Chauffages d’appoint : sont-ils performants ?

L’efficacité d’un chauffage d’appoint dépend plus de l’utilisation qui en est faite que du système choisi (cheminée à l’éthanol, aérotherme électrique, radiateur à bain d’huile, etc.). En effet, l’utilisation d’un chauffage d’appoint doit être ponctuelle et localisée. Un chauffage d’appoint ne doit en aucun cas se substituer au système de chauffage principal, mais s’y ajouter. Chaque chauffage d’appoint a toutefois ses propres caractéristiques…

Poêle à gaz BUTAGAZ Ektor Minisirocco. 1 900/2 900 W. Autonomie 60 heures. 199,99 € Disponible chez Castorama.
Voir plus : chauffage d'appoint

La cheminée, le chauffage d’appoint le plus esthétique

Bien qu’elles soient parfois utilisées comme système de chauffage principal, les cheminées à foyer ouvert conviennent mieux au chauffage d’appoint. En effet, sauf à être équipées d’inserts, les déperditions de chaleur plombent considérablement leur rendement énergétique. Sans compter les risques d’incendie et la nécessité de stocker du bois pour le feu.

En revanche, des modèles de cheminées électriques ou fonctionnant à l’éthanol allient esthétique et efficacité. À condition qu’on les utilise ponctuellement, afin de chauffer une pièce et non toute une habitation.

L’aérotherme électrique, le plus rapide
Le système de soufflerie (de l’air chaud est propulsé) des aérothermes électriques (aussi appelés radiateurs soufflants) leur permet de chauffer très rapidement la pièce dans laquelle on les a placés. S’ils sont bon marché, en revanche, les aérothermes électriques sont relativement bruyants (du fait de la soufflerie), leurs performances sont limitées et le courant d’air chaud qu’ils occasionnent peut incommoder certaines personnes…

Radiateur électrique à bain d'huile BLYSS. 1 200/1 800/3 000 W. 139,99 €. Disponible chez Castorama.
Afficher la galerie
Radiateur électrique à bain d'huile BLYSS. 1 200/1 800/3 000 W. 139,99 €. Disponible chez Castorama.
©DR

Le radiateur électrique à bain d’huile, le plus confortable
L’inertie du radiateur électrique à bain d’huile lui permet d’emmagasiner la chaleur et de la restituer progressivement. Son utilisation est donc très confortable. En revanche, la température élevée de l’huile qu’il contient fait que les parois du radiateur électrique à bain d’huile sont rapidement très chaudes. Attention donc à ne pas le toucher et à ne rien poser dessus. Qu’il fonctionne ou qu’il vienne d’être éteint (inertie oblige, il reste chaud longtemps…).

Le poêle à pétrole, le plus polluant
Les pôles à pétrole sont en perte de vitesse… En cause, la nécessité d’évacuer les fumées dégagées par la combustion du pétrole vers l’extérieur. Si l’on ne dispose pas d’un système de ventilation efficace, gare aux mauvaises odeurs ! Sans compter qu’à l’instar des cheminées traditionnelles, des risques d’incendie sont à craindre. Enfin, l’utilisateur de ce type d’appareil est directement exposé à une éventuelle hausse du cours du pétrole.

Le poêle à bois (ou à pellets), le plus pratique
Qui peut le plus, peut le moins… Bien qu’ils puissent être utilisés en tant que chauffage principal d’une habitation (pour peu que l’on opte pour une puissance adaptée à la superficie), il est tout à fait possible de choisir un poêle à bois comme chauffage d’appoint. On peut donc les utiliser de façon ponctuelle pour chauffer une seule zone d’une habitation. La rapidité avec laquelle ils chauffent la pièce, leur gestion de la chaleur, mais aussi de leur consommation d’énergie font des poêles à bois des chauffages d’appoint très performants. Côté inconvénients, on peut toutefois regretter leur relatif encombrement, l’émission de polluants qu’engendre leur fonctionnement et les risques de brûlure liés à la présence de flammes.

Panneau rayonnant mobile BLYSS. 1 500 W. 89,99 € Disponible chez Castorama.
Afficher la galerie
Panneau rayonnant mobile BLYSS. 1 500 W. 89,99 € Disponible chez Castorama.
©DR

Le panneau rayonnant mobile, le plus énergivore
Ce type de chauffage d’appoint produit rapidement et par le biais de rayons infrarouges une chaleur très homogène. Mais le fait qu’il soit très gourmand en électricité et que son prix soit élevé font de ce radiateur électrique un chauffage d’appoint à utiliser avec modération. Et de préférence dans une pièce correctement isolée.
 

Chauffage ventilateur soufflant sans pale DYSON AMO5. Consommation : 2 000 W en mode chauffage. 349 €. Disponible chez Castorama.
Afficher la galerie
Chauffage ventilateur soufflant sans pale DYSON AMO5. Consommation : 2 000 W en mode chauffage. 349 €. Disponible chez Castorama.
©DR

Chauffage d'appoint céramique BLYSS. 1 200/2 000 W, thermostat électro-mécanique, 24,99 €. Disponible chez Castorama.
Afficher la galerie
Chauffage d'appoint céramique BLYSS. 1 200/2 000 W, thermostat électro-mécanique, 24,99 €. Disponible chez Castorama.
©DR

Réglette électrique BLYSS. 1 000/2 000 W. Minuteur. Télécommande. 64,99 € Disponible chez Castorama.
Afficher la galerie
Réglette électrique BLYSS. 1 000/2 000 W. Minuteur. Télécommande. 64,99 € Disponible chez Castorama.
©DR

Article publié le 27 décembre 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire