Un bordeaux valeureux pour les dîners de chasse de l'automne : Isle Fort 2008

Deux passionnés de vin Sylvie Douce et François Jeantet rachètent en 2002, l'Isle Fort, un beau domaine situé à 20 minutes de Bordeaux, planté de 7 hectares de vignes. Ils nous régalent d'un joli bordeaux fin et puissant qui accompagnera à ravir les plats roboratifs de l'hiver. L'une, Sylvie Douce, a monté Event International, une affaire de relations publiques et lancé le Salon du Chocolat mondialement connu ; l'autre, François Jeantet, architecte de formation, est un épicurien pêcheur et gourmand. Les deux décident de réaliser leur passion: acquérir un vignoble et faire du très bon vin ! Et donc, ainsi naquit ce joli vin rouge, soyeux et plaisant.

Le domaine offre une ambiance paisible entre vignes et paturages
Les sols

Argilo calcaire, avec des graves et aussi sablo-argileux, ils sont très importants pour la vigne et déterminent la qualité du vin. D'une superficie de 7,5 hectares, le vignoble est planté à 60% de merlot, 15% de cabernet franc et 25% de cabernet sauvignon. La vendange est manuelle quand les raisins sont à leur top de maturité.

Le vin est élevé 12 mois en fûts de chêne français et mis en bouteille au château. L'assemblage 2008 est composé d'une majorité de merlot (60%), de cabernet sauvignon (25%) et 15% de cabernet franc.



Découvrir le vin

Ce bordeaux offre à l'œil une belle teinte rubis-grenat, brillante et transparente. Le nez est déjà ouvert, encore sur les fruits rouges comme framboise et cassis, avec des accents de réglisse et d'épices. La bouche, d'une belle ampleur, avec un équilibre de fond entre puissance et acidité qui soutient l'ensemble. La finale est longue et dense.

Pourtant ce millésime de 2008 ne s'annonçait pas facile avec des gelées en avril qui ont favorisé le mildiou qu'il a fallu combattre jusqu'à la fermeture de la grappe. Le mois d'août pas très chaud a favorisé un retard dans le cycle de maturation, malgré un mois de juillet plutôt ensoleillé. Le travail des hommes et leur vigilance accrue, avec un mois de septembre clément au moment de la vendange, ont quand même permis l'élaboration d'un bon vin, équilibré.


Les accords gourmands

Ce vin suave encore dans sa puissance sera savoureux avec une assiette de cochonnailles, une belle côte de bœuf persillée, un canard rôti aux pêches et encore un magret de canard ou une côte de veau au jus. Un gratin dauphinois ou un tian de légumes pour passer l'hiver en accompagnement de volailles...Des desserts aux fruits rouges, comme fraisier, tarte aux prunes, crumble de framboises et mûres, soupe de fraises, poire pochée au vin rouge...Servez-le à température dans des verres à pied transparents pour mirer la robe.

Prix: 12,50 euros chez les cavistes, épiceries fines ou directement à la propriété: Lignan de Bordeaux, tel: 06 82 00 68 95, sur internet www.lislefort.com
Article publié le 13 septembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.