Chateau Pape Clément : Joël Robuchon désigné pape de la Gastronomie 2010, au Meurice.

Bernard Magrez, propriétaire de 35 vignobles dans le monde, désigne Joël Robuchon comme 17éme pape du Château pape Clément. Cette distinction, créée par Bernard Magrez en 1992, désigne pour un an l'ambassadeur exceptionnel du château, au regard de son attachement au vin.

Bernard Magrez et Joël Robuchon
Voir plus : restaurant
L'un est producteur de vin, il excelle dans l'art de choisir un vignoble et de le porter à son excellence; l'autre est un grand chef, le plus étoilé du monde (au total 25 étoiles au guide Michelin !) à la tête de 16 établissements gastronomiques. Tous deux partagent une même passion : exporter et transmettre un savoir-faire et un art de vivre à la française.

Depuis 1992, les papes se sont succédés. Rappelons-les depuis 1992, Zina Davidoff pape du Cigare, Rostropovitch pape de la Musique, le commandant Cousteau pape de la Mer, Charles Aznavour pape de la Musique, Robert Hossein pape du Théatre, Philippe Bouvard pape des Médias, Patrick Poivre d'Arvor Pape de l'Information, Alain Decaux pape de l'Histoire, Jean d'Ormesson pape de la Langue Française, Gérard Depardieu pape des Mots.

Tous ont su reconnaitre dans le vin Château Pape Clément, un cru exceptionnel. Ce vin est en effet l'un des plus anciens grands crus de Bordeaux. Son vignoble implanté au XIII e siècle par Bertrand de Goth. Ce derner devint archevêque à Bordeaux avant d'petre nommé pape en 1305 sous le nom de Clément V. Le domaine Pape Clément appartient à l'appellation d'origine contrôlée Pessac-Léognan et à l'aire viticole des Graves.

Brillante reception au Meurice.
L'assistance était brillante pour le déjeuner en ce 24 novembre, doux et un peu morose à l'hôtel Meurice ! Robert Hossein arriva en dernier, courtois et discret comme à son habitude, salué par le maître de maison, Bernard Magrez. La cours et la ville en matière de vin était présente autour du repas fameux concocté par Yannick Alléno, jeune premier de la gastronomie. Avec la chair de tourteau sur feuilles de navet à l'aigre doux, nous bûmes du Fombrauge blanc 2007, un concentré de saveurs , nez fin, palais élégant avec une longueur en bouche formidable. Le coeur de filet de boeuf mariné à la confiture d'algue offrit un festival de parfums, renforcé par le Pape Clément rouge 2004 somptueux et encore sur le fruit. Avec le palet fondant au chocolat, le Pape Clément du millésime 1995 fut magnifique, avec son parfum de fruits cuits et son palais long et fin.

Oui, une belle fête autour du premier pape maçon !
Article publié le 26 novembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.