La pose du lambris : transformez complètement une pièce en moins de deux !

Souvent mal considéré, la pose de lambris est pourtant une excellente option pour l’isolation des maisons et permet d’obtenir en même temps un aspect très chaleureux. En bois, en stuc, ou en PVC, l’offre s’est vraiment diversifiée ces dernières années. Aussi, il existe maintenant sur le marché des lames plus larges que les traditionnelles 7 cm, déjà vernies et de couleurs variées. Un lambris bien utilisé peut donc donner un style beaucoup plus actuel à une pièce. Alors lancez-vous et redonnez-lui ses lettres de noblesse.

Un décor vraiment nouveau, l'isolation en plus !
Les outils nécessaires

Relativement simple, la pose du lambris consiste à assembler des petites lames de bois, telles des lames de parquet, sur la surface que l’on souhaite recouvrir. Encore faut-il avoir les bons outils !

  • Des lames de lambris
  • Un rabot
  • Des scies : égoïne, circulaire, sauteuse et cloche
  • Des clips de fixation
  • Un marteau
  • Une équerre
  • Une boîte à onglet (indispensable pour couper des éléments en angle)
  • Des clous
  • Un crayon
  • Du fil à plomb
  • Une lime à bois
  • Un mètre enrouleur
  • Un niveau à bulle
  • Une règle
  • Une perceuse
  • Un pistolet à colle (à cartouche)
  • Des tasseaux


Quelques conseils pour commencer

Quel que soit l’emplacement (soubassement, combles ou mur), vos lames peuvent être posées horizontalement, en oblique, ou verticalement. Dans des combles avec des murs à pans inclinés, la pose en diagonale est conseillée. Dans les autres cas, il s’agit d’un choix esthétique.

Veillez ensuite à ouvrir l'emballage trois jours avant la pose et stockez les lambris à l’horizontale dans les locaux où ils seront posés. De cette manière, le bois des lambris s’imprègne du taux d’hygrométrie de la pièce et ne travaillera beaucoup moins dans le temps.

Prévoyez aussi la pose du lambris au moins 20 jours après tous travaux d’humidification.

Afin de mélanger les nuances naturelles du bois, vous pouvez ouvrir plusieurs paquets à la fois et utiliser alternativement des lames provenant de ces différents paquets.


La pose : tasseaux, lambris, finitions

1- Pour commencer, la disposition des tasseaux ne doit pas entraver la circulation de l'air derrière les lames. Sur un mur humide, par exemple, l'épaisseur minimale des tasseaux doit être de 10 mm, de façon à ménager un vide d'air ventilé d'au moins 1 cm.

Pensez à espacer donc les tasseaux de 50 cm environ en laissant des espaces vides.

2- Clouez donc vos tasseaux à la verticale pour une pose horizontale ou à l’horizontale dans le cas d’une pose verticale. Le nombre de fixations doit être au minimum d’un point tous les 40 cm pour les tasseaux de plus de 50 cm et d’un point à chaque extrémité pour les plus petites longueurs.

3- Installez des tasseaux sur tout le périmètre des portes et des fenêtres, ainsi qu’à quelques centimètres du sol et du plafond. Au sol, dans l'espace restant, posez des petits taquets (les petites pièces de bois qui bloquent les tasseaux), afin de clouer les plinthes dessus.

Important : pendant la pose des tasseaux, vérifiez régulièrement l'aplomb du mur avec un niveau à bulle ou un fil à plomb.

4- La pose de la première lame est importante et détermine la beauté du travail fini. Commencez toujours la pose dans un angle et clouez la première lame en partant du haut. Vérifiez à l’aide d’un fil à plomb qu’elle est bien droite. Dans le cas contraire, rabotez-la.

5- Si cette première lame n'atteint pas le sol, coupez-en une deuxième à la bonne dimension en prévoyant le joint de dilation de 1 cm, et clouez-la sur les tasseaux. Utilisez la chute de cette lame en haut, contre la première. Continuez au fur et à mesure de poser vos lames en partant du haut jusqu’à ce que toute la surface voulue soit recouverte.

6- Il est fréquent que les lames soient légèrement voilées. Maintenez-les fermement pour les clouer. Ce travail sera beaucoup plus rapide et moins fastidieux en procédant à deux personnes.

7- Un conseil : les interrupteurs et les prises de courant doivent être démontés. Lors de la pose des lames, percez les lames à la scie cloche aux emplacements des appareillages électriques. Posez une boite pour cloisons creuses et replacez les interrupteurs et les prises.

8- Vous pouvez aussi poser les lambris à l’aide de clips, mais la pose, qui est pourtant d’une grande simplicité, n’est pas plus rapide. Enfin, il est déconseillé d’utiliser des lambris en PVC, car ce matériau est non respirant et non recyclable.

9- Vous n’avez plus qu'à appliquer la finition de votre choix : une cire, une huile, une peinture, une lasure ou encore un vernis. Attendez bien 48 heures après la fin de la pose. Puis vous pouvez terminer par la pose des plinthes en les clouant ou en les collant.

Les finitions offrent une touche personnelle à la pièce. Le lambris devient actuel, gai et reste chaleureux.
Article publié le 16 juillet 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.