Le thym, une herbe à l’odeur de Provence

A la fois aromate de cuisine et remède médicinal, le thym est indissociable du sud de la France, où il pousse à l’état sauvage. Appartenant à la cuisine provençale, il est devenu une évocation des vacances, de la mer et du soleil.

Indissociable de la Provence où il pousse spontanément, le parfum du thym est un véritable voyage, comme une évocation des vacances. En cuisine, il révèle le goût des aliments, en exprimant ses saveurs méditerranéennes.

Reconnu par la médecine depuis le Moyen-Age, le thym permet d’apaiser les maladies de type bronchite, rhume ou grippe, où son inhalation permet de libérer les voies respiratoires. En outre, il devient un allié de taille lorsqu’il s’agit de soulager de problèmes intestinaux, en facilitant la digestion. Les grecs l’utilisaient déjà comme stimulant à l’époque antique, pour ses vertus curatives contre la fatigue et l’anémie. Originaire d’Europe méridionale, le thym a conquis le monde entier, en commençant sa diffusion par les Etrusque, les Sumériens et les Egyptiens, qui l’utilisaient dans leurs rituels funéraires. Issu du terme grec thio, qui signifie « je parfume », il serait né d’une larme d’Hélène versée durant la Guerre de Troie. Il faut attendre le XVIème siècle, avant qu’il ne devienne un incontournable de la cuisine en France, en entrant dans les herbes provençales.

Avec plus de 350 espèces, ce qui lui confère autant de saveurs différentes, le thym appartient à la famille des Lamiacées. Il s’agit d’une plante rampante, dont les tiges minces et ligneuses forment des buissons. Avec ses feuilles étroites et roulées sur les bords, le thym se reconnait par ses petites fleurs rose pâle ou blanches. S’il pousse spontanément dans le bassin méditerranéen, où il apprécie les sols rocailleux et secs, le thym se plante dès le mois de mars ou avril. Pour une bonne croissance, préférez une exposition en plein soleil avec un bon fond drainant, car il ne supporte ni le froid ni l’humidité. De ce fait, l’arrosage doit rester limité, puisqu’il aime la sécheresse. Le thym est une plante vivace, qui peut se récolter à l’année, mais il est conseillé de le couper en début de floraison. D’ailleurs n’hésitez pas à élaguer de temps en temps vos plants, afin d’en accélérer la croissance.

Cueilli le matin, le thym garantit une teneur maximale d’huile essentielle, qui lui confère sa plus puissante saveur. Prélevez les tiges munies de petites fleurs violacées, dès le début de la floraison dans le courant du mois de mai. Sa conservation peut durer une bonne semaine, dans un verre d’eau ou dans le bac à légumes du réfrigérateur. Si vous souhaitez le congeler ou le faire sécher, évitez de ciseler le thym, en le préférant entier, pour qu’il conserve l’intégralité de ses arômes. Quelque soit le mode de conservation, il se garde durant une année, avant que son huile ne commence à s’évaporer. Pour le faire sécher, il suffit de le suspendre la tête en bas, dans un lieu chaud à l’abri de la lumière. Mais l’herbe se consomme de préférence fraîche, en pressant légèrement les feuilles avant de l’incorporer, ce qui permettra de libérer son pouvoir gustatif. Sachez que les feuilles, les pousses et les fleurs peuvent être utilisées en cuisine ou en médecine, sans aucune différence.

Que ce soit sous forme de branche ou en émietté, le thym supporte parfaitement la cuisson des aliments, en apportant son parfum de Provence. Appartenant au célèbre bouquet garni, il entre dans la confection de nombreux plats de la cuisine française, du pot-au-feu au ragoût en passant par tous les plats mijotés. S’il s’accommode avec n’importe quel légume, ce sont ceux du sud, qualifiés du soleil, qui ont sa préférence. Le thym est idéal dans une marinade, que ce soit en termes de goût qu’en termes de protection, car ses propriétés antiseptiques lui permettent de lutter contre les bactéries. Idéal lors d’un barbecue, il permet de parfumer viandes et volailles, en un rien de temps, puisque la chaleur lui permet de s’exprimer pleinement. En confectionnant pain ou pâte brisée, incorporez quelques feuilles de thym, ce qui réveillera les saveurs d’une pizza ou d’une quiche.

Saveurs provençales ou plus largement méditerranéen, le thym apporte des notes de saveurs ensoleillées à la cuisine, qui vous feront voyager le temps d’une bouchée.

Article publié le 9 août 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire