N’ayez plus peur des caprices du ciel en protégeant votre maison de la foudre

Le ciel s’assombrit, devient soudain noir d’encre, le vent se renforce et tourne à la bourrasque… Un orage s’annonce. Déplier seulement son parapluie ne sera pas suffisant, alors mieux vaut s’abstenir de sortir. Vous pourrez sereinement observer les éclairs par la fenêtre si votre maison est bien protégée contre la foudre. Voici quelques conseils pour appréhender la colère de Zeus.

Paratonnerre à dispositif d'amorçage, modèle S 6.60
Cet article fait partie du dossier Plus de sécurité à la maison

Si dans la plupart des régions, les orages se produisent le plus souvent durant la période estivale, dans le Sud-est de la France, les nuages se heurtent plus particulièrement en automne. C’est en Corse qu’ils sont les plus fréquents pendant ces trois mois. Protéger sa maison contre la foudre n’est pas superflu, notamment lorsqu’on apprend que la France reçoit en moyenne un million de coups de foudre par an.

La foudre n’est pas une fatalité !

Avoir une assurance pour vous prémunir des risques de sinistre est indispensable mais la prévention l’est aussi. Pour cela, il existe plusieurs dispositifs de protection pour détourner le danger d’une intense décharge électrique.

Protection extérieure contre la foudre : le paratonnerre de Benjamin Franklin

Le paratonnerre est un dispositif de capture de la foudre, formé de tiges métalliques, complété par des conduites de descente plaquées sur les parties exposées de l’immeuble, et d’un dispositif de mise en terre.

Sa fonction ? Il évacue sans danger les courants de foudre dans le sol et dérive la décharge électrique vers la terre afin d’empêcher la formation de dommages thermiques ou électriques. Il minimise ainsi les risques d’incendie.


Lequel choisir ?

Le paratonnerre à tige simple (PTS) : modèle en inox "spécial cheminée", il est conçu pour la protection des cheminées industrielles. La pointe en acier inoxydable est vissée sur un mât rallongé d'une longueur de 1 mètre ; l'ensemble est maintenu sur un support coudé, lui-même fixé à la cheminée par soudure ou boulonnage. Il est simple à mettre en œuvre suivant la norme NFC 17-100 et de maintenance aisée MAIS il ne protège que ponctuellement l’installation.

Le paratonnerre à cage maillée : il est appliqué sur des bâtiments contenant de la micro électronique sensible (informatique de process, de gestion, de sécurité,…) et aussi sur des bâtiments à atmosphère explosive sensibles aux champs électromagnétiques. Il présente des inconvénients, notamment le coût de sa mise en œuvre (fourniture et pose), sa maintenance difficile à suivre de par le nombre de conducteurs en toitures (réseau maillé + équipotentialités), de descentes, de terre paratonnerres, et de par le coût de sa maintenance.

Le paratonnerre à dispositif d’amorçage (PDA) : il se caractérise par sa réponse rapide à l’approche de la foudre, pour la conduire à terre, de manière sûre. Sa réaction est immédiate. Simple à mettre en œuvre, sa maintenance est également aisée. Cependant, les capteurs peuvent être parfois altérés par la chaleur ou les atmosphères corrosives.

Protection intérieure : le parafoudre

En France, dans certaines régions à hauts risques, le parafoudre est obligatoire pour que le circuit électrique soit conforme à la nouvelle norme Afnor NF C 15-100.
Installé dans la distribution électrique, il empêche la pénétration des courants de foudre et des courants résiduels dans les installions à protéger. Il assure également la protection de votre installation électrique dans le cas où la foudre tomberait directement sur une ligne à haute tension à laquelle vous êtes reliés.
L’installation de parafoudre, dit suppresseur ou protecteur de surtension, consiste à placer en palier des parafoudres de « tête », à l’arrivée de la ligne principale, puis sur l’alimentation principale, au tableau électrique. Ces parafoudres dérivent vers la terre une part maximale de surtension.

N’oubliez pas qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Pensez à bien isoler votre maison de la foudre.
Vous pouvez vous adresser à des sociétés spécialistes comme la société INDELEC, implantée dans la quasi-totalité de la France et en partenariat avec Forsond en Ile de France et Protibat à l’Est.

Article publié le 15 novembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.