Tous les conseils pour réussir la rénovation de ses meubles

Vous avez décidé de rénover, de teinter ou de repeindre un meuble, alors suivez attentivement les étapes à franchir pour un résultat qui décoiffe, enfin qui décape !

Meuble ancien rénové
Après le décapage, le ponçage !

Pourquoi poncer votre meuble ? Lorsque vous peignez, la surface doit être parfaitement lisse pour permettre au pinceau de glisser sans obstacle ni bavure. Quelques mots sur le ponçage pour connaître la démarche à suivre.

Après un premier ponçage manuel avec un papier de verre à grain moyen, faites un deuxième ponçage manuel avec un papier de verre fin.

Enduisez ensuite votre bois avec un liant incolore qui s'étale au pinceau très facilement. En s'infiltrant dans les fibres du bois, il uniformise parfaitement la surface. Laissez ensuite sécher. Vous devez ne plus sentir aucune humidité en touchant le bois.

Une fois sec, poncez à nouveau avec un grain fin.
Puis une dernière fois avec un grain très fin double zéro, voire triple zéro ou une laine d'acier fine.


Du ponçage à la pâte… à bois

Vous avez repéré des trous ou des fentes en surface sur le meuble ; il faut donc maintenant les combler. La pâte à bois est le produit le mieux adapté pour cela et elle s’applique facilement. Il vous faut une spatule, rien de plus. Une fois sèche, vous devez poncer l’excédent pour avoir une surface bien plane. Quant aux parties manquantes, mieux vaut utiliser du mastic à bois pour les reboucher.


Place à l’égrenage… Mais, qu’est ce que c’est ?


Après la première couche, il est conseillé de faire un léger ponçage au papier de verre pour lisser les petites bulles qui se sont formées. Cependant, il ne faut pas frotter trop fort, au risque de rayer la peinture ou le vernis. Voilà, vous venez d’exécuter l’égrenage.


Pas une, mais deux couches


Qu’il s’agisse d’une teinte, de peinture ou de vernis, il vous faut passer une seconde couche pour que le meuble soit plus résistant sur la durée et surtout plus beau !


Les tiroirs : pour éviter les mauvaises surprises

C’est simple. Il suffit de bien les poncer pour que l’épaisseur supplémentaire de la peinture ne soit pas gênante au point de ne pouvoir intégrer les tiroirs au meuble.


Et si vous ne voulez pas peindre votre meuble…


… vous pouvez simplement poser une teinte ou un vernis. Pensez à appliquer ensuite un film protecteur, comme la cire par exemple. En ce qui concerne les vernis, il en existe de colorés ; ils sont à la fois une teinte et une couche protectrice.

Et la touche finale


Selon vos goûts, appliquez de la cire au pinceau ou au chiffon pour un effet naturel. Si vous préférez un effet satiné, brillant ou mat, vous pouvez acheter du vernis. Il existe aussi la lasure qui protège le bois tout en gardant son aspect naturel et pénètre le support en le laissant respirer. Très résistante, elle est constituée des mêmes éléments que les peintures à l'exception de la charge, cette poudre minérale qui participe de l’aspect mat de la peinture en rapport avec d’autres composants, d'où leur transparence.

Il ne vous reste plus qu’à l’installer à votre endroit préféré.
Article publié le 20 septembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.