Véranda Quel style choisir ?

La véranda idéale est une véranda qui se marie bien avec l'architecture de la maison, quels que soient le style et le matériau choisis, et une véranda qui se fond dans le paysage environnant.

Léger, l'aluminium est le matériau préféré des vérandas contemporaines. Technal.
Cet article fait partie du dossier Construire une véranda

Le style d'une véranda dépend du matériau, acier, bois ou aluminium, mais aussi de l'importance des surfaces vitrées et de leur répartition.

Une véranda en acier
L'acier est le matériau des premières vérandas, celui des arabesques, des volutes. Délaissé au XXème siècle en raison de sa tendance à rouiller, l'acier revient en force grâce aux traitements qui le rendent moins sensible aux intempéries (sablage, métallisation) et aux nouvelles peintures (époxy ou polyuréthanne) qui lui offrent, au choix, un aspect brillant ou satiné, mais toujours facile à entretenir.

Parce qu'il est doté d'une grande résistance mécanique, supérieure même à celle de l'aluminium, l'acier permet la réalisation de structures d'une incroyable finesse. Il autorise toutes les audaces architecturales pour créer des vérandas vraiment uniques, dans des styles classiques ou plus contemporains.

Une véranda en bois
Reconnu pour ses qualités isolantes et sa solidité, le bois s'adapte à tous les styles architecturaux, toutes les ambiances et pas forcément les décors rustiques. Mais attention, toutes les essences ne peuvent pas être utilisées pour la construction d'une véranda. Seules quelques essences offrent la durabilité et la stabilité nécessaire.
Parmi ces essences, le teck, l'iroko, le pin Douglas ou le red cedar. Léger, inerte, ce dernier affiche un coefficient de dilatation quasi nul et supporte bien les lasures.

Contrairement à une idée reçue, la structure en bois d'une véranda n'exige pas forcément de fortes sections. En effet, les fabricants préfèrent désormais aux structures en bois massif des poteaux et poutres en lamellé-collé ou contrecollé qui autorisent de plus grandes portées.

Côté entretien, les vérandas en bois peuvent être lasurées ou peintes. Un traitement à renouveler tous les deux ou trois ans.

Une véranda en aluminium
L'aluminium est le leader incontesté du marché. Il doit cette position à ses nombreuses qualités.
Léger et robuste, l'aluminium supporte des vitrages de grandes dimensions. Inaltérable, il ne craint pas les intempéries et se pare par laquage ou anodisation de toutes les couleurs au choix, d'effets métalliques ou mats et d'aspect bois plus vrais que nature. Il peut également s'habiller d'accessoires jadis réservés à la ferronnerie (chéneaux décorés, faîtières...).

Le principal inconvénient de l'aluminium est son grand pouvoir conducteur qui favorise l'effet de paroi froide. La solution, choisir une menuiserie à rupture de pont thermique constituée de deux profilés reliés entre eux par des barrettes de polyamide. Le froid ne passe plus, le chaud non plus et la bicoloration des profilés peut alors être envisagée.

L'aluminium possède une image de modernité. Rien n'empêche néanmoins son association avec un bâtiment ancien, à condition de bien réfléchir à sa forme, son implantation et son coloris.

Les ouvertures des vérandas
Nombre et surface des baies vitrées influent sur le style final de la construction.
Les baies vitrées aux dimensions imposantes conviennent bien aux extensions à l'architecture contemporaine. Au contraire, les ouvertures en plein cintre et aux décors ouvragés évoquent davantage les jardins d'hiver du XIXème siècle.

Article publié le 25 mars 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Veranda aluminium
    Veranda aluminium
    Personnellement je préfère une <a href="http://www.verandaconseils.com">veranda aluminium</a> c'est ce qu'il se fait de mieux sur le marché de la véranda. Vous ne serez pas déçu.

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.