Chez Marius Fabre, un savon aux multiples talents

Authentique savon de Marseille, réchappé d’une cuisson au chaudron, que le souffle du Mistral sèche aux abords de la cité phocéenne. L’histoire du savon Marius Fabre, dont la fabrication fut codifiée par le Roi Soleil, s’inscrit en cette terre de Provence.

Un flaconnage vintage pour le savon noir côté cuisine
Voir plus : distributeur de savon

 

Contrairement à ses lointains parents du commerce, aux alléchantes promesses d’échappées aux senteurs exotiques, le savon Marius Fabre se présente tout en naturel. Honnis soient les adjuvants chimiques, il ne consiste qu’en une association exclusive d’huiles végétales.

Débarrassé de tout artifice, le savon « à la marseillaise » est panacée pour le corps et les intérieurs. Versatile dans ses usages, le savon noir à l’huile d’olive, auquel la Marine nationale avait recours afin de briquer les ponts des navires, dégraisse en quelques mouvements de poignet, toutes les surfaces de la cuisine. Votre vaisselle étincelle, votre linge est brise printanière, vos plantes ne sont plus enquiquinées par les pucerons et votre chien a le poil reluisant. Dilué dans l’eau tiède, pulvérisé, déposé sur une éponge, l’écologique savon noir fait dangereusement de l’ombre à la ribambelle de produits ménagers qui embarrassent vos armoires.    

www.marius-fabre.fr

Article publié le 30 janvier 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.