Le potimarron : fruit vedette de l’hiver

L’automne et l’hiver arrivent à grands pas, pensez donc à associer le potimarron à votre alimentation. Riche en vitamines, il est plus nutritif que les carottes. Son goût rappelle celui des marrons et des châtaignes, et il se cuisine de multiples façons.

Le potimarron, fruit rond et orange, possède des qualités nutritionnelles, gustatives et curatives indéniables. Riche en vitamines et en minéraux, il se cuisine salé ou sucré.

L’histoire du potimarron

Venu d’Amérique du Nord, il est arrivé en Europe par le Japon en 1957. Si ce fruit est aussi connu sous le nom de « potiron doux d’Hokkaido », il l’est encore plus sous celui de « potimarron ». Cette appellation est née de la contraction des termes « potiron » et « marron ». En effet, sa couleur orange rappelle le potiron, tandis que son goût avoisine celui des marrons.

Le potimarron appartient à la famille des cucurbitacées (melons, courges, citrouilles…). Petit, rond, et orange, le potimarron se repère facilement sur les étals des marchés. Il est le fruit d’une plante herbacée annuelle qui produit des fleurs jaunes et possède de longues tiges. Elle peut donc parfois être  grimpante, elle s’accroche alors par des vrilles à divers supports.

Les principales caractéristiques du potimarron

  • Plantation et culture

Le potimarron préfère un climat chaud ou tempéré, car il a besoin d’une bonne exposition au soleil. Il ne se plaira pas sur un sol sec, tandis qu’il poussera aisément sur un sol frais et riche en humus.

Le mois de mai est idéal pour la mise en culture du potimarron. Le semis (introduction directe de la graine dans le sol) s’effectue généralement en godets. Disposez trois graines par godet, recouvrez de terreau, puis tassez. Arrosez régulièrement, et trois semaines plus tard, repiquez. Au départ, la plante a besoin d’une température d’environ 15° pour se développer correctement. Ne conservez que la plante la mieux formée dans chaque godet. En septembre-octobre, vous pourrez récolter les potimarrons.

  • Un aliment sain

Le potimarron est riche en vitamines (A, C, D, E) : deux fois plus de vitamines A que dans les carottes. La béta carotène est indispensable à la peau et à la vision. Le potimarron est également source d’oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer…), d’acides aminés, d’acides gras insaturés et d’amidons. Riche en sucres naturels, il est aussi peu calorique. Selon les Japonais, il aurait même des vertus antidiabétiques.

Les différentes utilisations du potimarron

  • Conservation et préparation du potimarron

Pour savoir si votre potimarron est  bon, il vous faut vérifier qu’il soit lourd et ferme, sans craquelures, sans taches et avec un pédoncule qui ne tombe pas.

Vous pouvez le conserver entier pendant plusieurs semaines. La conservation renforce même sa teneur en vitamines et en sucres.

Pour le préparer, retirez son écorce à l’aide d’un économe, puis videz-le de ses grains. Certains préfèrent cependant conserver la peau et la brossent juste sous l'eau.

  • Dégustation du potimarron

Vous pouvez le cuisiner salé ou sucré. La soupe de potimarron est parfaite pour l’hiver, son goût sera plus prononcé qu’une traditionnelle soupe au potiron. En effet, la qualité gustative du potimarron est très recherchée, elle rappelle celle de la purée de châtaignes. Pour les plats salés, pensez aux quiches, tajines et risottos. En accompagnement, le potimarron se cuisine en purée, en frites, en rémoulades et même en sauce. Vous vous régalerez aussi avec des beignets, des soufflés ou des confits de potimarrons.

Quant aux desserts, on n’y penserait pas forcément, le potimarron est un ingrédient très goûteux pour des gâteaux, tartes et cakes.

En raison de ses nombreuses vertus, le potimarron prend une place de plus en plus importante dans la nourriture pour enfants.

  • Cosmétique

La béta carotène contenue dans le potimarron est recommandée pour un beau teint et pour une peau en bonne santé. Vous pouvez découper de fines lamelles et les laisser poser sur votre visage, par exemple. En outre, les teneurs en squalène, papaïne et autres anti-oxydants, contenus dans le potimarron, sont utilisés pour fabriquer des produits pharmaceutiques et cosmétiques. Solutions sébo-régulatrices matifiantes, masques et gommages entre autres.

Article publié le 13 septembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.