Quand un domaine viticole sauve un repas…

Le Domaine de La Rouillère sauve un déjeuner chez Ghislaine Arabian !

De fort belles cuvées en rosé et blanc, Domaine La Rouillère

Peut-être avez vous déjà entendu parler de Ghislaine Arabian, cette femme-chef d’origine flamande ? Elle a été pendant un moment à la tête de Ledoyen, avant de gifler un de ses employés lors du tournage d’une émission télévisée ; évidemment cela avait fait mauvais effet. Même topo presque dans le restaurant suivant, dans le 16 ème arrondissement ; conclusion de quoi, la blonde au tempérament bien trempé, voire odieux, s’en est allée au fin fond d’un coin obscur du 14 ème créer son propre établissement, les Petites Sorcières, qui ne casse pas trois pattes à un canard. Et d’une cuisine deux fois étoilée, nous voilà dans une gastronomie de terroir, cht’i bien sûr, puisque la cuisinière est du Nord.

Par contraste, Bertrand Letartre s’était amusé à présenter ses vins du sud dans ce restaurant du nord. Il a sauvé le repas par son histoire, par la qualité de ses vins. Le parcours de cet homme est étonnant, car il s’occupe d’une affaire familiale de produits désinfectants dans les milieux de la santé afin de lutter contre les maladies / infections nosocomiales. Rien à voir avec le vin, si ce n’est qu’en vacances à Saint-Tropez il tombe sur l’annonce immobilière de la vente d’un domaine viticole et s’entiche du bastidon XVIII ème et de son paysage environnant. Entre Gassin et Ramatuelle, les collines offrent 40 hectares de vignes gorgées de soleil. Après deux ans de tractations, le voilà à la tête d’un vignoble quasiment abandonné de la presqu’île de Saint-Tropez. Aidé par un « pro » qui lui apprend le métier, il élabore aujourd’hui de fort belles cuvées en rouge, rosé et blanc ; mais ces deux dernières surtout ont retenu mon attention.

Bertrand Letartre a redonné vie à  40 hectares de vignes gorgées de soleil au dessus de Saint-Tropez
Afficher la galerie
Bertrand Letartre a redonné vie à 40 hectares de vignes gorgées de soleil au dessus de Saint-Tropez
©DR

Tradition du Nord oblige : on nous sert des croquettes de crevettes, elles ont un bon goût de crevettes grises, mais la pâte de croquettes est trop épaisse. Le Rosé 2010 Grande Réserve les sauve : élaboré à partir de 3 cépages (cinsault à 50 % pour sa fraicheur et sa finesse, Grenache à 40 % pour son gras et son ampleur, Syrah à 10 % pour ses notes de fruits rouges), ce rosé est d’une belle finesse, d’une agréable minéralité.

Daurade pochée, waterzoi de poissons et même filet américain (c’est le nom « nordique » donné à un tartare) s’associent avec le blanc, un magnum 2009 Grande Réserve, qui se révèle superbe. Sémillon et Rolle composent le vin à la robe assez pâle qui laisse en bouche des arômes de fruits exotiques et d’agrumes doux.

Le Domaine La Rouillière, entre Gassin et Ramatuelle
Afficher la galerie
Le Domaine La Rouillière, entre Gassin et Ramatuelle
©DR

Entre des portes qui claquent incessamment, un service peu aimable ; le repas se poursuit, et le Nord ne pointe plus le bout de son nez dans les desserts, puisque ni bière ni chicorée ne figurent dans la composition des douceurs.

On m’avait dit Arabian insupportable, cela s’est confirmé ; heureusement que le Domaine de La Rouillère par ses beaux vins a tout sauvé.

De plus certains magnums sont présentés dans des bouteilles carrées et design très originales. Bravo donc à ces Côtes de Provence-là et vive le Sud !

Domaine La Rouillère Rosé 2010 Cuvée Grande Réserve 12,50 € la bouteille ; blanc 2009 / 2010 à 12, 90 €.

04 94 55 72 60 et www.domainedelaroullière.com

Article publié le 5 décembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.