A Metz, panorama de l’architecture japonaise moderne

Le Centre Pompidou Metz organise une exposition remarquable sur l’architecture japonaise contemporaine. Intitulée « Japan-ness », elle dévoile son évolution et ses qualités universellement reconnues.

Restaurant Hoto Fudo à Fujikawaguchiko, création Takeshi Hisaka, 2009.

Une architecture moderne

La formule Japan-ness, titre de la première manifestation, symbolise parfaitement la thématique abordée et la spécificité de l’architecture contemporaine qui se définit par la persistance de certaines valeurs et d’une identité réinterprétée au cours du temps. Cette exposition, qui retrace l’histoire de l’Architecture et urbanisme au japon depuis 1945, explore la naissance du modernisme et les nouveaux visages de l’architecture contemporaine dessinés par l’usage plastique du béton et des architectes comme Arata Isozaka, Kenzo Tange, Kisho Kurokawa, Murata ou Kazumasa Yamashita. Les années 1980 à 1990 sont caractérisées par la simplification des formes et l’usage du métal alors que dans les années 1995, le tremblement de terre de Kobé déclenche une réflexion sur l’architecture de l’urgence. Et depuis quelques années, les architectes japonais ont fait leur entrée sur la scène internationale en récoltant des prix prestigieux. C’est le cas de Shigeru Ban, qui a participé à la construction du Centre Pompidou Metz, Kengo Kuma ou Sou Fujimoto.

Préfecture de Shizuoka, Maison version 1, maquette d’étude 1, création Itsuko Hasegawa, 1971-72.
Afficher la galerie
Préfecture de Shizuoka, Maison version 1, maquette d’étude 1, création Itsuko Hasegawa, 1971-72.
©Centre Pompidou Metz

Une spécificité fondamentale

Ce sont les pavillons futuristes de l’Exposition universelle d’Osaka en 1970 qui ont donné une nouvelle impulsion à l’architecture nippone. Du mouvement métaboliste au conceptualisme en passant par le minimalisme, le brutalisme ou l’informel, elle a participé à tous les grands mouvements artistiques internationaux. Successivement moderniste, pop, high-tech…ou postmoderne, l’architecture japonaise présente cependant de grandes différences avec les conceptions occidentales qui considèrent l’espace et le temps comme des entités séparées. Au Japon, la notion déterminante et enracinée dans la culture asiatique, c’est celle de l’espace-temps qui relie les choses et leur donne un sens. On l’appelle aussi le « MA » qui est à la fois la surface, l’intervalle, la durée, la distance (à savoir non pas ce qui sépare mais unit).

Pavillon du groupe Fuji à Osaka, création Yutaka Murata, 1970.
Afficher la galerie
Pavillon du groupe Fuji à Osaka, création Yutaka Murata, 1970.
©Centre Pompidou Metz

Un bâtiment amélioré

Et Shigeru Ban vient de repenser les espaces de circulation du Centre Pompidou Metz pour améliorer l’accueil du public avec des cloisons transparentes amovibles et en retravaillant les lieux de repos et d’information pour accentuer encore la fluidité de ce territoire muséal. Des nouveaux aménagements dont on peut profiter dès septembre 2017 et l’ouverture de cette saison japonaise.  

Face House (Maison Visage) à Kyoto, création Yamashita Kasumasa, 1974.
Afficher la galerie
Face House (Maison Visage) à Kyoto, création Yamashita Kasumasa, 1974.
©Centre Pompidou Metz

Renseignements :
Exposition Japan-ness, du 9 septembre 2017  au 8 janvier 2018

Centre Pompidou-Metz
1, Parvis des Droits-de-l’Homme
57020 Metz
Tél. : 03 87 15 39 39
www.centrepompidou-metz.fr

Centre pour la paix à Hiroshima, création Kenzô Tange, 1952.
Afficher la galerie
Centre pour la paix à Hiroshima, création Kenzô Tange, 1952.
©Ishimoto Yasuhiro

National Gymnasiums for the Tokyo Olympics, création Kenzo Tange, 1964.
Afficher la galerie
National Gymnasiums for the Tokyo Olympics, création Kenzo Tange, 1964.
©Makoto Ueda

Pavillon Bloomberg, Musée d’art contemporain de Tokyo, création Akihisa Hirata, 2011-2012.
Afficher la galerie
Pavillon Bloomberg, Musée d’art contemporain de Tokyo, création Akihisa Hirata, 2011-2012.
©Centre Pompidou Metz

Extérieur et intérieur de l’Eglise de la lumière à Osaka, création Tadao Ando, 1987-1989.
Afficher la galerie
Extérieur et intérieur de l’Eglise de la lumière à Osaka, création Tadao Ando, 1987-1989.
©Mitsui Matsuoka et Centre Pompidou Metz

Villes dans les airs, projets non réalisés, création Arata Isozaki à Tokyo, 1960-63.
Afficher la galerie
Villes dans les airs, projets non réalisés, création Arata Isozaki à Tokyo, 1960-63.
©Centre Pompidou Metz

GC Prostho Museum Reasearch Center, à Kasugai-shi, Japon, création Kengo Kuma, 2008-2010.
Afficher la galerie
GC Prostho Museum Reasearch Center, à Kasugai-shi, Japon, création Kengo Kuma, 2008-2010.
©Centre Pompidou Metz

Asakusa Culture Tourist Information Center, création Kengo Kuma et Associates en 2012.
Afficher la galerie
Asakusa Culture Tourist Information Center, création Kengo Kuma et Associates en 2012.
©Centre Pompidou Metz

Maison S à Saitama, création Yuusuke Karasawa, 2013.
Afficher la galerie
Maison S à Saitama, création Yuusuke Karasawa, 2013.
©Centre Pompidou Metz

Appartements à Tokyo, création Sou Fujimoto, 2012.
Afficher la galerie
Appartements à Tokyo, création Sou Fujimoto, 2012.
©Centre Pompidou Metz

Restaurant Hoto Fudo à Fujikawaguchiko, création Takeski Hosaka en 2009.
Afficher la galerie
Restaurant Hoto Fudo à Fujikawaguchiko, création Takeski Hosaka en 2009.
©Centre Pompidou Metz

Médiathèque de Sendaï, création Toyô Îto, 2000.
Afficher la galerie
Médiathèque de Sendaï, création Toyô Îto, 2000.
©Centre Pompidou Metz

Curtain wall house, Case Study House 7 à Tokyo, création Shigeru Ban, 1965. Photos : © Centre Pompidou Metz
Afficher la galerie
Curtain wall house, Case Study House 7 à Tokyo, création Shigeru Ban, 1965. Photos : © Centre Pompidou Metz
©Centre Pompidou Metz

Article publié le 1 octobre 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire