Les pompes à chaleur : choisir la bonne taille pour être bien chauffé

La pompe à chaleur est une véritable innovation technologique qui consiste à récupérer des calories à l’extérieur (dans l’air, l’eau et le sol) pour les restituer à l’intérieur de la maison pour la chauffer. Pour être efficace, il faut qu’elle soit adaptée à la taille et aux besoins de la maison. Un mauvais dimensionnement de la pompe à chaleur peut être source de problèmes.

Grâce à l'aérothermie, votre pompe à chaleur vous fera économiser en moyenne jusqu'à 60% de votre facture
Cet article fait partie du dossier Pompes à Chaleur : savoir choisir
Les maisons individuelles peuvent être équipées en pompes à chaleur de deux façons. La technologie la plus courante est la pompe bi-bloc avec un module placé à l’intérieur et un autre à l’extérieur. Il s’agit d’une installation réservée aux maisons anciennes qui exige quelques travaux de raccordement mais dont l’efficacité n’a plus à faire ses preuves. Dans les constructions neuves, il est possible de prévoir sur plan l’installation d’une pompe en réservant une grille sur la façade orientée au sud, et ainsi, se contenter d’un système de pompe à chaleur monobloc installée exclusivement à l’intérieur de la maison. Peu connu, ce type de pompe à chaleur devient un réflexe pour les gens qui font construire.


Le bon choix

Lors du choix précis du type de pompe à chaleur, le plus important est la bonne dimension. Pour ce faire, l’installateur doit procéder à une vraie étude de la maison : son ensoleillement, son isolation, son orientation, le nombre de pièces utilisées, le nombre d’habitants permanents et occasionnels : tout doit être pris en compte. Sous dimensionnée, le chauffage est moins efficace, mais le problème se règle avec un appoint de chaleur : électrique, cheminée, chaudière ou gaz ; il y a toujours une solution pour renforcer votre chauffage. Les conséquences les plus graves surviennent avec une pompe surdimensionnée. Les clients pensent souvent que surestimer sa pompe à chaleur permet de couvrir tous les besoins de la maison. En réalité, cela va créer des problèmes de régulation : la pompe se met en route beaucoup trop souvent et crée ainsi des pics hauts et bas de températures inconfortables. Par ailleurs, ces mises en routes incessantes entament sa durée de vie. L’idéal est qu’elle tourne pendant une demi-heure, puis s’arrête pendant trois heures et ainsi de suite.


Et les appartements ?

Pour les logements collectifs, l’installation est possible mais différentes. On installe une pompe à chaleur collective, d’un format supérieur, dans les sous-sols d’un immeuble par exemple. Cette dernière est ensuite connectée à des régulateurs individuels dans chaque appartement. Il est en revanche impossible de mettre des pompes individuelles dans chacun des logements, car une pompe a besoin d’un volume d’un minimum de 20 m3 pour fonctionner correctement.

Souvent multifonctions, les pompes à chaleur chauffent aussi l’eau sanitaire de la maison et des piscines. Cela évite la multiplication des blocs et des frais. Certains fabricants misent aussi sur leur design, à l’instar de l’électroménager, pour une plus belle intégration aux intérieurs des maisons.

Les pompes sont en règle générale garanties trois ans, avec un retour sur investissement sur en moyenne sept années. Mais, c’est bien son dimensionnement et, bien sûr, l’utilisation intelligente que l’on en fait qui décide vraiment de sa durée de vie et de sa rentabilité.

Un conseil : pour faire votre choix, soyez humble et assurez-vous les conseils d’un vrai professionnel !
Article publié le 15 juillet 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • jptalta@free.fr
    jptalta@free.fr
    Bonjour,

    La pompe à chaleur n'est pas vraiment une "innovation".
    Certes la réalisation en a, probablement, été améliorée mais sachez que j'ai J'ai fait installer ma première PAC LEROY SOMMER en 1976, il y a donc dèja 34 ans.
    Cordialement

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.