Installer une barre de seuil

Installer une barre de seuil soi-même est à la portée de tous. Nécessitant peu de moyens, la barre de seuil permet de faire la jonction entre des types de revêtements de sol différents.

Elément de finition, la barre de seuil permet de faire le lien entre deux types de sol. A l’occasion, elle permet de palier à une légère différence de niveaux, pour une plus grande harmonie des surfaces.

Elément clé pour des finitions impeccables, la barre de seuil assure la liaison entre deux revêtements de sol, à la jonction de deux pièces, situés sur le même plan ou pallier à des différences de niveaux. Au caractère esthétique de plus en plus étudié, la barre de seuil est disponible dans des tailles, des matières et des couleurs différentes. Du plus simple au plus ornementée, la barre de seuil se personnalise, pour s’harmoniser à la décoration intérieure. Nécessitant un outillage d’usage commun, elle s’installe facilement, quel que soit le modèle. Si certaines peuvent se coller directement sur les surfaces, leur résistance est plus faible. Préférez une barre de seuil à visser, qui ne requiert aucune compétence particulière, et pourra être posée par tous.

La noblesse du cuir s’invite dans la maison par petite touche, accentuant sur le raffinement de la décoration. La barre de seuil se pare d’une imitation de cuir écorce ou ébène, pour s’associer à une ambiance sophistiquée. Chez Dinac.
Afficher la galerie
La noblesse du cuir s’invite dans la maison par petite touche, accentuant sur le raffinement de la décoration. La barre de seuil se pare d’une imitation de cuir écorce ou ébène, pour s’associer à une ambiance sophistiquée. Chez Dinac.
©Dinac

Préparation du matériel

Pour le matériel nécessaire à l’installation d’une barre de seuil, il vous faudra :

  • Une barre de seuil. Il en existe de différents types : la barre de niveau raccorde deux revêtements au même niveau ; la barre de rattrapage de niveau pallie les différences de niveaux entre deux sols ; la barre d’arrêt marque l’arrêt d’un revêtement de sol. Préférez une barre pré-percée, sinon percez-la vous-même.
  • Une scie à métaux pour des découpes éventuelles.
  • Un mètre pour prendre les dimensions et un crayon.
  • Une perceuse.
  • Une visseuse et des vis à tête bombée. Choisissez-les selon le diamètre des trous de la barre.
  • Un marteau et des chevilles. Vous pouvez les choisir en plastique ou en nylon.

Pour mettre en valeur une décoration industrielle, le métal devient la matière incontournable de la barre de seuil. Résolument moderne, elle confère à un intérieur le souci du détail. Chez Dinac.
Afficher la galerie
Pour mettre en valeur une décoration industrielle, le métal devient la matière incontournable de la barre de seuil. Résolument moderne, elle confère à un intérieur le souci du détail. Chez Dinac.
©Dinac

Comment poser une barre de seuil ?

Vous devez mesurer la longueur de barre nécessaire à poser d’un côté à l’autre du passage. Les barres de seuil sont disponibles dans différentes longueurs, oscillant généralement entre 83 et 200 cm. A défaut d’en trouver une à la mesure désirée, choisissez-en une de dimension supérieure afin de la redécouper avec une scie à métaux. La barre de seuil se pose aussi bien en fond de feuillure que sur le plat des montants du chambranle.

Procédez à une pause à blanc sur le sol, afin de marquer les emplacements des vis, à travers les trous de vissage. La barre doit impérativement se situer au milieu des deux revêtements, en chevauchant les deux sols. Utiliser la perceuse pour percer le sol aux marques faites préalablement. A l’aide du marteau, vous devez y enfoncer les chevilles. Il vous suffit de remettre la barre de seuil en place pour la visser au sol, en faisant coïncider ses cavités avec les chevilles. Attention à ce que les vis n’affleurent pas et soient bien enfoncées afin d’éviter les blessures.

Pour une barre de rattrapage de niveau, il vous suffit de procéder de la même manière qu’une barre de seuil. Cependant, les chevilles se placent directement sur la glissière prévue à cet effet. Par coulissement, vous devez faire correspondre les chevilles avec les perçages du sol. En posant la barre de rattrapage sur le sol, n’oubliez pas d’utiliser une planche martyre. Avec le marteau, vous devez emboîter progressivement les chevilles dans les trous. Grâce à la forme de la glissière, la barre s’adapte automatiquement au décalage des niveaux par un effet de pivotement.

Avec la barre de seuil 3 en 1 de Lapeyre, il vous est possible de réaliser simplement un seuil d’arrêt, de raccordement ou de niveau, à l’aide d’un appareil de découpe. Jusqu’à 166 cm, elle se décline en plusieurs essences de bois.
Afficher la galerie
Avec la barre de seuil 3 en 1 de Lapeyre, il vous est possible de réaliser simplement un seuil d’arrêt, de raccordement ou de niveau, à l’aide d’un appareil de découpe. Jusqu’à 166 cm, elle se décline en plusieurs essences de bois.
©DR

Lorsque la barre de seuil est installée, nous vous conseillons de déposer un joint de silicone, à la jonction de la barre et du sol, pour les revêtements durs (pierre, dallage, béton ciré, …). Ainsi, vous éviterez que la barre ne glisse ou se déforme à force de marcher dessus.

Vous n’avez plus qu’à admirer votre travail.

www.lapeyre.fr
www.dinac.fr

Article publié le 16 mai 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire