Quelle énergie choisir ?

Quelle énergie choisir ? Énergie fossile ou énergie renouvelable ? La réponse à cette question dépend de la situation, des besoins et des coûts d'investissement et d'utilisation. Tour d'horizon des différentes énergies.

Cette chaudière fioul à condensation affiche un rendement de 104% d'où de substantielles économies d'énergie. Wingo. De Dietrich.
Cet article fait partie du dossier Pompes à Chaleur : savoir choisir

Quelle énergie choisir ? Une question qui se pose lors d'une construction ou d'une rénovation.
Usage, confort recherché, investissement initial et coût annuel, rejets polluants et effets sur l'environnement sont quelques-uns des critères à prendre en compte au moment du choix de l'énergie.
Avantages et inconvénients des différentes énergies.

L'électricité
Si l'investissement initial est modéré, l'installation facile, une installation électrique peut entraîner des charges importantes à l'usage. Un choix à réserver donc aux résidences secondaires occupées de façon intermittente et très bien isolées, à condition de choisir des équipements à forte inertie thermique (radiateurs à accumulation par exemple ou plancher rayonnant électrique).

Le gaz
Le prix du gaz a fortement augmenté ces dernières années et il risque encore d'augmenter. Malgré tout, le gaz offre un compromis intéressant entre coût d'investissement, coût d'exploitation et confort, surtout lorsque ce sont des émetteurs à basse température qui sont choisis, planchers chauffants par exemple.
Inconvénient, il s'agit d'une énergie fossile dont la combustion participe à l'effet de serre.

Le fioul
Une solution lorsque la maison n'est pas raccordée au gaz naturel.
Si les derniers modèles de chaudières affichent de très hauts rendements, cette énergie a quelques inconvénients : nécessité de louer une citerne, coût de la chaudière supérieur à celui d'un modèle gaz, pollution supérieure au gaz et un coût du kWh qui ne cesse d'augmenter. Un équipement au fioul peut cependant être un bon appoint à un système solaire combiné.

Le bois
L'énergie bois séduit de plus en plus. Et pour cause, ses atouts sont nombreux : prix faible, bilan écologiquement neutre et chaudières automatisées et de plus en plus performantes.

Les énergies renouvelables
Pollution zéro, haute performance, aides fiscales, les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives, quelle que soit la situation de la maison. Ainsi, l'énergie solaire n'est pas réservée au sud de la France. Si dans les régions méridionales, un chauffe-eau solaire permet de fournir 80 % de la consommation annuelle d'eau chaude sans facturer le moindre kWh, il peut en fournir 50 % au moins dans les régions septentrionales. Associé à un plancher chauffant basse température, il procure un excellent confort.
Quant aux pompes à chaleur géothermiques, utilisant les calories contenues dans la terre, elles permettent des économies de l'ordre de 75% sur la facture de chauffage.

Les aides publiques
- Un taux de TVA réduit à 5,5 % est appliqué en 2010 sur l'achat d'un système de régulation et de programmation, l'installation d'un chauffage au bois, d'un système de chauffage ou d'eau chaude solaire, l'installation d'une pompe à chaleur pour la production de chauffage et d'eau chaude sanitaire ou le changement d'une chaudière.
- Des crédits d'impôts de 25 à 50% sont accordés pour certaines dépenses visant à améliorer l'efficacité énergétique de la résidence principale (solaire, pompes à chaleur, chaudières bois…).
Tous les détails sur les différentes aides sur le site de l'Ademe, www.ademe.fr

Article publié le 13 avril 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.