Jardins et crus du Thé noir de Ceylan

Comme pour le vin, il y a une infinie variété de Thés de Ceylan. D’ailleurs c’est au Champagne, au Pinot noir… que Dilmah, le fabricant Sri Lankais de Thé de Ceylan compare ses productions. Il y a des régions pour le vin. Il y a des régions pour le Thé de Ceylan !

Bogawantalawa_SriLanka2
Voir plus : thé
Le terroir, l'altitude, les saisons conditionnent la saveur du thé. Même les incertitudes quotidiennes du temps laissent leur marque sur la qualité du thé. L’altitude à laquelle pousse les « arbres à thé » est également capitale pour la séduction des Thés de Ceylan. Le thé sera qualifié de basse culture jusqu’à 600 mètres, de moyenne culture s’il pousse entre 600 et 1 200 mètres, au dessus on parlera de culture haute. La différence de saveur est considérable. Vous avez deviné, si vous pensez que les amateurs ont un penchant marqué pour les thés cultivés le plus haut possible ! Mais ce n’est pas tout. Le thé est un produit très particulier qui peut être cueilli tout au long de l´année, par campagnes espacées d’une dizaine de jours. Ainsi les arômes développés par les Thés de Ceylan ne sont jamais les mêmes.

Dans l’Ouest, à Dimbula ; autour de Kandy, l’ancienne capitale de l’île ; sur les hauts plateaux de Nuwara Eliya ; au sud dans la région de Ruhuna ; sur les contreforts d’Adam Peak, à Bogawantalawa, dans la « golden Valley of tea » ; sur les balcons et les terrasses d’Uva ou d’Uda Pussellawa… Le Thé de Ceylan règne en maître à Sri Lanka.

Le Thé de Ceylan, de l’Orange Pekoe, possède des goûts affirmés, qui le font souvent entrer dans les mélanges. Pourtant les jardins de Ceylan ne manquent pas d’intérêt. Si vous aimez les thés corsés développant des saveurs profondes, choisissez un thé de moyenne culture venant des plantations de Kandy. Vous mettez du sucre dans votre thé ? Adoptez un Ruhuna. Thé noir cultivé entre 600 et 1200 mètres, il possède une saveur forte et propose une vaste gamme de « Golden et Silver Tips », contenant de très nombreux bourgeons.

Mes préférés :
- Un Dimbula, thé de grande qualité, thé de haute culture, tonique et corsé. Sa saveur est constituée de notes boisées et de touches fruitées. Sa couleur flirte avec des nuances profondes de corail ou de vermeil.
- Un Nuwara Eliya « Above the Clouds », cultivé au centre de Sri Lanka, à 2 000 mètres d’altitude. Votre tasse « se remplira d’or ». C’est un thé rafraîchissant à la couleur très claire, à boire toute la journée avec ou sans lait.
- Avec un Uva, thé des hauts plateaux, vous découvrirez un thé raffiné, parfumé, long en bouche, développant des arômes d’agrumes.
Article publié le 1 septembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.