Une véranda confortable en toutes saisons

Profiter de la véranda toute l'année, dans des conditions de confort acceptables, c'est possible à condition de maîtriser l'effet de serre. Isolation, vitrage et chauffage : trois des armes contre l'effet de serre.

Le verre est le matériau de prédilection des toitures de véranda car il ouvre l'espace et garantit une vue spectaculaire sur l'environnement. Technal.
Cet article fait partie du dossier Construire une véranda
Avec ses grandes surfaces vitrées, la véranda est soumise à l'effet de serre ce qui veut dire qu'elle peut vite devenir invivable l'été lorsque la température devient excessive et l'hiver lorsque le refroidissement est trop brutal.

Une véranda confortable en toute saison est une véranda dans laquelle l'effet de serre est maîtrisé. Cette maîtrise passe principalement par une bonne isolation, des vitrages et une toiture adaptée à l'orientation, un chauffage et une ventilation performants.

Quelle isolation pour la véranda ?
L'isolation de la dalle évite les déperditions de chaleur dans le sol et permet de profiter pleinement de son inertie, la chaleur qu'elle accumulant durant la journée étant restituée le soir.

Quel vitrage pour une véranda ?
Pour un meilleur confort thermique, au double vitrage classique est préféré un double vitrage à isolation thermique renforcée qui intègre une lame d'argon et, en face extérieure, un voile métallique. L'hiver, ce dernier retient la chaleur à l'intérieur tout en laissant pénétrer les rayons du soleil.

Dans les vérandas orientées au sud, c'est un vitrage à contrôle solaire qui est choisi. Son film antireflet rejette la chaleur avant qu'elle ne pénètre dans la véranda.

Quelle toiture pour la véranda ?
- Le verre offre de nombreux atouts, en particulier une luminosité incomparable. Pour éviter l'effet de serre, il doit impérativement être doté d'une fonction de contrôle solaire.

- Les matériaux de synthèse (polycarbonate ou méthacrylate) sont également translucides. Lorsqu'ils se parent en face extérieure d'une couche de réflexion solaire, ils garantissent une bonne isolation solaire. D'une manière générale, plus ils sont épais, plus ils contiennent d'alvéoles et meilleures seront leurs performances.

- Les panneaux sandwichs se composent de deux feuilles d'aluminium enserrant une couche d'isolant. Opaques, ils sont recommandés pour les vérandas exposées au sud en raison de leurs bonnes performances thermiques.

- Les toitures classiques, en tuiles ou ardoises, ne laissent pas passer la lumière. Elles limitent donc l'éblouissement et l'effet de serre. A associer avec une isolation classique en laine de verre ou de roche, côté intérieur.

Quel chauffage pour la véranda ?
Des convecteurs ou des panneaux rayonnants fixés sur les murs de soubassement sont faciles à installer et ils limitent efficacement l'effet de paroi froide.
Malgré tout, le chauffage par le sol est nettement plus performant car il diffuse la chaleur par rayonnement et la répartit de manière homogène. Mais, inconvénient, qu'il soit électrique ou à circulation d'eau, il doit être prévu au moment de la réalisation de la chape.

Quelle ventilation pour la véranda ?
La ventilation est indispensable l'été pour évacuer le surplus de chaleur et l'hiver pour éviter la condensation. La solution la plus simple consiste à ménager une entrée d'air froid en partie basse et une évacuation d'air chaud en hauteur.
Lorsque la véranda est exposée à un rayonnement solaire intense, la ventilation classique est associée à extracteur d'air électrique capable de renouveler des volumes d'air plus importants.
En plein été, l'aération vient compléter la ventilation, via des tabatières en toiture ou des baies ouvrantes positionnées de façon à créer des courants d'air.
Article publié le 26 mars 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.