Le Fruit du Dragon, douceur insoupçonnée

Une appellation inquiétante, une allure épineuse, le Fruit du Dragon revêt pourtant d’attrayants attributs. Originaire d ‘Amérique latine, ce fruit est importé au Vietnam par les colons français au XIXème siècle.

Riche en calcium, vitamine C et antioxydants, le Fruit du Dragon renferme une pulpe fine, goûteuse et délicate
Voir plus : fruit tropical

 

Peu connu dans l’hexagone, il fait partie de ces mets exotiques que l’on consomme assez rarement, or ce joli fruit rose aux écailles vertes et à la dénomination troublante va faire chavirer les plus sceptiques !

Pitaya de l’amérindien qui signifie « fruit écailleux », strawberry pear en anglais, « raquette tortue » à la Réunion ou encore Fruit du Dragon pour les Vietnamiens, en référence à la forme de la plante qui le produit, (celle ci grimpe sur les troncs d’arbres, tel un dragon) les appellations les plus curieuses rivalisent de singularité !

Aujourd’hui cultivés et appréciés dans une grande partie de l’Asie, ce fruit de la famille des cactacées  (cactus) existe aussi en jaune mais la variété rose reste la plus répandue.

Fragile, sa commercialisation reste délicate, nul besoin de s’étonner s’il boude les étals de votre marché.

Son nom, ses épines pourraient en bousculer plus d’un, mais son cœur cache une finesse déconcertante. Gorgé d’une pulpe blanche, parsemée de petites graines noires (laxatives et purgatives), sa texture ressemble à celle du kiwi. Elle peut peser jusqu’à 700 grammes et offre d’incroyables vertus nutritives, très faible en calories elle est riche en  vitamines C, phosphore, calcium, fibres et en antioxydants.

A la petite cuillère ou en salade le Fruit du Dragon est meilleur après une petite escale au frigo. Il est bien mûr lorsque les écailles vertes virent au jaune. En Amérique latine la pulpe sert aussi à la préparation de sorbets !

Un goût doux et fin qui balaie la complexité qu’il dégage, des propriétés nutritives  intéressantes, le Fruit du Dragon n’a plus de secret pour vous.

Agréable à voir et à manger, ce fruit en séduira plus d’un … il suffit juste de le trouver !

Article publié le 31 mars 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.