent l’attention du conducteur, lui permettant au passage de se concentrer sur des images durant la traversée longue de 10 kilomètres.

Cette véritable prouesse technologique associée à un ouvrage monumental a tout de même un prix, celui d’un péage onéreux…
Article publié le 15 février 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.