Un pastis à table !

Bientôt les beaux jours, la terrasse au soleil, vite dégustez un pastis, un pastis Henri Bardouin bien sûr, le grand spécialiste de cet apéritif anisé. Mais, sortez aussi des conventions et ouvrez-le à table. Un bonheur renouvelé et innovant !

Pastis Bardouin et Rinquinquin, le retour des apéritifs à l'ancienne avec de vraies saveurs provençales

Depuis plusieurs dizaines d’années, la maison bien nommée  «Distilleries et Domaines de Provence »  est LE spécialiste des boissons à base de plantes cueillies en Provence et lentement distillées. Le résultat est à la hauteur : un pastis  fin et puissant, aromatique et très parfumé. Fruit d’une tradition et d’un savoir-faire exigeant, cette boisson aujourd’hui s’assume à table sur tout un menu. Avec une grillade aux herbes de Provence, forcément, avec un rouget  braisé aux fenouils, des crevettes revenues aux poivrons, un sorbet aux fruits rouges…le pastis Henri Bardouin accompagne avec élégance toutes les senteurs méditerranéennes.

 

Le meilleur de lui-même…

Est encore de servir avec une eau pure, allongée  de six à neuf fois. Un nuage se forme dans le verre, le liquide blanchit, il s’appelle « le lait des lions ». Impératif : attention de servir les glaçons en tout dernier afin  que le pastis ne se cristallise pas en surface.

Sa composition…

…reste un secret bien gardé. Sachez seulement qu‘il se compose de thym, romarin, sarriette, verveine, sauge récoltés sur le terroir de Forcalquier. Et en sus, une soixantaine  de plantes et d’épices venus de lointains pays comme l’anis étoilé et la réglisse, finement dosés, assemblés et mariés pour donner ce pastis incontournable.

Le RinQuinQuin, kesako ?

Cet apéritif de grand-mère revient à la mode. On redécouvre son goût de vin blanc à base de pêche qui revigore. Cette boisson contient l’élite des variétés de pêches : la Cardinale à peau rouge orangée et chair sucrée, la Coronet blanche et douce, la Junegold à robe jaune orangée. Les feuilles de pêchers sont mises à macérer avec les fruits entre 6 mois et un an. Puis, les infusions sont mariées avec un vin blanc du Lubéron, la partie solide est distillée  avant d’être unie au breuvage final. Ce vin musical, vraie boisson gorgée de soleil,  se boit dehors sous la tonnelle, à l’heure où les rayons du soleil se font plus doux. Il se déguste aussi avec du chocolat ou des tartes aux fruits d’été.

 

Pastis Henri Bardouin 45°C, environ 20 € la bouteille

 RinQuinQuin 15°C des Distilleries et Domaines de Provence,  environ 14 € la bouteille.

Article publié le 9 mai 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.