Bientôt de prix de l'électricité en temps réel ?

ERDFComme pour prendre le train ou l'avion, pour obtenir les meilleurs tarifs, il va falloir bientôt sortir des sentiers battus et éviter de consommer de l'électricité en même temps que tout le monde.

Quoi de plus logique ! 

Alors que la France exporte à prix doux sa production d'électricité nucléaire quand la demande est basse, EDF et consors ont dû importer  au prix fort de l'électricité lors des pics de l'hiver 2008-2009 pourtant peu rigoureux en comparaison des hivers d'il y a 20 ans et plus... et inutile de préciser que cette électricité importée était bien chargée de CO2 !

Sans entrer dans la polémique, est-ce la mise en place de nouvelles centrales nucléaires qui va résoudre le problème ? Certainement pas si le chauffage électrique direct reste le chauffage incontournable notamment pour les logements collectifs.

Quand l'innovation vient du réseau ....

Dans un récent communiqué de presse, Electricité Réseau Distribution France, la nouvelle société issue du partage d'EDF pour permettre la "libération" de l'électricité, vient d'annoncer la mise en place de compteurs électriques communiquants, et ces compteurs vont pouvoir adapter le tarif en temps réel et vous faire payer le prix (très) fort quand il fera (très) froid.

Le texte est clair : la loi du 10 février 2000, relative à la modernisation et au développement du service public de l'électricité, prévoit que « les gestionnaires des réseaux publics de transport et de distribution d'électricité mettent en oeuvre des dispositifs permettant aux fournisseurs de proposer à leurs clients des prix différents suivant les périodes de l'année ou de la journée et incitant les utilisateurs des réseaux à limiter leur consommation pendant les périodes où la consommation de l'ensemble des consommateurs est la plus élevée. »

Rien de mieux que la pression financière pour faire avancer l'écologie. Les compteurs communicants seront peut-être la meilleure arme pour faire disparaitre du paysage français le chauffage électrique direct.

Néanmoins, la fracture écologique ne doit pas être associée à la fracture sociale. Ces compteurs communiquants n'apporteront pas de solutions pour les locataires de logements chauffés à l'électricité et qui n'auront pas d'autre choix que de payer une f[r]acture au prix écologiquement correct.

Article publié le 5 avril 2009

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.