Un soubassement en briquettes de parement issues de carreaux de terre cuite récupérés

A partir de chutes de carreaux de terre cuite, il est facile de créer des briquettes qui trouvent tout naturellement leur place en soubassement. Associées à des galets, le décor devient alors inimitable.

Soubassement terminé

Issue des carrières d'argile environnantes, la brique de terre cuite pleine, épaisse et large est le matériau de base de bien des anciennes constructions. Hourdée à la chaux ou au torchis, souvent sans souci de régularité de décor, très économique en construction, elle trouve sa place, tout au long des siècles, dans les campagnes comme dans les villes, du Nord au Sud de la France.

soubassement terminé

Souvent utilisée en soubassement mariée à d'autres matériaux (voir l'article muret décoratif ), la brique de terre cuite ou crue, présente des qualités décoratives extraordinaires qui donnent un cachet inimitable.

Aujourd'hui, sauf à pouvoir réhabiliter des murs ainsi bâtis, c'est plutôt sous la forme de briquettes de parement de quelques centimètres d'épaisseur que la briquette de terre cuite refait son apparition sur les murs. Elle peut se poser sur tous les types de supports et imite fort bien les décors rustiques.

L'idée ici, a été de récupérer les chutes d'un carrelage de terre cuite artisanale, associées à des galets pour composer un soubassement original. Il est aussi possible de récupérer dans les briquetteries des carreaux mis au rebus parce que cassés ou mal cuits, pour quelques euros. Pour cette mise en oeuvre surtout décorative, la qualité de leur porosité n'a que peu d'importance et plus les teintes sont variées, plus l'effet sera réussi.

Bien entendu, par respect pour le mur de pierres qui sert de support, le tout est monté au mortier de chaux aérienne (CL 90) et sable, à l'ancienne (voir l'article : chaux aérienne ou hydraulique ). 

Matériel et matériaux :

  • Sable 0/2 ocre
  • Chaux aérienne CL 90
  • chutes de carreaux de terre cuite ou carreaux de 2° ou 3° choix
  • quelques galets ronds, ovoïdes et plats
  • une meuleuse avec disque tous matériaux
  • auge, truelle, langue de chat
  • taloche en bois
  • brosse en chiendent
  • liteaux de 15 x 30 mm
  • éponges
  • huile de lin et essence de térébenthine
  • vinaigre d'alcool cristal à 8 ou 10%
  • cire naturelle
  • pinceau rond

Préparatifs

les carreaux de terre cuite prêts à la découpe Tout le nécessaire pour le décor: De la terre cuite et des galets. Certains, des tuiles roulées dans l'eau, sont érodés et ressemblent à des galets rouges.

Les dimensions des carreaux les plus appropriés pour imiter les anciennes briquettes pleines sont 2x28x28 ou 2x25x25 cm. 



Sur les carreaux de terre cuite, tracez les coupes tous les cinq centimètres parce qu'il faut les retailler de manière à imiter les dimensions (approximatives) des anciennes briques (5 x 2,5 x 30 cm).
Meulez les bordures récemment taillées afin de les arrondir comme les bords naturels et leur donner un aspect « fait main ».

Montez le décor central « à blanc ». imaginez un décor en insérant des galets entre les briquettes

Privilégiez mélange des couleurs et longueurs des briquettes, pour animer le soubassement. 

Choisissez des cailloux de formes et couleurs originales et tentez des formules d'insertion. Ici, l'aspect est plutôt "fleur", mais un tout autre motif est possible. C'est vous qui choisissez le nombre de rangées de briquettes et les insertions à faire...


Calculez le nombre de ces "motifs" dont vous aurez besoin, selon leur espacement,  pour couvrir la longueur du mur et préparez-les à l'avance.  La pose des briquettes comme les anciens impose une irrégularité due au souci d'exploiter le matériau tout venant. 

A savoir : Faites tremper les briquettes, au moins 48 h, avant la mise en œuvre. Vous éviterez que la terre cuite ne pompe l'eau du mortier trop rapidement et n'en compromette la prise lors du montage.

 Le montage

le mur concerné: enduit chaux un peu érodé Le mur support est en pierres calcaires recouvertes d'un enduit de chaux/ terre en assez bon état.

Il faut absolument que le support soit sain. Donc, tout l'enduit est sondé de façon à en repérer les parties qui seraient délitées.

Ainsi, sur le bas du mur l'enduit boursoufflé est gratté jusqu'à retrouver de l'enduit bien adhérent.

Les quelques traces d'un vieux ciment qui encadrait une porte rajoutée sont aussi supprimées. 

Arrosez copieusement le mur la veille des travaux et enduisez le mur sommairement sur la partie basse débarrassée de l'enduit, avec un mortier composé de 5 vol de sable pour 1,5 de chaux CL et 1,5 de terre argileuse à 30% pour une parfaite adhérence à l'existant (voir les articles: enduit traditionnel en trois couches et mesurer un taux d'argile pour les enduits) .

Sur un plancher, comme ici, il est prudent de fixer un tasseau de 60 x 40 mm afin de désolidariser le soubassement des mouvements du sol.les premières rangées

Ré-humidifiez le mur quelques heures avant le début du montage. 

Préparez le mortier :

5 vol de sable  pour 2,5 de chaux CL 90.

Sur la base tasseau, ou sur tout autre support, étalez une semelle de mortier d'environ 1 cm qui sert d'appui à la première rangée de briquettes  Posez-les en les espaçant d'1 cm pour les joints. Vérifiez les niveaux. 

La seconde rangée se pose en alternance, pas forcément en milieu de briquette inférieure mais en respectant l'épaisseur des joints d'1cm.

Raclez les excès de chaux débordant sur les briquettes sans trop vous soucier, pour le moment, de leur propreté.  

mise à niveau 1

Pour bien placer les briquettes, n'hésitez pas à vous servir, en finesse, du manche de la langue de chat ou d'un maillet en caoutchouc pour bien les positionner.

Les briquettes ne sont pas uniformes. Leurs tailles diffèrent légèrement, leurs épaisseurs aussi.Jouez sur la quantité de mortier dessous et derrière, pour obtenir un tout cohérent.

 

réglage des niveaux

Grâce à une règle de maçon ou un tasseau bien rectiligne, vérifiez la planéité  de la construction.

Comblez soigneusement, si nécessaire, avec une langue le chat, le vide laissé entre mur et briquette, en tassant la chaux.

mise à niveau

Surveillez la planéité et la mise à niveau de l'ouvrage.

Vous pouvez brosser les joints avec une brosse en chiendent environ 1 heure après. Dans la foulée, essuyez avec une éponge humide très fréquemment rincée.

mise en place de guides

Une partie « décor de galets » est introduite après une série de trois rangées de briquettes.

Il est très utile de poser un liteau de guidage pour gérer l'épaisseur de l'enduit support aux galet. 

Coupé à la hauteur approximative de cette partie de décor, il sert à la fois de repère de hauteur et d'épaisseur.

Posez des liteaux de 1,5cm, épaisseur requise pour le décor en arête de poisson et de la hauteur approximative désirée (ou plus), tous les 50 cm environ en les encastrant dans des plots de mortier. 

 Humidifiez la veille, puis le jour même et appliquez l'enduit.

application de l'enduit de fond Serrez-le bien et talochez-le avec une taloche bois de façon à ce que l'adhérence au mur soit parfaite. Contrairement à la taloche plastique, celle en bois ne fait pas ventouse et ne peut détacher l'enduit de son support.

Attendez environ une heure que le mortier soit bien en place, condition indispensable à l'opération suivante, à savoir l'introduction des galets : trop frais, l'enduit s'écroule sous leur poids, trop tiré, il ne les moule que difficilement.

fendre l'enduit

Fendez l'enduit à espacements réguliers, légèrement en biais.

Ecartez l'ouverture et tassez avec la langue de chat, assez largement, de façon à y introduire les galets.

introduction des galets

Introduisez les galets.

Aidez-vous, au besoin, d'un marteau.

Rabattez le mortier sommairement, sans "noyer" le galet, avec la langue de chat.

 

Placez vos galets plats de la rangée supérieure régulièrement.

placer les galets centraux

Faites la seconde rangée de galets en arête dans le sens opposé. Gavez l'ensemble de mortier.

Retirer les lattes de guidage, comblez.

Vous ne pourrez brosser qu'environ 3h après.

rangées avec motifs
Repérez l'emplacement du centre du mur pour y positionner le cœur central de l'un des motifs "fleur" que vous avez préparés.

Répartissez les motifs comme prévu, en les  montant ndépendamment les uns des autres sur toute la longueur du mur.

brossage

Brossez très rapidement et essuyez avec l'éponge humide.

Découpez alors  des briquettes, selon les nécessités, pour les placer entre les motifs et faire le lien entre eux.

dernière frise Le dernier décor fait de galets se compose comme le précédent, en laissant place à plus de fantaisie.

L'intention est de mettre en valeur des « galets de terre cuite » et de faire un lien en douceur avec l'enduit de finition qui recouvrira plus tard la partie supérieure du mur. 

Finissez en arrondissant l'enduit de manière à faire lien avec l'enduit de la partie supérieure du mur. 

Finition

Brossez les briquettes et galets à la brosse métallique très douce afin de les débarrasser des dernières traces de laitance de chaux.protection à l'huile de lin

Badigeonnez-les de vinaigre d'alcool , à plusieurs reprises si nécessaire afin de supprimer la laitance, et essuyez à l'éponge sèche.

Préparez un mélange de 70% d'huile de lin et 30% d'esssence de térébenthine et appliquez au pinceau sur les briquettes, plusieurs fois si nécessaire, jusqu'au refus. 

Essuyez au papier absorbant tout ce qui n'aurait pas été "bu". Laissez sécher.

Il est possible, après séchage, de les cirer.

Cirez les galets à la cire à l'aide d'un petit carré d'éponge qui permet de l'appliquer sans débordement intempestif.

Article publié le 25 mars 2008

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.