Château de Berne : petit coin de paradis en Provence.

Quelques 40 000 personnes viennent chaque année visiter ce domaine de Berne, déguster et emporter les précieuses bouteilles aux trois couleurs pour distraire avec gourmandise, les longues soirées d’hiver, à la veillée.

La gamme Terres de Berne existe dans les trois couleurs

Le domaine, de belle réputation depuis plusieurs siècles, produit des rosés typiques de Provence, des rouges de garde, des blancs aux notes agrumes, 70% de vins rosés, 20% de rouges et 10% de blancs. A 320 mètres d’altitude, au pied du Var, le château de Berne étend ses 118 hectares de vignes au milieu de la garrigue, au chaud soleil de Provence. Un endroit prédestiné à la vigne, situé sur un embranchement de la « via Aurelia » qui reliait l’Italie à l’Espagne. Pour l’histoire, le fondateur de l’ordre des Cisterciens, Saint-Bernard  le reçut en cadeau  de Raymond V, comte de Toulouse.

Puis, le domaine changea plusieurs  fois de main, passant de la famille de Villeneuve, à Marius Estellon au XIX e siècle qui planta des parcelles et modernisa la viticulture.

Au XXe siècle

En 1985, le château de Berne est acheté par un anglais  Bill Muddyman, passionné, qui le replante de 32 hectares. Il étudie le sol, travaille les cépages méritant l’appellation « côtes de Provence », rénove les installations de vinification..Bref, s’attache à tirer vers le haut la qualité du vin.

Aujourd’hui, depuis 2007

Le domaine appartient à un homme d’affaire britannique, fou de Provence. Ce dernier y développe l’accueil et le partage façon œnotourisme. Cet art de vivre à la provençale  se vit doucettement, un verre de rosé du domaine à la main, bien sûr. Le vin parlons-en : il émane d’une bouteille tout à fait originale, évoquant  un grand flacon avec la gravure en relief du nom du domaine.

Les cépages sont typiques de la région : syrah, grenache, cabernet sauvignon, carignan, viognier, merlot, ugni-blanc, rolle…assurant la production de 750 000 bouteilles.

Avec le menu de l’Apicius, nous commençons par une Grande Cuvée Rosé 2009 associé à un thon rouge, chair de langoustine, Saint Jacques de Dieppe. La robe couleur pétale de rose exhale une senteur délicate de fleurs blanches. La bouche est souple, avec des notes de fruits jaunes comme pêche et mangue, se terminant sur une note épicée en finale.

Sur le bar de ligne, la cuvée Spéciale blanc 2008 s’associe merveilleusement avec  son nez complexe, aux parfums de litchi aux notes grillées. Sur le palais, l’attaque est directe puis veloutée avec des notes flatteuse, beurrées et briochées. C’est ensuite le moment d’accueillir la selle d’agneau de lait à la broche qui s’accompagne de la Grande Cuvée Rouge 2007 : un vin à robe rubis, à nez de fruits rouges très mûrs, à bouche franche encore fraîche, avec une structure bien présente, et des accents de cacao et de pruneaux..

La forêt noire et son Savannah, alcool de cerise fin et élégant, met un point d’exclamation à ce repas délicieux tout en nuances  vineuses.

Château de Berne, tel : 04 94 60 43 53

Cuvée Spéciale Rouge 2007, 16 € la bouteille
Cuvée Spéciale  Rosé 2010, 14,90 € la bouteille
Cuvée Spéciale blanc 2008, 15 € la bouteille.

Article publié le 1 avril 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.