Laquer un meuble pour lui redonner vie

Cette opération est on ne peut plus simple. Mais si l’idée de raviver l’apparence de vos meubles vous accapare, sachez qu’il vous faudra faire preuve de patience et vous armer de précautions. Le temps de séchage varie selon les marques de laque, mais en déposer de fines couches et renouveler les étapes préalables de ponçage à plusieurs reprises s’avère obligatoire. Voici la marche à suivre pour obtenir le meilleur résultat.

Vous devez veillez à déposer de fines couches de laque sur une surface parfaitement lisse. La dernière couche devra impérativement être encore plus fine que les précédentes.

Fournitures :

  • du papier de verre épais (ou « abrasif »)
  • un chiffon humidifié
  • un couteau à enduire
  • de l’enduit à laquer
  • de la sous-couche acrylique blanche
  • votre laque
  • un pinceau ou un rouleau à laquer (vivement recommandé)

La procédure ne nécessite pas de difficultés particulières, mais travailler sur une surface parfaitement lisse est un impératif. En effet, la moindre particule de poussière figurant sur la surface à laquer s’avèrerait visible et viendrait contrarier tout votre travail.

  1. Commencez par poncer vigoureusement la surface du meuble avec le papier de verre avant de la dépoussiérer à l’aide du chiffon humidifié.
  2. Appliquer une fine couche d’enduit à laquer avec votre couteau à enduire et laissez le tout sécher.
  3. Renouvelez l’opération de ponçage et de dépoussiérage.
  4. Appliquer une couche de peinture blanche, la fameuse « sous-couche en acrylique » ;
  5. Déposer une fine première couche de laque grâce au pinceau ou au rouleau à laquer.
  6. Laissez sécher au minimum 15 heures, puis dépoussiérez avec votre chiffon humidifié avant d’appliquer à nouveau une couche de laque.

La toute dernière couche de laque doit être encore plus fine que les précédentes, et l’ultime opération de séchage du meuble ne s’achèvera pas avant une semaine complète.

Préférez le rouleau à laquer au pinceau afin d’éviter au maximum les traces et les résidus de poussière, ce dernier garantissant d’obtenir un fini extrêmement lisse, dépourvu d’alvéoles sur l’ensemble des surfaces de votre mobilier.

Article publié le 11 juillet 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.