Poser du carrelage au sol : un jeu de Tetris géant !

Contrairement aux idées reçues, poser du carrelage au sol soi-même n’est pas très compliqué. Il suffit d’un peu de méthode et d’un bon matériel.

De nos jours, la pose collée est la plus courante car elle permet de poser un carrelage sur absolument tous les supports, y compris sur d'anciens carrelages. Avec l’amélioration des colles, on n’est plus obligé de casser et de refaire totalement les supports. En revanche, ces derniers doivent être très bien préparés.

Pose droite très actuelle pour le carrelage Brick Soft de Tile of Spain
Les outils nécessaires

  • Une machine à couper le carrelage ou carrelette
  • Des croisillons pour la largeur des joints
  • Du mortier colle (pensez à choisir la bonne colle en fonction des carreaux)
  • Une truelle pour mélanger vos préparations.
  • Une spatule dentée (notez que plus les carreaux à poser sont gros, plus les dentures doivent être larges !)
  • Un maillet en caoutchouc
  • Un niveau à bulle
  • Une règle de maçon pour tracer vos traits de découpe sur vos carreaux
  • Du produit anti-humidité et anti-moisissure si nécessaire
  • De l’enduit ragréage auto-lissant si la surface n’est pas plane
  • Du trichloréthylène pour enlever les éventuelles tâches de graisse sur le sol
  • Une paire de gants étanches car le mortier-colle est très abrasif pour les mains !

Petites vérifications avant gros travaux

Simplifiez-vous la vie et vérifiez que le support soit parfaitement bien solide, sain, sec, propre et bien sûr, bien plan avant de commencer. La colle n’en adhèrera que mieux.

A l'aide de la règle de maçon et d'un niveau à bulle, vérifiez la planéité de la chape. Tout défaut doit être corrigé par un ragréage sinon le carrelage risque de se casser ou de subir d’autres problèmes. En effet, une ondulation légère rend la pose du carrelage plus difficile, un creux facilite la stagnation des eaux de pluies en extérieur ; enfin, une absence de pente crée un mauvais écoulement des eaux de pluies.

Dans le cas d’une terrasse, procédez à un décapage avec un nettoyeur à haute pression pour retirer les fines couches de mousse. D’autre part, n’hésitez pas à traiter la chape contre les moisissures, surtout si elle présente des traces d’humidité. Enfin, pour une surface très poreuse, passez d’abord une couche de mortier-colle ou d’enduit de rebouchage et laissez sécher.


La pose : l’importance du croisillon

1- Pour bien démarrer, commencez par réfléchir au calepinage (le plan de pose) qui sert à calculer le nombre de carreaux dont vous aurez besoin et ainsi minimiser les pertes. Il aide aussi à déterminer au mieux le tracé et le point de départ du chantier.

Il y a plusieurs méthodes pour poser vos carreaux : soit partir du centre de la pièce, soit partir de l’entrée de la pièce. Il est également possible de poser des carreaux droits ou en diagonale. D'un très bel effet dans les grandes pièces, la pose en diagonale a deux inconvénients : elle augmente le nombre de découpes et accroît donc aussi le temps de pose.

Mais le mieux reste encore de faire une pose à blanc, ce qui permet d’optimiser les coupes, et de vérifier l’alignement des carreaux avant de les coller.

2- Commencez par étaler le mortier-colle avec la truelle en travaillant sur une surface d’environ 1m². Pour que les carreaux adhèrent bien, faites des sillons à l’aide de la spatule dentée.

3- Déposez le premier carreau et tapotez avec le maillet en caoutchouc pour le fixer dans la colle. Placez les croisillons systématiquement aux coins des carreaux pour obtenir un carrelage bien posé et bien aligné. Ils permettent aussi de garder des interstices égaux et réguliers, et de ne pas avoir à les mesurer. Il faut les ôter juste avant que la colle ne soit totalement sèche.

4- Posez le deuxième carreau contre le premier, puis le troisième, et ainsi de suite. Ce sont les croisillons qui vous guident tout le long de l’opération. Lorsqu’une surface de pose est terminée, tassez les carreaux à l’aide du maillet.

5- Répétez l’opération jusqu’à ce que le sol soit totalement carrelé de carreaux en entiers sans vous préoccuper des coupes. Les coupes seront toutes posées ensemble. À l’aide de la carrelette, découpez les carreaux aux dimensions que vous avez calculées, pour couvrir toute la surface.

Important : positionnez les carreaux coupés le long d’un mur. Les coupes se verront ainsi beaucoup moins.

6- Il est essentiel de vérifier régulièrement la planéité du sol avec le niveau à bulle avant que la colle ne soit sèche. Vous pourrez ainsi appuyer sur les carreaux pour rectifier leur positionnement et obtenir une parfaite planéité.

7- Après 24 heures de séchage, vous pouvez remplir les joints. Appliquez généreusement un enduit pour joints sur toute la surface du carrelage à l’aide de la raclette. Laissez pénétrer quelques instants et renouvelez l’opération si certains joints se sont creusés. Lorsqu’ils commencent à durcir, vous n’avez plus qu’à retirer le surplus à l’aide d’une éponge humide. Deux jours après, vous pouvez nettoyer votre sol avec un produit d’entretien.

8- Lorsque la pose du carrelage est terminée, vous pouvez finir en posant les plinthes. Utilisez la même colle. Lorsque vous appliquez les plinthes sur le mur, pensez à faire coïncider les joints du carrelage et ceux des plinthes. Posez des croisillons pour respecter la largeur des joints et des calles sous les plinthes tant que la colle n’est pas sèche.


Quelques conseils pour finir …

S’il reste de la colle sur certains carreaux, il faut les nettoyer avec un chiffon humide sans les déplacer.

N’hésitez pas à déballer les paquets de carreaux et à les mélanger pour éviter d’obtenir un ensemble trop uniforme.

Préférez un joint teinté gris, moins salissant qu’un blanc, surtout sur les lieux de passage.

Enfin, attendez 21 jours de séchage avant de poser un carrelage sur une chape neuve en béton sinon le béton qui rend de l’humidité risque de fissurer les carreaux.
Article publié le 13 mai 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.