Le pacherenc du Vic-Bilh, un joli vin gascon

Petite appellation mais vin divin, le pacherenc du Vic-Bilh doit son nom à ses vignes plantées en échalas. Il trouve ses racines en gascon « Bi de bits Patcherads » ou « vin de vigne en échalas de la région de « Vic-Bilh » ou « vieux pays ». Découvrez ce vin par cet ouvrage instructif et qui fleure bon la cuisine de là-bas.

Illustré avec talent, l'histoire du pacherenc du Vic-Bilh donnera l'envie d'être gascon.

Uniquement vinifié en blanc,  ce vin gascon se plait en sec ou en moelleux. Son aire d'appellation s'étend sur 3 départements, le Gers, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées -Atlantique, comme le madiran ou le jurançon.

Moelleux à 80% de sa production,

Le pacherenc du Vic-Bilh s'élabore à partir des cépages locaux appelés gros manseng, petit manseng, arrufiac, petit courbu, qui tous apportent leur pierre à l'édification du délicieux nectar ! Car sa robe dorée et limpide, ses arômes de miel et d'agrumes avec des notes de fruits secs, sa minéralité bien équilibrée lui confèrent un goût propre, savoureux à l'apéritif entre 8 et 10°C. En sec, servi avec un poisson d'eau douce, c'est aussi une merveille à partager convivialement.

L'auteur, Marie Fondanaux, distinguée journaliste, à la plume légère et précise,

Ne craint pas de pimenter son texte de chants et poèmes qu'on croit entendre avec leur accent rocailleux et « terroir », bien dans l'esprit. Quelques vignerons témoignent avec leurs anecdotes et histoires, une façon de nous tenter de venir déguster ce vin, version moelleuse ou acidulée, dans le pays.

Des recettes, signées Alain Dutournier,

Chef deux étoiles à Paris, donnent des idées pour associer ces vins aux nourritures solides et roboratives comme la terrine de lapereau fermier « retour des Indes », le rouget barbet en mille-feuille de chou à la moelle, ou la daube de gras-double au vin de pacherenc.

Bref, lisez l'ouvrage en sirotant un verre de pacherenc, of course.

Le pacherenc du Vic-Bilh, par Marie Claude Fondanaux, recettes d'Alain Dutournier, Les Quatre Chemins, 8,90 euros.

Article publié le 15 mars 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire